Hommage : La dépouille d’Ekeng Ekeng a dû attendre

Camfoot

Alors que le palais polyvalent des Sports qui abritait la cérémonie d’hommage du mouvement sportif national en mémoire de Patrick Ekeng Ekeng est paré aux couleurs funestes, le clergé, la famille du défunt et les quelques 2500 personnes présentes piaffait d’impatience. On attendait en vain l’arrivée de Pierre Ismael Bidoung Mkpatt qui était encore à son domicile "entrain de se préparer et boucler quelques détails".

Le 14 mai 2016
commentaires

À 2 heures du matin, soit plus de 120 minutes que la chorale tuait le temps à entonner des cantiques et des mélodies funèbres pour entretenir le public qui était à bout de nerfs. Le cercueil dans lequel repose l’international camerounais, installé en plein milieu de la salle attend le maître des céans et organisateur de cette cérémonie hommage. La veuve tout de blanc vêtue, est inconsolable. La maman d’Ekeng, ses frères et toute la famille du Sport camerounais sont encore sous le choc. Combien de temps attendra-t- on encore ? A quand la fin du supplice ? Seul Bidoung dispose des réponses.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches