Easter cup : la seconde édition c’est pour bientôt

Camfoot

Du 29 mars au 02 avril 2016, l’École de Football des Brasseries du Cameroun organise la deuxième édition du tournoi baptisé Easter up au complexe de la structure à Douala Dokoti. Huit équipes issues des centres de formation et autres académies vont rivaliser d’adresse dans cette compétition qui va durer 5 jours, et qui va regrouper les footballeurs des moins de 18 ans. Pour mieux comprendre le concept, nous avons été rencontrés le manager général de l’EFBC, Flaubert NONO.

Le 23 mars 2016
commentaires

Vous organisez dans quelques jours la deuxième édition du tournoi baptisé Easter Cup . Peut-on savoir un peu plus au sujet de cette compétition ?

Easter Cup est un tournoi de football jeune réservé à la catégorie des moins de 18 ans. C’est un tournoi qui se veut national, car la compétition regroupe les enfants qui viennent d’un maximum de région à travers le triangle national. Pour nous, c’est un tournoi de référence parce que ça nous permet de jauger le niveau de nos jeunes « sortants », les U18, et c’est un évènement qu’on veut élitiste.

Pourquoi organiser une telle compétition à cette période ?

Parce que nous sommes partis du principe selon lequel les périodes des congés scolaires sont propices aux tournois des jeunes, car c’est des espaces indiqués pour l’encadrement des enfants, et des jeunes sportifs. Pendant cette période, la plupart des enfants sont à la maison, et donc peuvent facilement s’occuper. Mais pour l’EFBC, ça rentre en droite ligne dans notre calendrier annuel.

Quel bilan faites vous de la première édition ? Êtes vous satisfait ?

Oui, très satisfait. Nous sommes satisfaits. Nous sommes même allés au de là de nos attentes. Vous savez, généralement, dans les tournois, les gens viennent en masse au dernier jour. Mais, l’année dernière, l’affluence était monstre chaque jour de compétition et ce, pendant cinq jours. C’est très rare pour un tournoi jeune

Alors, parmi ce beau monde quelques recruteurs ? Sont-ils attirés ?

Bien sûr.Vous savez nos compétitions attirent toujours les grands recruteurs locaux comme étrangers ,et même les entraîneurs viennent voir nos gamins. Tous ces gens sont là chaque fois que nous organisons un événement sportif. Par exemple, en décembre dernier, au « Challenge Gérémi NJITAP », ils étaient tous là, et ils seront aussi présents au Easter cup 2016. Rassurez-vous, je ne vous donnerais aucun nom, mais vous les verrez.

Parlons de l’organisation de cette compétition. 8 clubs, 5 jours, quelles sont les dispositions qui seront prises pour la prise en charge des délégations ?

Alors à Douala, il y a l’USD, la Fondation Foot Solidaire, qui en fait est une sélection des meilleurs jeunes du département du Wouri, et l’École de Foot des Brasseries du Cameroun. Ensuite, vous avez cinq équipes qui se déplacent, Best stars de Limbé pour le Sud-Ouest, Yong Sport Academy pour le Nord-Ouest, l’Academie Jules Augustin Binya pour le Centre, Coton FC pour le Nord, et à l’Est, Léopard de Bertoua qui est le centre de formation de référence à l’Est. Toutes ces formations et délégations seront prises en charge par l’EFBC, hébergement, nutrition, locomotion à l’intérieur de la ville. Tous seront habillés par l’EFBC : maillots, shorts, et bas, pour chaque équipe. Et à la fin, l’École de Football va se charger des modalités de retour pour les délégations qui viennent des autres régions. Pour nous, c’est un petit cadeau que nous offrons à ces structures qui font beaucoup d’efforts dans l’encadrement des jeunes.

Interview réalisée par Karl Jaspers à Douala


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches