Cameroun - Ghana : 1-0

Enow Ngachu : « Je suis fier »

CAN 2016

Camfoot

« Je suis fier. Nous avions pour objectif de remporter cinq matches. Nous en sommes à quatre. Il n’en manque plus qu’un. En 2014, nous étions déjà en finale et ce serait logique que nous remportions le trophée cette année. Les scores de nos rencontres sont toujours étriqués et les rencontres très disputées et cela s’est encore vérifié aujourd’hui. Nous avons été satisfaits du travail de nos milieux de terrain.

Le 30 novembre 2016
commentaires

Nous jouons également en fonction de l’adversaire et c’est ce qui guide les changements qui sont effectués. J’ai déjà perdu deux finales. J’espère gagner cette fois-ci. Si je me fie aux statistiques, le Nigeria n’a jamais joué la finale lorsque la compétition se joue en Afrique centrale. Mais nous sommes prêts à affronter l’Afrique du Sud ou le Nigeria, sans la moindre distinction. Nous savons gérer la pression. Aujourd’hui cela a été un test concluant. Nous allons continuer à travailler pour que nos joueuses gèrent cette situation au mieux. Aujourd’hui, la différence s’est faite au niveau de l’impact physique, du mental et de l’envie de gagner. »

Yussif Basigi (sélectionneur du Ghana)

« Je voudrais d’abord féliciter le Cameroun. La dernière fois c’est lui qui était dans ma posture. Cette fois-ci il a gagné. J’ai dit que nos rencontres étaient difficiles. Mais le Cameroun a mieux joué et mérite sa victoire. Ce que nous avons vu témoigne de ce que le football féminin gagne du terrain. Je voudrais féliciter le public. Je ne suis pas sûr qu’au Gabon en janvier prochain, nous verrons un public aussi important pour la CAN masculine. Chaque équipe a un style de jeu et nous connaissons bien celui du Cameroun. Il nous fallait marquer le milieu de terrain avant de se projeter vers l’attaque. Vous avez sûrement remarqué que nous n’avions pas d’avant-centre à proprement parler. J’ai promis de remporter le match. Je n’ai pas pu et cela a permis à nombre d’entre vous d’avoir le sourire. Je sais que beaucoup parmi vous ont passé une nuit blanche. »


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 1er décembre à 09:44, par georgy En réponse à : Enow Ngachu : « Je suis fier »

    un coach noir camerounais pour certains ( tombi...) ne peut pas etre un Bon ou peut -etre ce qui est vrai pour le football feminin ne l’est pas pour le football masculin ? Aujourd’hui encore un camerounais prouve qu’ il connait et qu’ il est pert a se surpasser pour son pays comme l’ autre (suivez mon regard) et comme les filles et leur coach NOIR camerounais nous font des tres bonnes choses ils vont comme d’habitude nous faire Venir des ramasseurs de balle BLANCS pour nous les imposer comme des coachs...Bravo coach tu es un maestro et bravo les Filles vous etes surperbe one love

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 17:46, par Nkouville En réponse à : Enow Ngachu : « Je suis fier »

    D’accord avec toi @small lion.

    Ce coach sait communiquer ; on se souvient de ses petits coups de gueule avant le macth contre le Cameroun pour cristalliser toutes les énergies lui. Une méthode à la Mourinho pour que les media lachent un peu ses filles. Il a juste oublié que les méthodes du « Mou » ne marchent plus trop ces derniers temps.
    Je suis d’accord avec lui qu’on verra difficilement un stade aussi plein au Gabon en Janvier prochain.

    Bon courage et bon vent coach !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 14:04, par kasky-blogueur En réponse à : Enow Ngachu : « Je suis fier »

    Renseignez-moi svp.. es-ce que les dispositions de la FIFA permettent à une femme d’intégrer l’équipe des hommes ? Parce que Raïssa FEUDJIO (8) est diablement talentueuse.. elle peut parfaitement assurer le poste de milieu de terrain dans la tanière des lions. je ne vois aucun de ces ’’moutons’’ jouer à son niveau. je me suis inspirer de l’incident qui c’est produit dans mon voisinage ce matin, où une femme a bel et bien chicotté son mari.. il a fallu une intervention pour sauver ce pauvre des griffes de sa dulcinée. C’est une image forte et même réelle, qui se produit dans plusieurs foyers et qu’il faudrait en tenir compte. Et même, les gardes de Kadhafi n’étaient-elles pas des femmes ?... donc si au sein de l’équipe des lionnes il ya des performances, pardon amenons-les au Gabon.. si rien n’est fait, les nouveaux cas d’AVC que ces voyous vont nous occasionner...

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre à 14:01, par small lion En réponse à : Enow Ngachu : « Je suis fier »

    Propos tres fairplay de l’entraîneur Ghaneen. Coach tes joueuses n’ont pas demeriter...merci

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches