L1 : Salvador porte plainte contre Bamboutos

Camfoot

L’entraîneur du club des Mangwa Boys a porté plainte contre ses dirigeants. Le tacticien portugais réclame des arriérés de salaire, et revendique des clarifications sur ses fonctions au sein du club.

Le 11 août 2016
commentaires

Selon le Quotidien Le Jour, c’est au Commissariat spécial de Mbouda que Victor Salvador a récemment déposé une plainte contre ses patrons du club phare de la ville. L’entraîneur de Bamboutos réclame des arriérés de salaire. « Vous savez, il faut respecter la parole donnée, et le contrat signé », confie-t-il dans les colonnes du journal à capitaux privés, sans plus de détails. A la tête du club des Mangwa Boys depuis juin dernier, le tacticien portugais avait signé un contrat de près de 750 000 Fcfa de salaire. Or « depuis son arrivée, il dit n’avoir perçu aucun salaire », écrit le journal. La goutte d’eau qui a débordé le vase, c’est son rôle au sein de l’encadrement technique du club. Victor Salvador dit avoir été appelé et avoir signé « un contrat pour entraîner l’équipe de Bamboutos de Mbouda. C’est pour cela que je me suis bien préparé pour accomplir cette mission », révèle-t-il encore.

Or, juste après son arrivée, le club a signé Fagnia Fagnia, un autre entraîneur supposé travailler avec le Portugais. « Nous n’avons pas de problème particulier, dit-il encore dans Le Jour. Mais nous ne pouvons pas opérer des choix au même moment. Chaque coach a sa stratégie et coordonne son équipe ». « Depuis le dernier match (contre Eding, 0-0, Ndlr.) ajoute-t-il, je suis vraiment excédé. Les supporters m’approchent et m’expriment leur courroux lorsqu’ils constatent que l’équipe ne joue pas bien ». Or c’est depuis les tribunes que ce dernier a assisté à la rencontre, souligne le journal. Une position qui répugne l’entraîneur, même si elle trouve une explication chez les dirigeants.

« Il (Salvador, Ndlr.) nous accuse de traîner pour lui remettre une licence. Il se trouve qu’il a une licence de dirigeant et non d’entraîneur. Confronté à cette difficulté au niveau de la Ligue de football, nous avons proposé d’exploiter son expérience autrement, pour qu’il demeure utile pour l’équipe. Surtout qu’il ne peut pas rester sur le banc de touche », réagi un responsable du club de Mbouda dans le même journal, sans commenter l’affaire des arriérés de salaire du coach portugais. Affaire à suivre donc…

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches