Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Humanitaire

Fabrice Ondoa au chevet des prisonniers de Kondengui

Lions indomptables

Camfoot

Le talentueux gardien de buts de l’équipe nationale fanion, championne d’Afrique 2017, a profité du quartier libre hier pour rendre visite aux détenus de la maison d’arrêt de Yaoundé où il a fait des dons en guise de soutien au difficile quotidien qui est le leur.

Le 9 février 2017
commentaires

Un Lion, le cœur sur la main ! Un champion d’Afrique qui sait à quoi renvoie l’expression « privé de liberté ». C’est pour l’avoir intégré que Fabrice Ondoa, fraîchement auréolé du titre de champion d’Afrique avec les Lions indomptables et désigné « meilleur gardien de la Can 2017 », a songé à ces détenus dont le quotidien à la prison centrale de Kondengui est loin d’être rose. Un jour seulement après le retour triomphal au bercail, le portier de l’équipe réserve du Fc Séville a décidé de consacrer quelques minutes de son précieux temps pour communier avec ces personnes qui côtoient chaque jour que Dieu fait, la précarité et la misère incessamment. Et Ondoa en homme généreux, ne s’y est pas rendu les mains vides. Il avait dans sa besace des dons comprenant des effets vestimentaires, des produits alimentaires (pâtes alimentaires, riz, boites de conserves, sucre, lait etc.), des médicaments et des vivres.

<span class="caps">JPEG</span> - 60.7 ko

Engagement social

C’est au bout de deux heures d’horloge marquées par la satisfaction générale des prisonniers et de leurs hôtes, que le meilleur gardien de buts de la Can 2017 a quitté l’enceinte de la prison centrale de Yaoundé. Lui qui a choisi de mettre une partie de sa cagnotte au service de l’engagement social en faveur de ceux qui sont dans le besoin, dans le besoin de liberté, d’amour, de santé, de vie. Un geste chargé de sens et de symboles que les héros de l’expédition gabonaise devraient s’en inspirer. Fabrice Ondoa a quitté les lieux sous une pluie de youyous et de vivats avant de voir le véhicule qui le transportait, envahi par une foule de fans en liesse et scandant le refrain de la célèbre chanson de One love « Ondoa, tu es bon, bon, bon, bon ».

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 février à 22:40, par pascalo En réponse à : Fabrice Ondoa au chevet des prisonniers de Kondengui

    Continue comme ca petit frère tu iras loin. On dit que l’argent rend insolent mais toi tu es resté humble, c’est la marque des grands hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 19:33, par Bryce En réponse à : Fabrice Ondoa au chevet des prisonniers de Kondengui

    Ondoa quel geste de bonte envers les detenus !
    Maintenant il faut s’assurer que les gardiens de prisons ne prenent ou meme ne vendent ces produits pour leur compte comme c’est devenu la regle au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 14:10, par ngbigben En réponse à : Fabrice Ondoa au chevet des prisonniers de Kondengui

    Quelle magnanimite, je salue le geste tres louable de cet enfant qui comme on peut le constater n’a pas les epaules sur la tete, quelle eloquence,quelle simplicite. Pendant que tes illustres predecesseurs a ce poste de gardien se specialisent dans l’art de critiquer le cameroun, tu as choisi d’offrir la joie a des camerounais demunis avec en retour autant de benedictions, comment ne pas esperer un avenir des plus radieux pour ce prodige...

    Répondre à ce message

  • Le 9 février à 08:28, par david thadus En réponse à : Fabrice Ondoa au chevet des prisonniers de Kondengui

    Il est encore jeune mais il a déjà un gros coeur ce ondoa, dejà juste apres la finale, il a dédié la coupe aux enfants du nord ouest et sud ouest qui sont privés d’école depuis 3 mois, puis a yaoundé il pense directement aux prisonniers de kodengui, je crois que la jeunesse du cameroun est entrain de reprendre son véritable destin en main.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches