Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

Camfoot

La réunion de « conciliation » organisée ce mardi à Conakry vient de s’achever entre les différentes parties conviées par l’instance mondiale du football.

Le 11 juillet 2017

Evidemment, aux yeux de la FIFA, Tombi A Roko demeure le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Une assertion confirmée ce mardi, lors de la réunion de « conciliation » que l’instance du football mondial a initié avec quelques acteurs du football camerounais. L’on retiendra également de la réunion de Conakry que les parties prenantes ont été appelées à « faire des propositions de sortie de crise, une fois de retour au Cameroun ».

Etaient présents à ces assises, Joseph Antoine Bell (Bandjoun Fc), John Balog (Authentic Fc) et Prosper Nkou Mvondo (Ngaoundéré Fc). Les trois contestataires de l’exécutif de la Fécafoot étaient en face de Tombi A Roko Sidiki et de Blaise Moussa, respectivement président et secrétaire général de l’instance faîtière du football camerounais.

A.W.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 12 juillet à 12:07, par olomo onana En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

    J’ai parlé de poudre aux yeux dans une précédente réaction.
    Le TAS a été saisi, non pas pour annuler l’élection (c’était déjà fait par la CCA), mais pour rétablir le bureau de 2009 (la CCA s’était déclarée incompétente). Sur ce deuxième point, Abdou a perdu devant le TAS. Le TAS a confirmé la décision du CNOSC d’annuler l’élection mais n’a même pas examiné le sort du bureau de 2009 (objet de sa saisine) pour forclusion (saisine hors délais). On comprendra et on conviendra que notre ami a PERDU devant le TAS.
    La confirmation de l’annulation du vote par le TAS est-elle opposable à la FIFA ? Que non. La CCA du CNOSC est un organe d’ARBITRAGE. Ses décisions n’ont pas d’emblée un caractère coercitif. L’exécution d’une décision d’arbitrage est volontaire. La FIFA le rappelle en disant qu’il revient à la Fécafoot d’exécuter la décision de la CCA. C’est aussi pour cela qu’elle dit ne pouvoir exécuter que des décisions du TAS dont elle est en amont partie au procès.
    La seule voie qui se présente encore devant Abdouramane est de faire rendre obligatoire la décision de la CCA du CONSC en la faisant homologuer par la justice du Cameroun. Connaissant la position du MINSEP, nous voyons mal un juge entrain d’homologuer la décision de la CCA.
    Retenons qu’il n’y a pas une « décision du TAS » qui annule l’élection. Retenons également que la décision de la CCA du CONSC est une décision arbitrale, donc non contraignante d’emblée.
    Disons GAME OVER

    • Le 12 juillet à 18:30, par Rasta En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

      Mon frère Olomo, c’est avec intérêt que j’ai lu ton post et fait aussi le constat que ta position a quelque peu évoluée. En effet, tu reconnais que la FIFA exécute des décisions du TAS qui suivent un certain cheminement que tu as précisé, c’est bien. Même si quelques lignes plus loin tu écris que seule la justice Camerounaise a le pouvoir de rendre exécutoire les décisions du CCA / TAS. Ce qui me semble quelque peu en contradiction avec la précédente affirmation, pour finalement conclure : game is over. Ma question la voici : est-ce qu’on peut raisonnablement parler de game is over quand la FIFA demande aux parties concernées de continuer les négociations pour trouver un terrain d’entente ? Non !! Game is over, c’est pour ainsi dire, game is over. En clair, on ne parle plus de négociations quand c’est game is over. Or là on parle de négociations, cela veut tout simplement dire que Abdourahmane détient une grosse capacité de nuisance. Et sa capacité de nuisance c’est quoi ? C’est qu’il peut en utilisant les voies légales faire partir À Roko, non pas par le biais de la justice Camerounaise qui n’a je le répète rien à voir dans cette affaire, mais bien par la FIFA. De toute façon, on ne perd rien à attendre, je pense que le dénouement de cette affaire, c’est plus pour très longtemps.

    • Le 12 juillet à 22:48, par olomo onana En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

      L’histoire nous dira qui est dans le vrai. Je vous offrirai volontiers du champagne si c’est vous. Le dénouement comme vous le dites n’est plus loin.
      En attendant, je vous invite à lire ce qui suit pour comprendre pourquoi je dis que les tribunaux d’Etat doivent intervenir.

      "Effets de la sentence arbitrale :
      La sentence arbitrale est dotée de l’autorité relative de chose jugée entre les parties, et peut être opposée aux tiers. Toutefois, la sentence arbitrale est dépourvue en tant que telle de force exécutoire. Seule une décision d’exequatur émanant du Tribunal de grande instance peut conférer la force exécutoire nécessaire à l’exécution forcée d’une sentence arbitrale.
      La demande d’exequatur est adressée au président du TGI par voie d’ordonnance sur requête (procédure unilatérale et non contradictoire). L’un des arbitres ou la partie la plus diligente dépose la minute de la sentence accompagnée d’un exemplaire de la convention d’arbitrage au secrétariat du TGI. La formule exécutoire est apposée sur la minute de la sentence arbitrale, après vérification de la nature de l’acte, et sauf contrariété manifeste de la sentence à l’ordre public"

      Mon champagne est au frais pour vous déjà.

    • Le 13 juillet à 09:26, par Rasta En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

      Ok mon frère, j’en prends acte. Mais garde moi plutôt une petite Guinness stp, je sais que je vais la boire. LOL

    • Le 13 juillet à 13:09, par olomo onana En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

      Bingo pour la Guinness

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 12:13, par fc_foot_camer En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

    pour bell rien ne m’étonne nous savons tous que c’est hypocrite de première tout comme il était pressé de déposé sa candidature lors de ces élection et lorsqu’il à été recalé il est venue ce caché dans le gand d’abou mais cette fois on ne te pardonnera pas va brossé le pantalon de tombi après assume et ne viens pas pleuré vendu va !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 17:08, par david thadus En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

    la moindre reunion convoquée par ABDOURAMANE ou ses affidés, ou la moindre lettre adressée au TAS contre l’équipe de TOMBI sera considéré comme un trouble a l’ordre public et traitée comme tel.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 11:19, par Jeannot En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

    tellement vous êtes au pays que vous voyez l’ordre public dans le monde entier

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 01:09, par primox En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

    est ce que la fifa jouit des prerogatives pour contester une decision du TAS ?
    et d,apres la fifa,le combat est fini !!!
    que va alors faire abdouraman ?

    • Le 12 juillet à 10:16, par Rasta En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

      Mon frère Primox, La Fifa l’a rappelé dans la récente correspondance qu’elle a adressée à Abdourahmane : elle ne met en exécution les décisions du Tas que lorsque celles-ci sont données en appel d’une décision de la FIFA. Ce qui en clair veut dire qu’il faut que la FIFA ait au préalable été interpellée dans une affaire pour qu’elle puisse exécuter une décision du TAS, ce qui n’est pas le cas pour cette affaire. pour faire simple, la FIFA est dans son bon droit.

      Ce qui reste à faire pour Abdourahmane, c’est de se conformer au code de procédure, pour que la FIFA (qui soit dit en passant est la seule à pouvoir débarquer À Roko) puisse accomplir son dessein de faire débarquer À Roko.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 22:33, par Rasta En réponse à : Crise à la Fécafoot : Tombi, Bell et la FIFA se sont accordés

    Titre accrocheur, mais l’article laisse un peu sur sa faim. Pour ce qui est de La Réunion, en attendant le compte rendu dans la presse, il va presque de soi qu’en l’absence du principal opposant Abdourahmane, la montagne ne pouvait qu’accoucher d’une souris.

    La suite ne pourra être que la continuation du combat de Andourahmane sur le terrain du droit, avec in fine de vrais chances de faire expulser À Roko avant la fin de son mandat.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches