Fifa

Issa Hayatou : je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu

Camfoot

Président intérimaire de la Fédération internationale de football association depuis cinq mois, l’homme fort de Garoua a cédé son fauteuil vendredi dernier à Gianni Infantino. Le président de la CAF qui a coordonné la rédaction du nouveau Règlement de gouvernance élaboré par la Commission des Réformes de la Fifa 2016 à l’effet de renforcer les principes fondamentaux des nouveaux Statuts proposés, entre dans l’histoire comme le premier africain à avoir tenu les commandes de la maison mère du football planétaire.

Le 29 février 2016
commentaires

« Tous debout, les délégués représentants les 209 associations membres de la Fifa ont tenu à rendre hommage à Issa Hayatou par des applaudissements nourris alors qu’il se dirigeait vers le pupitre pour délivrer son allocution de clôture de l’Assemblée générale extraordinaire de la Fifa » , écrit en site d’hommage le site de la Confédération africaine de football quelques minutes après la désignation de Gianni Infantino comme nouveau patron de la Fifa. Une journée historique autant pour l’heureux promu que pour le monument du football africain dont la période intérimaire arrive à son terme après cinq mois de secousse marqués par une crise sans précédent. Porté à la tête de cette prestigieuse instance le 08 octobre 2015, l’ancien athlète remplace Sepp Blatter suspendu par la Commission d’Ethique de la Fifa pour une durée de 90 jours. Pris pour cible par certains détracteurs qui lui prédisaient une fin à la Michel Platini, englué dans les histoires de pots-de-vin, il a rendu une copie clean.

Contrôle d’éligibilité

L’histoire retiendra que c’est sous son magistère que le Comité exécutif de la Fifa a approuvé le nouveau Règlement de gouvernance élaboré par la Commission des Réformes de la Fifa 2016 pour renforcer les principes fondamentaux des nouveaux Statuts proposés. « Les yeux du monde sont rivés sur nous cette semaine, après ce qui restera une des plus difficiles périodes de notre histoire. L’approbation des réformes enverra un message fort montrant que nous avons écouté et avons pris les mesures nécessaires pour restaurer la confiance et améliorer notre organisation », a déclaré mercredi dernier celui qui était encore dans ses attributs de président de la Fifa par intérim aux membres du Comité exécutif de la Fifa, composé de représentants de chacune des six confédérations. « Ces mesures sont essentielles pour l’avenir de la Fifa et pour le football dans son ensemble. Nous exhortons chacune des associations membres à soutenir la totalité des réformes, et à les mettre en œuvre au niveau national dans leur intégralité. C’est une responsabilité collective que nous avons à l’égard du football », a-t-il poursuivi.

Le nouveau Règlement de gouvernance de la Fifa contient en particulier des dispositions sur la composition, les tâches et les responsabilités du futur Conseil (remplaçant le Comité exécutif), du Président, du Secrétaire général, des commissions permanentes et des commissions indépendantes. Le règlement régit également les contrôles d’éligibilité, les critères d’indépendance, les élections au poste de président de la Fifa et à ceux de membres du Conseil, ainsi que l’audit de la Fifa et de ses membres. La page Fifa tournée, Hayatou va reprendre ses fonctions de président de la Caf à plein temps.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches