Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Issa Hayatou tombé…

La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

Camfoot

Camfoot

Le président de la Zone Cosafa, Phillip Chiyangwa, qu’on présente comme un proche et un soutien de poids du nouveau président de la Confédération africaine de football (Caf) souhaite que lumière soit faite sur l’attribution des Coupes d’Afrique des nations au Cameroun, en Côte d’Ivoire et en Guinée.

Le 10 avril 2017
commentaires

Mauvaise nouvelle pour les pays devant abriter les trois prochaines phases finales de la CAN ! L’après Hayatou s’annonce sous un ciel nuageux. En septembre 2014, la CAF avait attribué l’organisation des CAN 2019, 2021 et 2023 respectivement au Cameroun, à la Côte d’Ivoire et la Guinée. Critiqués à l’époque, ces choix risquent à nouveau de faire l’objet de vifs débats à la suite du départ d’Issa Hayatou de la présidence de l’instance africaine. Proche de son successeur Ahmad Ahmad, le président de la Zone Cosafa (Conseil des associations de football en Afrique australe), Philip Chiyangwa, exige en effet qu’une enquête soit menée au sujet des conditions d’attribution de ces compétitions. « Elles ont été attribuées de manière brutale et politique au bénéfice d’une région. L’Afrique est notre continent et nous avons le droit de poser des questions et de penser que nous avons été abusés. Dans ces conditions, nous remettons en question le statu quo, la localisation de tous les intérêts dans une région  », a dénoncé le Zimbabwéen vendredi en conférence de presse.

Vif débat

« Le Cosafa va donc protester concernant certaines compétitions qui ont été attribuées, à tel point qu’une commission d’enquête doit être mise en place. Quels ont été les critères utilisés, etc. ? », argue-t-il. De fait, la concession de ces trois prochaines phases finales avait suscité certaines interrogations, en septembre 2014. L’édition 2019 avait en effet été donnée au Cameroun, pays de l’ex-président de la CAF, plutôt qu’à l’Algérie ou à la Zambie notamment. Mais c’était surtout la désignation de la Guinée pour l’édition 2023 qui avait suscité le plus vif débat, la nomination du pays-hôte pour la 34e Coupe d’Afrique n’étant initialement pas prévue. Ces déclarations de Philip Chiyangwa interviennent alors que le nouveau président de la Confédération africaine de football, Ahmad était présent à Sandton.

Le Cameroun mal parti ?

Le Malgache, qui a battu Hayatou grâce, entre autre, au soutien du Cosafa, a déclaré : « J’assure à mes collègues que je suis un membre du Cosafa. Même si je suis le président de la CAF, je suis un membre du Cosafa avant tout ». Le nouvel homme fort du foot africain soutiendra-t-il Phillip Chiyangwa dans cette démarche, qui ressemble de plus en plus à une tentative de rééquilibrer les forces entre fédérations francophones et anglophones sur le continent ? Entre cette déclaration du Malgache et sa volonté de rompre avec l’héritage de l’ère Hayatou, il est permis de penser que la CAF va se pencher sur ces soupçons.

Faut-il en conclure que le Cameroun dont les principaux chantiers de construction des stades (Japoma et Olembé) piétinent, est mal parti ? On ne perd rien à attendre !

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 11 avril à 18:22, par Jeannot En réponse à : La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

    Je vous disais il y’a quelques jours que le Cameroun avait de bonne chance de ne pas organiser la CAN 2019 car Hayatou qui couvrait tous les manquements n’est plus président. Depuis plus de 30 ans on avait pas vu de compétition repousser comme la CAN féminine 2017 avec des infrastructures pas achevés.

    La CAN 2019 est dans exactement 20 mois. l’implantation du stade de japoma est à peine faite. Celui d’olembe, on ne sait même pas si ça aura lieu.

    Impossible de parler de l’infrastructure routière dans nos villes, douala, yaounde, bafoussam, garoua

    coté hebergement, tres peu de nos hotels respectent les standards

    Tout ceci à faire en moins de 20 mois

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 20:09, par Patrick En réponse à : La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

    Rien ne se passera. S’ils déménageront le coupé d’afrique suivant dans la région sud de l’Afrique, cela signifie que le nouveau président du Caf discriminera l’Afrique de l’Ouest. Plus Cameroun est l’Afrique centrale. L’Afrique de l’Ouest n’a jamais été accueillie depuis 2008 au Ghana. La dernière deux édition de coupé d’afrique a été donnée aux nord-africains Maroc 2015 et à la Libye 2017, mais ils ont eu des problèmes et le tournoi a été déplacés en Afrique centrale en Guinée équatoriale et au Gabon depuis que les Marocains avaient peur de l’ebola et des Libyens été en guerre. Donc, il n’y a rien d’injuste. Le président de Cosafa est un imbécile. Est-ce que son pays a même l’infrastructure pour accueillir le tournoi ? Pffft quel imbécile. Pensez à la capacité de votre pays avant de juger d’autres pays. Je suis 100% la prochaine Coupe d’Afrique ne sera pas relocalisée à cause d’une simple protestation comme celle-ci. Si cela arrive, Ahmad doit démissionner.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 13:27, par vipau82 En réponse à : La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

    Voilà donc le risque avec les alternances. On n’est jamais sûr que ceux qui arrivent vont faire mieux. Même si je reste convaincu qu’il etait deja temps pour hayatou de partir, j’ai l’impression que la nouvelle equipe manque de sagesse. Avec cette histoire, ils se mettent carrément à dos les federations d’af centrale et de l’ouest. Et c’est même pas sûr que l’af du nord les soutienne comme ca a été avec hayatou.
    L’ivoirien anouma a maintenant une bonne opportunité devant lui pour commencer à se preparer à la prochaine élection.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:28, par Kazor En réponse à : La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

    Qui a voté pour ce type meme ?? Les Africains ont la bouillie à la place du cerveau ?? Il est le president de la federation malgache de football qui est incapable d’organiser une coupe d’afrique des moin de 17 ans madagascar a desisté avant qu’on l’a confié au Gabon qu’a t’il fait pour le football de son pays ?? Maintenant c’est a la caf qu’il viend sans niveau ni base vraiment si c’est comme ca que Infantino veut travailler avec des feneants il est entrain de ralentir le football Africain on ne fait que parler des polemiques sur polemiques aucune veritable decision forte et de grace Mr les dirigeants du Cosafa tésé vous car le Cameroun a remporté plus de can que le Cosafa reuni donc un peut de respect vos 9 places que vous applaudissez et vous ventez de ca pour la coupe du monde si vous avez atteint 5 c’est grace au Cameroun respectez un peut le cameroun si vous avez vos dignités merd les vauts rien comme ca

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:30, par TkcForEver En réponse à : La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

    Ces gens ont une attitude de revenchards. Plutôt que de travailler dans le sens d’apporter des améliorations de la CAN, ils veulent surtout remettre en cause ce qui a déjà était fait. De plus ils lancent la suspicion sur Hayatou pour éventuellement masquer leurs prochains échecs.
    Quand Hayatou a sauvé la CAN 2013, ils étaient ou pour proposer des alternatives au Maroc qui s’était désisté ? Les années à venir seront là pour confirmer l’incompétence de cet Ahamad qui va certainement tuer cette poule d’or qu’était la CAN d’Hayatou...

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 05:54, par LEZO En réponse à : La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

    CHRIST DOUBENA il ne sert a rien de vouloir jouer des alarmistes. la cosafa ne dicte pas ses décisions à la CAF sous prétexte qu’un membre qui lui est originaire serait devenu président. et même pour les différentes can 2019 2021 2023 attribuées respectivement au Cameroun à la Cote D’ivoire et à la Guinée, il me souvient pas qu’un membre du cosafa ait été candidat à ces différentes organisation et aurait été victime de quelque isolement que ce soit. en outre ce Zimbabwéen qui semble désormais parler au nom de la caf là souvenez vous qu’en 2000 le Cameroun est mal embarqué pour les qualifications de cette compétition en perdant à douala 1-3 face au Ghana. C’est le désistement du Zimbabwe initialement prévu pour organiser cette can qui va ressuscitER le Cameroun ; ( désistement pour défaut d’infrastructure adéquates), c’est ce désistement qui va nous qualifier pour cette compet. qu’on ira gagner parce que son organisation aura été confiée au Nigeria et au Ghana.

    • Le 10 avril à 06:01, par LEZO En réponse à : La CAF s’attaque aux CAN 2019, 2021 et 2023

      A part l’AFSUD je vous met au défi de me citer un seul pays du cosafa capable d’abriter la can à 16 clubs. les pays de l’Afrique centrale et de l’ouest ont développé des infrastructures qui constituent un atout majeur quant au défi lié à l’organisation. et ça c’est un fait que personne ne peut nier. Pour ce qui est de l’Algérie il est clair que le défi sécuritaire dans et en dehors des stades constituent un tonneau de danaïde pour les dirigeant de ce pays. l’affaire Ebosse vous rappelle quelque chose.......

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches