Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Gabon 2017

Douala : la CAN, mais de quoi parle t-on ?

Camfoot

Très peu rassurés par la performance de l’équipe nationale à la 31e édition de la Can, les habitants de la capitale économique du Cameroun ont eu moins d’admiration pour les Lions pendant leur premier match.

Le 15 janvier 2017
commentaires

Les rues de Douala ont connu leur ambiance habituelle, ce samedi 14 janvier 2017. Pendant la deuxième rencontre du Groupe A qui a opposé le Cameroun au Burkina-Faso, même si on pouvait apercevoir de petits groupes de téléspectateurs devant quelques échoppes, nombreux sont les habitants qui ont vaqué à leurs occupations, ignorant l’évènement majeur du jour, l’ouverture de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football qu’accueille le Gabon.

Hélène, promotrice d’un institut de beauté et ses clients ont plutôt savouré un film américain, diffusé sur une chaine française, à l’heure même du match. « J’ai appris que le Cameroun joue aujourd’hui, mais je ne suis pas une passionnée du football, je préfère regarder autre chose », affirme t-elle.

Dans certains débits de boisson, un écran géant a été installé pour permettre aux consommateurs de vivre en direct les différentes rencontres, mais le résultat ne satisfait pas encore son initiateur. « Je m’entendais à avoir plus de clients comme les années antérieures avec l’ouverture de la CAN. J’ai pris un écran plus grand exceptionnellement pour cette compétition, mais je suis plutôt étonné. Non seulement j’ai très peu de consommateurs, mais qui ne se montrent curieusement pas intéressés », souligne Franck K, le promoteur de la boite.

Pour cette première sortie très attendue des Lions Indomptables, ce bar s’est rempli sans faire le plein et les clients qui regardent ce duel, n’y accordent pas beaucoup d’attention. Rien à voir avec les foules lors de la CAN féminine organisée par le Cameroun. « Je regarde juste pour le plaisir. Sincèrement, je ne connais plus aucun joueur de l’équipe nationale, je dois avouer que je suis perdu », regrette Gerald, qui confie être très déçu par la prestation et l’ambiance autour des Lions.

Le but du capitaine, Benjamin Moukandjo a aiguisé l’appétit. Certains y voient un signe d’espoir pour la suite, tandis que d’autres plus sceptiques, espèrent être mieux servis lors des prochaines rencontres.

Louisa Mang


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches