Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

Camfoot

Désignée pour commenter la finale de la Coupe du Cameroun en présence du président de la République, la vedette du Journal Télévisé de la CRTV s’est heurtée aux réalités d’un exercice qui ne lui est pas vraiment familier. Certainement la faute au peu de temps de préparation, probablement que le domaine du football lui est un peu étranger, mais pour une première, son rendu n’a pas été frisé l’excellence.

Le 31 octobre 2016

On l’avait presque perdu des radars des plateaux du journal télévisé de 20h30. Des rrumeurs ont alors pensé que les quelques démêlées avec la justice, doublées des prises de bec avec l’ancien DG, l’avaient démoli au point de la clouer au placard. Mais, c’était sans savoir que le talent ne se consume pas comme de la paille au feu. La récente nomination de Charles Ndongo à la tête de la CRTV a été une renaissance pour Adèle Mballa dont les premières apparitions au JT en français avaient certainement battu des records d’audience le 1er août dernier. Ce ne sont pas ses anciens collègues de la station régionale CRTV du Centre qui le démentiraient. Son visage rayonnant, le charme qu’elle renvoie devant les caméras et les lumières, suffisent à lui donner la mention « excellent ». Entre spontanéité, naturel, humour, style, élégance et pétulance, la Claire Chazal du JT de la Crtv réunit à elle seule, toutes qualités d’une icône de la télé. Productrice et ancienne directrice du Centre de formation professionnelle de l’audiovisuel (CFPA) de la CRTV à Yaoundé, la nouvelle Directrice de l’information TV a repris le pouvoir et accompagne jusqu’ici si bien son mentor de DG, dans le vaste défi de réinvention d’une CRTV nouvelle, dynamique, attrayante et tournée vers la modernisation.

Hors-sujet

Mais, en voulant apporter une touche féminine au commentaire de match lors de la finale de la Coupe du Cameroun en cette veille de CAN, la CRTV a visiblement attiré contre elle, de nouveaux détracteurs. Désigné pour commenter le match Bamboutos - Apejes, Adèle Mballa a connu le calvaire de sa vie. Pour un exercice qui lui est peu familier et dont elle n’a pas la maîtrise du vocabulaire appropriée, la présentatrice vedette du JT s’est loupée à plusieurs reprises. Entre hésitations, balbutiements, manque d’une culture sportive, répétitions creuses et inopportunes, l’ancienne Directrice du Centre de formation des techniciens en audio-visuels d’Ekounou n’était pas au bout de ses peines. Plus grave, elle s’est montrée incapable de lire simplement le document relatif à la grande parade d’ouverture. C’est à croire qu’on le lui a presque imposé.

Rabiatou Lah déconnectée

Que dire alors de sa collègue Rabiatou Lah qui était affecté à la main courante ? A force de mal gérer son temps de parole et de rester incohérente dans son rendu, le grand reporter, avait du mal à cerner les noms des équipes finalistes. C’est pourquoi, elle n’hésitait pas une seule seconde à filer le mauvais bébé à Gedeon Tazoh, son acolyte de la version anglaise. A peine lui avait-on passé l’antenne qu’elle s’en était aussitôt débarrassé. Une attitude compréhensible car, pas habituée à pareils rituels.

Mais où étaient donc passées Madeleine Soppi Kotto, Tjoues et les autres reporters spécialisés dans le sport ? Mystère et boule de gomme. Le moins que l’on puisse dire c’est que les fidèles téléspectateurs de la CRTV ont vécu une finale où ce duo dont on connaît pourtant le talent dans d’autres segments à l’Office National de Radiotélévision du Cameroun ont rendu une des pires copies de leur carrière.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 2 novembre à 12:40, par Johnny En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    Tout a été dit !!! Mais qu’est ce qui peut encore surprendre dans un pays où d’éminents professeurs d’Université lancent une Recherche Scientifique consacrée à l’Oeuvre Sociale de la Première Dame ??? Et le Ministre de l’Enseignement Supérieur de s’en vanter devant les micros et caméras de Télévision ?

    Honneur aux femmes je dis OUI, mais de grâce à chacune sa spécialisation. Malheureusement, nous le savons tous, que ce soit à la CRTV ou ailleurs, certaines « places de choix » ne sont réservées qu’aux « bien-nés ». A ce rythme là, les 2 CAN seront plus une célébration du « Premier Sportif » Camerounais que du Sport Camerounais !!!

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre à 09:19, par Bobill En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    Oh mon Dieu et dire que l’Ambassadeur du Cameroun en France vous a envoyé via Facebook sa motion de soutien au médiocre. Je dis un « non » catégorique à tout ce qui chosifie notre pays. Gladys Tataw et Adèle Mballa, vous êtes des intellectuelles !?!?! Prendre un livre pour apprendre les notions de football n’est pas trop vous demander. Vous avez la possibilité de regarder les anciens matchs reportés par vos collègues hommes et femmes sur Youtube et je suis persuadé, qu’une lecture rapide des notions du football ou un crash-course vous aurait évité ce ridicule présenté à la face du monde.

    Aimer sortir de la norme du devoir moral des choses bien faites pour se plonger dans la décadence méritocratique vous attirera un jour les déboires du peuple. L’impunité et la zizanie sociale ne seront éternellement être le baromètre d’évolution de notre société. À moins que cette idée génitale de vous braiser au four du ridicule, visait à saboter le grand évènement du premier sportif Camerounais. Une chose est certaine : C´était médiocre et ne vous laissez surtout pas influencer par des politiciens véreux en quête de caleçons de soutien. Vous pouvez les lui offrir sans vous ridiculiser aux vues et à la face du monde moral. J’ai vraiment pris du temps et du recul pour vous formuler sans extrapolations émotives ma déconvenue ; malgré cela, je n’ai pas trouvé de tendresse au dilettantisme professionnel et à l’amalgame de professionnalisation. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre à 08:43, par pat2lyon En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    @Dannydan.
    Sur le tweet que tu relaies, tu es même trop gentil, puisque l’auteur compare nos images avec celles de la premier league : Moi je te parle des images du même match de yaoundé retransmis par Canal+ lors de son émission « talents d’Afrique ». Je me suis demandé comment une chaîne étrangère parvenait à avoir des images aussi impeccables sur un match qui s’est déroulé à Yaoundé alors que notre chaîne nationale ne nous a servis qu’un breuvage dégueulasse. Sur les séquences diffusées par Canal+, j’ai vu des plans aériens, des angles opposés etc... C’est quand même incroyable ce pays, franchement. On te diffuse un match, tu ne peux pas distinguer les couleurs des équipes et les visages des joueurs ! Même quand c’est les lions, c’est ton subconscient qui te fait savoir que nous jouons en vert-rouge-jaune. Les ralentis sont d’une autre époque. Comme quelqu’un l’a souligné plus bas, aucun plan sur le public, à part les guignols du Rdpc qui se trémoussent sous la tribune présidentielle. quelle honte, quelle humiliation , quelle incompétence.
    Je ne peux pas croire que tout ceci ne soit pas fait exprès, parce que tous ces gens voient comment ça se passe ailleurs. Mais on est même gouverné par qui dans ce pays, les vampires ?

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 20:17, par bamyaben En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    Je ne suis pas opposé à la féminisation des commentateurs du Sport en général et du Football en particulier mais toujours faudra-t-il choisir les meilleures, les plus compétentes ce qui ne n’était pas le cas hier. Elles étaient tellement nulles qu’elles n’avaient pas du tout commenté le match en live.

    Heureusement que Michel KAHAM, un bon connaisseur du Football et un parfait bilingue (comme doit l’être tout camerounais) était là pour sauver l’honneur de temps en temps.

    Cette femme à tout faire de la CRTV Adèle MBALLA est maintenant journaliste sportif ?

    Ces corrompus et voleurs ont coulé ce beau et riche pays par le favoritisme et le tribalisme. Ils avaient étalé hier un manque de professionnalisme flagrant et criant.

    Qui peut acheter à l’étranger des images et les commentaires d’un match comme celui d’hier alors qu’ils avaient tous les ingrédients pour offrir et vendre un spectacle de haute volte, d’une qualité extraordinaire : Le matériel dernier cris, un beau stade plein comme un oeuf avec une belle pelouse, une cérémonie d’ouverture impeccable.

    J’ose espérer qu’ils vont vite corriger le tire avant le début de la CAN féminine en titularisant des commentatrices spécialisées et compétentes.

    • Le 31 octobre à 21:49, par DannyDan En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

      i would not say Michel Kaham is « perfectly » bilingual. Au mieux « il se bat » comme on dit souvent au quartier. Nevertheless, his english is understable and he did a great job. He would have done an even better job were it not for the constant interruptions of Gladys Tatah who by the way, was worse than Adele Mbala

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 21:44, par DannyDan En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    Faut surtout pas rever. La CAN la va montrer l’incompetence de la CRTV en mondovision. Depuis des mois, la CRTV ne nous les laisse pas avec des "nous avons acquis du materiel HD. Nous avons envoyE du personnel en chine apprendre comment manipuler le material. Et bien, cher freres, durant le match Apejes-Bamboutos, la chaine Anglaise Sport24 montrait le match Sunderland-Chelsea. J’ai pris une photo de chaque rencontre a titre de comparaison et je l’ai postE sur mon compte twitter. Regardez vous meme. Cest vraiment desolant. A trois semaines de la CAN, je pense que c ;est cuit.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 21:40, par Bamado En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    @ Christou Doubena

    …son rendu n’a pas été frisé l’excellence
    Des rrumeurs ont alors pensé que....

    C’est quoi ce français de la maternelle ? Tu ne peux pas faire un article dans lequel tu critiques les compétences d’une journaliste tout en étalant tes propres inepties. Prenez la peine de relire ou de faire lire vos articles avant publication. Il y va de votre crédibilité et de cette du Cameroun en général

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 20:53, par Bamado En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    Adèle Mballa Atangana au commentaire sportif ? Je n’en crois pas mes oreilles. Je n’ai pas regardé ce match mais juste imaginer cette dame plutôt très brillante comme présentatrice du JT sous le casque de reporter sportif, c’est comme une insulte à l’intelligence des Camerounais. Pourquoi est ce que dans ce pays on pense qu’il n y a qu’une clique d’individus qui est capable de tout faire ? Ce pays marche vraiment la tête en bas

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 20:17, par small lion En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    C’etait la coupe du Cameroun ou la coupe Paul biya hier ? Un evenement qui est cense celebrer le football camerounais et les joueurs a plutot ete pris en otage par Paul Biya et ses griots de la radio televison du RDPC. Yeuch mezou oza sim qu’avons nous fait au bon dieu pour meriter une telle malchance...???

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 20:01, par LE PANAFRICAIN En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    Franchement je pensais être le seul à avoir constaté
    je ne suis pas journaliste sportif mais juste un fan du football.les commentaires étaient catastrophiques.Il faut dans notre pays mettre les bonnes personnes aux bonnes places.Si la dame est bonne en présentation de journal que l’on la laisse là.sinon que l’on la forme correctement.
    heureusement Michel Kaham a sauvé la face .
    Il faut qu,elle prenne des cours ou qu’elle suivent plusieurs matchs de championnat européens pour son autoformation
    Quelle image pour les étrangers qui regarderaient un match avec de tels commentaires
    j’espère que les gens proches d’elles vont lui dire la vérité
    Nous souhaitons tous le meilleur pour notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 17:39, par BIFIAGA En réponse à : Coupe du Cameroun : Les balbutiements d’Adèle Mballa

    Les balbutiements d’Adele Mballa embrassent ceux de toute l’équipe de retransmission .
    LA CRTV n’a pas été à la hauteur de ce match comme il fallait s’y attendre.
    On l’a vu à Limbé lors de Cameroun-Gabon et on l’a vu hier

    J’ai entendu les Reporters au féminin de la crtv parler de coup-franc quand il ya avait corner, de refree lorsqu’elles voulaient dire coach

    Si Michel Kaham n’avait pas été là ça aurait été un désastre intégral. Voilà la touche du nouveau dg. jeter des femmes sans la monde culture footbalistique ds l’arène du reportage des matchs
    Il n’y a qu’au pays de Biya que cela se voit

    Malgré tout ceci une bonne réalisation aurait sauvé les meubles mais hélas toutes les tares du passé sont revenues . Pas de ralentis intelligents, permettant de bien voir l’action de but, des cameramen fébriles, pas de possibilité de voir les départs des actions à partir des caméras placées derrière les buts( qui semblaient fixes), pas de cameras presentant des visages dans le public, sur tout les temps morts caméras fixées sur Biya, presqu’aucun gros plan sur les joueurs de champ ou sur les entraineurs, aucun plan sur la réaction des coachs après les buts, aucune caméra montrant les hors jeux, la célébration de la coupe par APEJES coupée au profit du départ de Biya, passages hasardeux d’un plan à un autre, et ainsi de suite

    On attends le 19 nov. On verra bien si miracle est un mot camerounais

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches