Georges Mandjeck : « on ne doit retenir que la qualification »

Camfoot

Remplaçant vendredi, lors de la victoire du Cameroun sur la Mauritanie, le milieu de terrain du FC Metz revient sur les raisons de sa non-titularisation, et se réjouit du résultat obtenu par ses coéquipiers. Même si, « sur le plan technique, on est conscient que ce n’était pas un grand match », reconnait-il.

Le 6 juin 2016
commentaires

Quelle a été votre réaction dès le coup de sifflet final du match qui a opposé le Cameroun à la Mauritanie vendredi ?

On était dans une joie immense ; puisqu’avec cette victoire, notre pays est assuré de disputer la Coupe d’Afrique au Gabon, l’année prochaine. On n’a pas eu le temps de trop faire la fête sur place, parce que juste après le match, il a fallu que nous nous dirigeâmes à l’aéroport. Mais au stade, on a quand même eu le temps de célébrer avec notre public, et même entre nous les joueurs. C’était un beau moment je l’avoue.

Même si vous n’avez pas joué ?

En réalité, après le coup que j’ai reçu lundi contre la France, j’ai eu quelques petits bobos et depuis, je ne suis pas dans ma pleine santé physique. J’ai discuté avec le coach, et j’ai bien compris que dans ce match il fallait être à 100%. Donc, on s’est dit qu’il n’était pas judicieux que je commence le match. Avec la chaleur, on savait que ça allait être compliqué durant toutes les 90 minutes, alors j’ai voulu avec le staff, ne pas prendre de risque. Mais après, l’équipe a fait le nécessaire. On a gagné, c’est ce qu’on voulait. Mission accomplie.

Au-delà de la qualification qui a été obtenue, quelles leçons tirez-vous sur le plan technique ?

C’est vrai que sur le plan technique, on est conscient que ce n’était pas un grand match. On n’a pas pu réitérer ce qu’on a produit contre la France, mais il faut reconnaitre que les conditions sont différentes. Contre la Mauritanie, on a joué sur une pelouse synthétique. C’est un peu compliqué de mettre le ballon au sol. A côté de ça, il y avait cette chaleur qui n’avait rien avoir avec le climat de Nantes. Mais bon, l’objectif était de gagner, et pour le moment on ne doit retenir que la qualification. On espère pouvoir produire un meilleur jeu lors du match de septembre.

On a vu Adolph Teikeu couché au coup de sifflet final. Avez-vous de ses nouvelles ?

Adoplh a reçu un coup de tête lors du dernier duel, et il s’est ouvert le crâne. Les médecins se sont rapidement occupés de lui. Tout va mieux.

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches