Construction des stades : Tombi A Roko s’inquiète déjà (?)

Camfoot

Le Comité exécutif a mis sur pied ce lundi, une Commission Ad hoc de suivi et d’évaluation des travaux menés par l’entreprise, Prime Potomac, dans les chantiers de construction de ses stades à Bamenda, Bangangté, Bafia et Sangmelima.

Le 6 septembre 2016
commentaires

Les plus sceptiques seraient tentés de dire que Tombi A Roko et son équipe ont commencé à avoir des doutes sur les compétences de l’entreprise Prime Potomac à qui, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a confié en avril, la charge de construire des stades à gazon synthétique dans les villes de Bamenda, Bangangté, Bafia et Sangmelima entre autres. Car sur le terrain, les travaux de construction de ces infrastructures sportives sensées être livrées d’ici fin-octobre piétinent. Rien ou pas grand-chose n’a été fait.

Marquage à la culotte

Du coup, soucieux d’accomplir les promesses faites à l’époque par le candidat Tombi A Roko Sidiki, le Comité exécutif de la Fécafoot a décidé ce lundi, lors d’une réunion à Limbe, de mettre sur pied, un Comité Ad hoc de suivi et d’évaluation des travaux menés dans les chantiers, par l’entreprise de sieur Ben Modo. « Nous avons signé un contrat avec un opérateur. En ce moment, nous avons constaté que le rythme des travaux n’est pas celui que nous aurions espéré. C’est pour cette raison que nous avons mis sur pied un Comité, chargé de faire un suivi. Si on était dans une tactique d’un match de football, on aurait dit : marquer à la culotte. Pour que ce Comité fasse le marquage à la culotte », a expliqué Tombi A Roko Sidiki, au sortir de cette réunion.

D’après lui, l’avantage qu’il y aurait dans ces projets, c’est que « la Fécafoot n’a pas encore payé un franc à cet opérateur ». « Nous croyons fermement à la convention qui a été signée entre les parties et nous espérons qu’elle sera respectée. Ce qui est sûr, c’est que nous avons les moyens de notre politique à savoir, sortir de terre certains stades des villes qui ont été ciblées », dit-il avant de menacer. « En cas de défaillance constatée assure-t-il, nous n’hésiterons pas à prendre nos responsabilités. Mais ce qui est certain c’est qu’à la sortie de notre mandature, les engagements qui ont été pris seront respectés à 90% au moins ». Voilà qui devrait mettre un peu de pression dans les chantiers.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 7 septembre à 11:28, par Tedh En réponse à : Construction des stades : Tombi A Roko s’inquiète déjà (?)

    Attention à vos joues TOMBI, elles risquent de s’éclater !
    Dites donc comment peut-on contruire des states à gazon synthétique à Bafia, Sangmelima, et Bagangté ?
    Ce sont des régions à pluviométrie idéale pour faire pousser et entretenir du gazon naturel.
    Bien que je ne connaisse pas la ville de Bamenda, sa position géographique laisse présumer qu’elle l’est également.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 09:12, par bentidemanjo En réponse à : Construction des stades : Tombi A Roko s’inquiète déjà (?)

    Omar demande comment on peut faire en un mois ce qu’on n’a pas pu faire en sept mois. Je dirais mieux, c’est depuis 34 ans qu’on aurait du le faire. On peut poser la question différemment ; comment quelqu’un n’ayant rien fait du temps où il était en bonne santé peut-il le faire lorsqu’il est dans une agonie dans un hôpital et dont il sait qu’il ne s’en remettrait pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre à 16:11, par omar En réponse à : Construction des stades : Tombi A Roko s’inquiète déjà (?)

    La comédie continue. Tout le monde sait que ces chantiers sont programmés pour échouer. Nous avons dit dès le lancement ici que les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Par quel miracle on va réaliser en 1 mois ce qu’on n’a pas pu faire en 7 mois ? Quel type de marquage à la culotte peut réaliser ce miracle ?
    Que M. Modo vienne nous parler encore de HIMO et patati et patata...

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre à 12:51, par tertullien En réponse à : Construction des stades : Tombi A Roko s’inquiète déjà (?)

    "D’après lui, l’avantage qu’il y aurait dans ces projets, c’est que « la Fécafoot n’a pas encore payé un franc à cet opérateur »"
    Sérieux ?
    Pourquoi on s’étonne alors que les travaux sont à l’arrêt, alors que le pseudo-president lui même a tout dit ?
    c’est aussi sur ce modèle qu’on construit le siege de la fecafoot à warda ? l’entrepreneur fait tout sur ses fonds propres et il sera remboursé une fois l’edifice livré ?
    les gens n’ont même plus peur dans ce pays, ils font la sorcellerie en plein jour !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches