Super Coupe Samuel Eto’o

Une super coupe Samuel Eto’o dans un village ?

Camfoot

Samuel Eto’o est annoncé du côté du village Ebogo, situé dans le département de la Mefou et Afamba, à 70 km de Yaoundé, dans les prochains mois. C’est du moins ce qu’annonce le promoteur de l’événement : « Samuel Eto’o nous a confirmé sa présence à ce tournoi cette année. Il nous a dit qu’il sera à Ebogo soit le jour de l’ouverture, soit le jour de la finale. Cela va dépendre de son agenda ».

Le 27 avril 2016
commentaires

Est-ce un coup marketing pour donner une visibilité à cette super coupe ? En conférence de presse, Ernest Obama, journaliste et promoteur de ce tournoi fait valoir sa bonne foi au cours d’une conférence de presse ce lundi à Yaoundé.

Les principaux challenges qui seront mis en jeu sont : le trophée de vainqueur du championnat, de vainqueur de la Coupe, du meilleur joueur, et du meilleur buteur. Or, quand on sait que la première édition, selon son promoteur, a été un « coup d’essai qui a eu un succès énorme » , la deuxième édition de ce tournoi de vacance promet quelques innovations. « Cette année, ajoute t-il, les différents trophées porteront les noms de personnalités qui nous ont marqués jusqu’ici ». De ce fait, le trophée du vainqueur du championnat portera le nom d’Ulrich Atéba Biwole, journaliste de sport camerounais en service au Quotidien Le Jour, décédé le 6 décembre dernier des suites de maladie. «  Feu Atéba Biwole est quelqu’un qui a toujours été là dans l’organisation de la première édition de cette compétition. C’est un jeune confrère qui nous a beaucoup marqué de par son travail, son amour pour son métier, et son professionnalisme. C’est pourquoi, nous avons jugé nécessaire de lui rendre cet hommage », explique encore le Directeur général de la télévision, Vision 4.

Campagne sanitaire

Dans la même veine, le trophée de la Coupe portera le nom de Jean Pierre Amougou Bélinga, PDG du Groupe l’Anecdote ; tandis que celui du meilleur joueur consacrera son importance à Armand Claude Abanda, maire de l’arrondissement d’Esse. « Ce qui compte pour nous ajoute le promoteur, c’est de permettre au village de vibrer pendant cette période et de permettre aux jeunes d’être ensemble ». Pour lui, les équipes n’auront rien à payer. Ni les licences, ni l’affiliation. Au contraire, chaque équipe recevra des maillots gratuitement. Cette année,le promoteur entend aussi remettre des bourses pécuniaires aux joueurs, avec en prime une campagne sanitaire et de dépistage au VIH.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches