Hugo Broos chez la famille Ebosse

Camfoot

Le dimanche 21 février 2016 est une date qui restera dans la mémoire de la famille Ebosse Bojongo basée au quartier Ndogsimbi à Douala. Elle qui pleurent depuis bientôt deux ans le décès de leur fils Albert Ebosse Bojongo assassiné après un match en Algérie a reçu la visite de Hugo Broos, l’ancien entraîneur de leur fils à la Jeunesse sportive de Kabylie.

Le 21 février 2016
commentaires

Celui qui figure parmi les dernières personnes à avoir vu le joueur camerounais de 24 ans dans ses derniers instants de vie sur terre, est venu adresser ses condoléances aux parents de cet étincelant attaquant de regrettée mémoire.

En plus de ce soutien moral, Hugo Broos qui a récemment relancé la polémique autour du décès du footballeur camerounais est venu se recueillir sur la tombe de celui qui lui a permis de passer ses plus beaux instants sur le banc de touche du club algérien. Il était accompagné de SVEN VANDENBROECK, son adjoint , et du Team Press officer de l’équipe fanion des Lions Indomptables, Jean de Paul Atangana .

Après cette visite, Hugo Broos s’est rendu au stade de la réunification de Douala pour voir les matches du championnat de ligue 1 programmé dans la métropole.

HVN


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 22 février à 12:21, par yan En réponse à : Hugo Broos chez la famille Ebosse

    Broos sait exactement ce qu il s est passé le jour de la mort d Ebossé. Comme par hasard, il n a jamais rien dit. C est aujourd hui qu il a pensé qu il pouvait venir voir la famille du defunt alors qu il etait deja son entraineur à l epoque là. Il dit en plus que ce sont les spectateurs en lançant un projectile qui l ont tué alors qu il y a une la contre expertise d un medecin camerounais. La fecafoot n a jamais levé le petit doigt pour faire la lumière sur cette affaire. La fecafoot avare comme tout, serait meme prete à prendre un entraineur gratuitement à la condition d etouffer l affaire Ebossé. Voilà Broos ancien entraineur de la JSKabylie aujourd hui payé par l Algerie pour entrainer le Cameroun. Ainsi Broos est satisfait et continue à se taire et la fecafoot economise des millions de salaire. Et pendant ce temps la famille du defunt tourne en bourrique pour que la vérité sorte. Que celui qui ne veut pas comprendre ne comprenne pas.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 10:19, par badoupassy En réponse à : Hugo Broos chez la famille Ebosse

    Camfoot, le team press officer des lions indomptables, s’appelle Vincent de Paul Atangana et non Jean de Paul Atangana.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches