Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Récompense

Ghislaine Nadège Bebom : la reconnaissance qui vient d’ailleurs

Camfoot

Consultante sur les plateaux de la Cameroon radio and television pendant des compétitions d’envergure, le manager général de Louves Minproff a reçu le trophée du Meilleur analyste sportive d’Afrique. Son prix lui a été décerné le 5 mars dernier à Abidjan.

Le 8 mars 2017
commentaires

C’est une Ghislaine Bebom très émue qui répond aux questions du reporter de Camfoot ce mardi matin. La désormais lauréate du trophée de meilleure analyste sportive d’Afrique décerné par la Diaspora africaine mondiale le 5 mars dernier à Abidjan en Cote d’Ivoire lors des assises de ce regroupement, laisse transparaître toute sa joie. « Je suis très contente ; cela va de soi. Car, ce trophée représente la matérialisation d’un travail mérité de ma part et de la part des médias camerounais  », confie-t-elle, encore noyée dans la liesse de cette cérémonie qui restera gravée dans sa carrière de technicienne et non moins consultante. A la vérité, cette distinction qui fait la fierté de plusieurs femmes en cette veille de la journée à elles consacrées, est le fruit d’un engagement et de la pertinence de ses points de vue ou prises de position.

Respect et admiration

Ses interventions sur les plateaux de télévision notamment la Crtv lors de la retransmission des matchs de la Coupe d’Afrique des nations (Can) de football féminin tenue du 19 au 5 décembre 2016 en sont une parfaite illustration. Froide et objective dans l’analyse, percutante dans le verbe, rassurante et sereine sur les plateaux de télévisions, Ghislaine Nadège Bebom n’avait que des arguments convaincants pour réussir à frapper dans l’œil des fans du football qui lui vouent respect et admiration pour l’ensemble de ses positions et de son militantisme en faveur du football féminin au Cameroun. Celle qui croque le cristal aujourd’hui se souvient des événements qui ont précédés ce sacre. « Pendant et après la Can, beaucoup de personnes de la diaspora m’appelaient par téléphone afin de me féliciter grandement de la qualité alléchante de mes analyses qui laissaient plus d’un perplexe. Ce qui les surprenaient le plus c’est le fait que ce soit une dame  », se réjouit Bebom. Pour cette dernière, ce titre est une invitation à fournir davantage d’efforts dans le travail.

De Sky one à Abidjan

Le manager de Louves Minproff, club de football féminin camerounais n’en est pas à sa première récompense. En 2010, elle avait déjà décroché le prix de meilleure femme de développement des projets décerné par le Français Antoine Gérard, Président de l’association Amitié France-Cameroun. Cinq années plus tard, elle remporte le prix du meilleur Débatteur à Sky radio. La même année (2015), lors des cinquantenaires, elle reçoit des mains du proviseur Ntcha Nchi, le prix du meilleur enseignant du lycée bilingue d’application sur près de 250 enseignants que compte ledit établissement secondaire. L’ancien entraineur du Nzalan National, nom de baptême de la sélection féminine de football de la Guinée Equatoriale se dit entièrement à la disposition des médias Camerounais, africains et internationaux en attendant les prochains rendez-vous sportifs. Bon vent coach !

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 mars à 08:13, par david thadus En réponse à : Ghislaine Nadège Bebom : la reconnaissance qui vient d’ailleurs

    je suis sublimé par ses analyses, une perle rare au pays

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 02:54, par bamyaben En réponse à : Ghislaine Nadège Bebom : la reconnaissance qui vient d’ailleurs

    Titre amplement mérité qui ne souffre d’aucune contestation. Elle le vaut bien !
    Je l’ai découverte lors de la CAN féminine et elle m’avait bluffé non seulement par sa parfaite maîtrise du jargon footballistique et de la langue française, mais surtout par sa bonne connaissance théorique des techniques et systèmes tactiques de ce sport. Ses analyses sont parfaites, rien à redire.
    J’étais très déçu qu’elle n’avait pas été invitée à commenter les matches de la CAN masculine au Gabon à la CRTV.
    J’ose espérer que la chaîne nationale va s’adjoindre ses services pour la CAN 2019. Ce sera franchement une belle promotion par le mérite de l’image de la femme camerounaise, surtout dans un secteur très masculin.

    Bravo Madame Bebom Ghislaine Nadège !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches