Infrastructures sportives

Inauguration imminente du stade de Kouékong

Camfoot

Après l’inauguration du stade omnisport de Limbé il y a bientôt deux mois, son jumeau de Bafoussam va lui aussi être inauguré dans les prochains jours, par le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep). Selon plusieurs sources au Minsep, la cérémonie y relative pourrait avoir lieu le 30 avril prochain.

Le 12 avril 2016
commentaires

En prélude à cet événement, nous renseignent nos sources, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, était attendu dans la capitale de la région de l’Ouest au début de la semaine en cours. « En principe le Minsep devait être à Bafoussam lundi 11 ou mardi 12 avril 2016. Il n’est certes venu, mais il pourrait surprendre à tout moment », confie l’une de nos sources. Cette venue du Minsep apprend-on, consistait en fait, à la réception technique de l’ouvrage, avant la grande cérémonie annoncée pour la fin de ce mois d’avril.

Il y a sept ans, précisément le 19 décembre 2009, Huang Changqing, l’ambassadeur de Chine d’alors au Cameroun, révélait que le projet de construction du stade omnisport de Bafoussam Kouékong était soutenue par le gouvernement chinois sous forme de prêt préférentiel, d’un montant d’environ 190 millions de Yuan, soit environ 9,1 milliards Fcfa. Avec le stade de Limbé, il est le plus ambitieux projet réalisé par l’empire du milieu au Cameroun sur le plan des infrastructures sportives, après le palais polyvalent des sports de Yaoundé, indiquait le diplomate chinois.

Pour mémoire le stade omnisport de Bafoussam Kouékong fait partie des stades devant abriter la Coupe d’Afrique des nations (Can) que le Cameroun organise en 2019. Construit par des entreprises chinoises, il a une capacité de 20 000 places. Si cette infrastructure séduit par la qualité apparente de sa pelouse faite de gazon naturel et de sa piste d’athlétisme, il y a tout même un détail qui laisse un goût d’inachevé, les gradins en l’occurrence. Ceux-ci exposent en effet, les spectateurs à la merci des intempéries, à cause de l’absence d’une toiture.

L’inauguration prochaine de ce stade ne signifiera pas pour autant la fin des travaux du chantier. Car d’autres de grandes envergures doivent encore être réalisés pour que l’infrastructure soit opérationnelle. Notamment la construction de la clôture du stade, des parkings et des voies de contournements. L’on apprend également sous cape que le toit de de la tribune présidentielle pourrait être retouchée. « Nous nous sommes rendus compte à partir du stade de Limbé, que lorsqu’il pleut, même les personnalités assises à la tribune présidentielle, ne sont pas épargnées. C’est pourquoi nous voyons comment prolonger la toiture », nous renseigne notre source qui ne se montre pas optimiste quant à l’engouement du gouvernement à faire accélérer le chantier. « Ce serait prendre un gros risque de vouloir dire exactement quand est-ce que tout sera achevé. Puisque nous avons constaté à Limbé que les travaux du stade proprement dit étaient finis depuis. Mais on a dû attendre deux années, pour commencer les autres phases du chantier, surtout avec la pression du match contre l’Afrique du Sud (le 26 mars 2016, ndlr). Plusieurs ouvriers ont même été affectés du stade de Bafoussam pour celui Limbé, en renfort. Si le gouvernement ne prend pas conscience, il est fort possible que l’on vive le même scénario », confesse-t-elle. Notons que le stade de Bafoussam-Kouékong est situé près de la rivière Noun, à la lisière des départements du Noun et de la Mifi.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches