Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit »

CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit »

Camfoot

Alors qu’une mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) est attendue en septembre, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Tombi A Roko, s’exprimant au micro de nos confrères de RFI estime que ce changement de cap ne doit pas servir de prétexte à un retrait de l’organisation de la CAN2019 au Cameroun.

Le 22 juillet 2017
commentaires

On le sait depuis jeudi dernier, l’élargissement de la CAN à 24 équipes est désormais acté et ce changement majeur interviendra dès 2019. Le Cameroun, qui doit en principe organiser la compétition, sera-t-il prêt ? Nul ne le sait. Habitué des promesses plus politiciennes que réalistes, le pays de Samuel Eto’o va devoir jouer sur le terrain du concret pour espérer relever ce défi. Ce d’autant plus que L’Algérie ou le Maroc sont déjà en embuscade en cas de refus de la CAF d’organiser le tournoi sur le sol camerounais. Car cette révolution risque de poser problème puisqu’il faudra désormais 6 stades et non plus 4 pour accueillir la compétition. Le Cameroun devra être à la page auquel cas, il peut dire adieu à l’organisation. Une visite d’inspection aura lieu en septembre et l’instance faîtière du foot africain dont certains sceptiques accusent son président de régler ses comptes à son prédécesseur Issa Hayatou, reste inflexible.

Déçu mais serein

A la Fécafoot, la nouvelle est tombée comme un coup de massue. D’abord parce qu’on ne s’attendait pas à ce que le changement de formule prenne effet à partir de 2019. Ensuite parce qu’une CAN à 24 implique un nouveau cahier de charges plus épais et beaucoup plus contraignant au regard des exigences en termes de nouvelles infrastructures sportives qu’il faudra rénover pour éviter les surprises de dernière minutes. Or la météo économique annonce des orages et un ciel nuageux. Tombi à Roko, s’exprimant ce matin à nos confrères de Radio France international (RFI), dit toute sa désolation certes, mais reste confiant quant à la diligence du gouvernement en qui il remet tous ses espoirs. Pour l’homme fort de Tsinga, la solution jaillira des pourparlers avec les pouvoirs publics qui tiennent à réussir le pari de l’organisation de cette prestigieuse compétition.

Le salut viendra du gouvernement

« Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route. Pour moi, la CAN de 2019 est engagée et la phase des éliminatoires a débuté, passer de 16 à 24 équipes, c’est une décision du Comité exécutif et nous en prenons acte. Une CAN engendre beaucoup de choses, avec entre autres les infrastructures hôtelières, routières, aéroportuaires, hospitalières et sécuritaires. Cet ensemble fait que le gouvernement du Cameroun s’était engagé sur la base de l’ancien cahier des charges pour 16 équipes. Maintenant, il va falloir passer à 24 et il faut un nouvel engagement de notre gouvernement. Nous allons rentrer et discuter avec les plus hautes autorités de notre pays  », a confié le président de la Fécafoot.

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 20:14, par Jeannot En réponse à : CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route »

    @Tombi A Roko : ,

    « Nous sommes dans un monde de droit »

    Pendant qu’on y est, tu peux demander à Bidoung mini pam pam de faire un communiqué pour arranger ça.

    Tu peux aussi aller te plaindre au TAS si tu veux.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 20:04, par Jeannot En réponse à : CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route »

    @bamyaben,

    ce n’est pas en écrivant beaucoup que tu auras raison.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 23:29, par bamyaben En réponse à : CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route »

    Je tombe des nues !
    Le Maroc est-il un pays d’Afrique ?
    Ces bâtards qui avaient voulu humilier tout un continent en déclinant l’organisation de la CAN 2015 à six mois de son échéance osent encore ouvrir leurs gueules sur le Football Africain ?
    Ils n’ont pas honte ces terroristes bougnoules ? Ces vendeurs du cannabis osent encore vouloir organiser une CAN ? Pour cela ils devront encore attendre très longtemps pas avant 2025 et encore.

    Ils savent qu’ils n’ont qu’une seule possibilité de gagner une CAN, en l’organisant chez eux tout en trichant et truquant ! Et ils savent pertinemment que ça devient de plus en plus difficile pour eux de participer à la phase finale de la CAN en se qualifiant tellement il y a un nivellement des équipes que même les pays qui hier étaient considérés comme petits poucets ne le sont plus à l’instar du Burkina Faso, du Gabon et des pays de l’Afrique de l’Ouest. Les joueurs Noirs étant plus complets (techniques, physiques, rapides, endurants), ils n’auront plus aucune chance d’ici peu de temps à la CAN, heureusement qu’ils ont l’équipe de France où ils placeront un ou deux joueurs pour exister et encore.

    • Le 21 juillet à 23:31, par bamyaben En réponse à : CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route »

      Ce que les Africains Noirs ne doivent pas ignorer c’est qu’une CAN au Maroc en Algérie ou en Tunisie, bref dans ces pays du Maghreb ne sera jamais une CAN des Africains, des Noirs, tellement ces pseudo Africains sont racistes et haineux que je me demande par quels miracles ils accepteront de délivrer les visas aux supporteurs des pays d’Afrique Noire qualifiés pour une compétition qui se tiendra dans leurs pays et quels tristes sorts seront réservés aux rares supporteurs qui s’y rendront.

      Pour leur gouverne, la CAN 2019 se tiendra au KAMERUN !

      Nous n’en serons pas aujourd’hui à nous inquiéter sur les infrastructures sportives car le Kamerun en 1972 avaient des Stades à Yaoundé, Douala et Garoua qui n’existaient nul part ailleurs dans toute l’Afrique Noire, le Maghreb et Madagascar et son championnat national était avec le championnat égyptien les championnats les mieux organisés du continent africain tout entier.

    • Le 21 juillet à 23:33, par bamyaben En réponse à : CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route »

      Trente-cinq ans de gabegie, de népotisme, de détournements massifs des fonds publics, rien que l’argent détourné par l’ensemble des anciens membres du gouvernement (ministres, secrétaires d’état, directeurs, etc...) qui sont taulards à Kondengui aurait pu construire des dizaines de stades comme celui en construction à Olembé ou à Japoma, construire des autoroutes, des hôpitaux, des écoles, électrifier tout le pays, permettre à tous les camerounais d’avoir accès à volonté à l’eau potable, etc...

      Le Maroc veut remplacer le Cameroun dans l’organisation de la CAN 2019, c’est le monde à l’envers !

      En 1982, le PIB du Cameroun était le double du PIB du Maroc, le Cameroun n’était pas endetté et avait des réserves placées à l’extérieur. Le Maroc qui ne dépend que du Tourisme sexuel des occidentaux, des aides des occidentaux et du trafic du cannabis (la marijuana) qui va supplanter le Cameroun dont le sous-sol est une catastrophe écologique tellement il est riche en matières premières diversifiées, le gaz, le pétrole, la coltan, le cobalt, l’or, le fer, la manganèse, les diamants, etc, une terre tellement fertile, arrosé par l’atlantique des fleuves et des rivières partout, une population intelligente, sage et travailleuse qui n’a besoin que des bons guides au sommet de l’Etat.

    • Le 21 juillet à 23:44, par bamyaben En réponse à : CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route »

      Nous n’en serons pas là aujourd’hui car après 1972 (45 ans, je n’étais pas encore né en 1972) nous aurions pu organiser au moins deux autres CAN chez nous au Cameroun.

      Quel gâchis ! Le ngolowakè des bétis ! Les bêtises des bétis qui ne cessent d’humilier quotidiennement tout un pays, tout un peuple depuis 35 ans à l’intérieur comme à l’extérieur. L’image du Cameroun est pire que celle de la Somalie et les Camerounais considérés comme des moins que rien à tel point de devenir le paillasson d’un malgache, du maroc et de l’algérie.

      Nous avons 23 mois devant nous, un temps largement suffisant pour être prêt à conditions de s’y atteler sans plus attendre. Nous avons trois stades prêts et conformes, deux en cours de construction et deux à rénover : Deux poules à Yaoundé et Douala, une poule à Limbé et une poule à Bafoussam. Je n’ose même pas imaginer un seul instant même dans le pire de mes cauchemars la CAN 2019 échapper au Cameroun.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet à 19:09, par Bercol En réponse à : CAN2019 - Tombi A Roko : « Nous sommes dans un monde de droit et nous n’allons pas changer les règles du jeu en cours de route »

    Cher Mr. Tombi de grace restons chez nous avec notre amateurisme. Nous avons tous vu comment tes stades de Bagante, Bamenda et autres ont ete livres depuis Octobre 2016 meme avec vos gradins « prefabriques » (comme le seront nos complexes omnisports).
    Pour une fois soyons serieux et ne commencons pas a crier au complot contre le Cameroun. Que nous soyons encore au niveau du terrassement a Yaounde comme a Douala pour des stades d’aumoins 50 mille places qui en principe devraient etre prets 3 mois avant la competition de Janvier 2019, alors cessez de fumer et ne prenez plus les autres comme des CONS ; vous pouvez continuer a nous traiter de la sorte (nous Camerounais) mais de grace laissez ceux qui savent PLANIFIER, ANTICIPER et AGIR continuer.
    Comme un malheur ne vient jamais seul il faut maintenant 6 statdes alors que nous avions deja toute la peine du monde a en fournir 4.

    Courage et Bonne Chance.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches