Etoile Filante : ces décisions qui légitiment Abdouraman

Camfoot

La gestion du club de football Étoile Filante de Garoua est l’un des enjeux angulaires du duel entre le clan Abdouraman et le clan Tombi sur le contrôle de la Fécafoot. Et ça résume bien les choses. C’est en tant que Président du Club que l’ancien Directeur de Iya conteste les décisions de l’instance de football. S’il perd cette qualité, tout tombe donc comme un château de carte.

Le 1er mars 2016
commentaires

Abdouraman Hamadou Babba a saisi en qualité de président du club de l’Etoile Filante de Garoua, la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Cnosc d’une procédure d’arbitrage aux fins de nullité des résolutions violant la loi, par la Fécafoot en 2014. Et c’est au soir du 30 octobre de cette même année que la sentence est tombée.

La Chambre, traitant de cette affaire, a fait une mise au point sur la qualité du requérant dans son troisième point portant sur la forme. Extrait.

3) Sur la qualité du sieur Abdouraman

---Attendu, sur la qualité de sieur Abdouraman Hamadou comme président du club Etoile Filante de Garoua qu’il est produit au dossier de la procédure plusieurs pièces, notamment, des exemplaires de papier entête établissant la différence entre le papier entête falsifié de celui authentique, une copie des Statuts d’Etoile Filante de Garoua et un communiqué final signé de membres identifiés du Club, relatif à la tenue en date du 13 septembre 2014 d’une Assemblée Générale du Club au cours de laquelle, Monsieur Abdouraman Hamadou Babba a été confirmé à son poste de Président du Club Etoile Finale de Garoua ;

Que par ailleurs, l’exploit d’huissier produit au dossier de la procédure atteste que l’Assemblée Générale tenue le 11 septembre 2014 a été convoqué par une autorité incompétente à savoir le Vice-président du Club en violation de l’article 23 et i3 des Statuts de l’Etoile Filante ;

Qu’en conséquence, il appert des pièces produites au dossier de la procédure, que la Chambre ne dispose pas d’éléments probants pour établir que le sieur Abdouraman a perdu sa qualité de Président du club Etoile Filante de Garoua.

<span class="caps">PNG</span> - 222.4 ko

La Fécafoot avait pourtant interjeté appel de cette décision le 20 Novembre 2014 à la plus haute chambre mondiale du sport, le TAS. En sa décision de cette chambre décisionnelle classée sous le numéro TAS2014/A/3830, le Tribunal Arbitrage rejette les recours de la Fecafoot et confirme le jugement de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du CNO du 30 Octobre 2014. Cette confirmation devrait donc clore le débat sur la légitimité du sieur Abdouraman Hamadou Babba comme Président du club de football Étoile Filante de Garoua.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches