Karl Toko Ekambi : crinière de Lion, âme de buteur

Camfoot

Puissant, disponible et essentiel dans l’entrejeu des Lions indomptables, le jeune attaquant d’Angers en France, a été le joueur qui a touché le plus grand nombre de ballons au cours de cette rencontre où il ne s’est pas seulement contenter de secouer la défense des Scorpions, mais d’inscrire un somptueux but de la tête à la 53e minute.

Le 4 septembre 2016
commentaires

Homme du match, qui dit mieux ? A l’applaudimètre ou après sondage, c’est bien Karl Toko Ekambi qui aura la faveur des suffrages. Tant l’attaquant des Lions indomptables a été présent tout au long des 90 minutes. Il est l’un des rares à avoir mouillé le maillot à tous les sens du terme. C’est d’ailleurs de lui que vient la première alerte des fauves à la 6 e minute. Servi sur le flanc droit de la défense des Scorpions, il met dans le vent Sanneh Bubacarr, le défenseur latéral de la Gambie avant de décocher un tir dont l’ampleur ne suffit pourtant pas à inquiéter le portier Jobe Mudu qui accuse la fébrilité de sa muraille. Mais, pour le public, c’est déjà bon pour un début. Il faut bien que les visiteurs sentent qu’ils sont en terrain miné. Entre appels de balle dans la vitesse, chevauchées dans le couloir, dribbles, support dans l’animation offensive et belle force de pénétration, Toko se montre très remuant en continuant de faire le pressing sur la défense des poulains du coach Sang Ndong. Son bon retour défensif permet de colmater des brèches dans un milieu de terrain où Arnaud Djoum, Sébastien Siani et Edgard Salli multiplie des déchets.

Elaboration de jeu

Athlétique, généreux dans l’effort et très discipliné dans le positionnement, le buteur d’Angers a abattu un travail incroyable dans l’entrejeu. Lorsqu’il n’est pas à la réception d’un corner, il est au départ d’une combinaison qui prend sa source depuis la défense des Lions. Toko est (presque) sur tous les bons ballons. Il court, il donne des espaces, ouvre le jeu, participe à son élaboration et se retrouve parfois à la finition. N’est-ce pas sur lui que Jaiteh Tijane, le défenseur capitaine des gambiens, applique le tacle rageur qui va donner droit au pénalty transformé par Benjamin Moukandjo à la 34e ? Dans un Onze camerounais où des coups d’éclat se font rares, c’est le dossard 7 qui se charge de faire bouger les lignes alors que dans les pronostics, on présentait l’artificier du Fc Lorient comme le patron de l’attaque des quadruples champions d’Afrique.

Consécration

Son but de la tête qui intervient à la 53e minute suite à un corner millimétré signé Oyongo Bitolo, sonne comme une récompense de tout le travail abattu ; mais aussi l’aboutissement d’une longue quête. Ce but, il le cherchait ; il le voulait ; il l’a longtemps désiré. C’est aussi le but de la consécration puisque en quatre apparitions successives sous les couleurs de la sélection nationale fanion, Karl Toko Ekambi a brillé par une progression notable. Il serait peut-être précoce de penser que le Cameroun tient son nouveau Samuel Eto’o, mais le volume de jeu, le talent, la constance et la jeunesse de ce joueur qui a apporté satisfaction aux Lions, parlent pour lui. Il aurait pu rééditer l’exploit s’il était disponible pour le match face aux Panthères du Gabon mardi. Ce n’est que partie remise puisqu’on le verra de nouveau à l’œuvre lors du premier duel Algérie-Cameroun des Eliminatoires du Mondial 2018 le 03 octobre prochain.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches