Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2017

Des anciens Lions à la Fondation Sylvia Bongo Ondimba

Camfoot

La Confédération Africaine de Football à l’occasion de la 31e CAN Total, Gabon 2017 a choisi de s’associer à la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille afin de mettre en lumière cette association d’intérêt public.

Le 28 janvier 2017
commentaires

Depuis 2013, la Fondation s’engage dans la lutte contre le cancer au Gabon, et en particulier contre les cancers du sein et du col de l’utérus. L’objectif est de réduire l’incidence et la mortalité des cancers féminins les plus fréquents.

La Fondation, créée par la première dame gabonaise, Sylvia Bongo Ondimba, s’est engagée à fournir un soutien aux personnes atteintes du cancer vivant dans une partie de la région la plus reculée du Gabon.

Le jeudi 26 janvier 2017, une délégation de la CAF conduite par Marie-Claire Hayatou, épouse du président de la CAF, et accompagnée des épouses de quelques membres du Comité Exécutif de la CAF auxquelles se sont joints d’anciens joueurs, Roger Milla, Anthony Baffoe, Khalilou Fadiga, Kaba Diawara, Geremi Njitap et Bill Tchato, ont visité le Libreville Cancer Institute et La Maison d’Alice, tout deux situés dans l’enceinte du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL).

L’hôpital a été officiellement inauguré le 4 février 2014, mais La Maison d’Alice, baptisée en l’honneur de la première patiente (Alice) traitée au Centre de cancérologie, accueillera des patients cancéreux de régions éloignées du pays, à la recherche d’hébergement et de moyens de transport fiables pendant le traitement. Elle sera officiellement inaugurée le 4 février 2017.

Selon des responsables de la Fondation, la Première Dame a conçu l’idée d’une telle installation pour permettre aux patients atteints de cancer de se sentir chez eux, d’avoir des voisins autour d’eux dans un environnement serein dans le cadre de sa contribution au contrôle de la maladie souvent mortelle.

Équipée d’installations ultramodernes, d’une architecture étonnante et moderne en grande partie faite de bois de la forêt tropicale du Gabon, la Maison d’Alice est aussi un havre de pays où se mélangent chants des oiseaux et culture de plantes et de légumes.

Les patients seront logés et traités gratuitement, en particulier ceux de l’arrière-pays, mais les malades des pays limitrophes et d’autres régions de l’Afrique seront également soignées avec la même et égale attention.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches