• Accueil
  • Actualités
  • Comptes Fécafoot : Abdouraman et Cie saisissent (aussi) la BICEC et la (...)

Comptes Fécafoot : Abdouraman et Cie saisissent (aussi) la BICEC et la CBC

Camfoot

Abdouraman Hamadou, Joseph Antoine Bell et Emmanuel Loga se veulent opiniâtres jusqu’au bout, et entendent faire respecter la sentence qui a annulé l’ensemble du processus électoral à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Après l’épisode des comptes de la Fécafoot logés à UBA et Ecobank, ils se sont également attaqués aux avoirs disponibles dans deux autres banques à savoir, la BICEC (Banque internationale pour le commerce, l’épargne et le crédit) et la CBC (Commercial bank of Cameroun).

Le 27 janvier 2016
commentaires

La brève audience de ce mardi dans cette affaire, le juge du Tribunal de première instance du Mfoundi a simplement signifié un autre renvoi aux différentes parties pour la date du 2 février prochain en raison de « l’attente des réquisitions du Procureur de la République ». C’est d’ailleurs à ce niveau qu’est rendu le procès, déjà atermoyé deux fois pour le même motif.

Au cours de cette audience de ce mardi, Me Wamba Makollo, l’avocat conseil d’Abdouraman Hamadou, a remis une copie du document qui appelle à l’assignation en intervention de la BICEC (Banque internationale pour le commerce, l’épargne et le crédit) et la CBC (Commercial bank of Cameroun). A travers cet acte, la partie civile entend inciter ces deux institutions bancaires –comme UBA et Ecobank- à cesser toute opération financière en faveur de la Fécafoot sous les ordres émis par Tombi A Roko Sidiki, en vertu de la sentence de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) du 12 novembre 2015.

Laquelle sentence avait été rendue en faveur d’Abdouraman Hamadou, Joseph Antoine Bell et Emmanuel Loga, et annulait l’ensemble du processus électoral à la Fécafoot, donc, l’élection de Tombi A Roko comme président de l’instance faitière du football. Mais cette décision avait été foulée au pied par un communiqué du ministre des Sports et de l’Education physique, Pierre Ismaël Bidoung Mpkatt le 18 novembre 2015, légitimant l’élection de Tombi.

Pour Abdouraman et Cie, ce n’est sûrement pas Tombi A Roko, toléré par la tutelle qui a délégation de signature pour effectuer des opérations bancaires au nom de la Fécafoot.

Muna Belinga


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches