Chan 2016 : La Zambie rejoint le Rwanda

CAF

Dans la série « Revue d’effectifs », épisode 2. A Rubavu on joue depuis quarante minutes. Coup franc le long de la ligne de touche, côté gauche du terrain. A vue d’œil à trente mètres de la ligne de but. Centre aérien au deuxième poteau dans la surface. Christopher Katongo réceptionne le cadeau et marque ce qui sera l’unique but de la rencontre. Il se précipite sur la partie droite de la pelouse. Six de ses hommes – c’est lui le capitaine – s’alignent . Ils les passent un à un en revue et les salue à tour de rôle. Cela ne vous rappelle rien.

Le 24 janvier 2016
commentaires

Lorsqu’Isaac Chansa, l’autre « Vieux » des Chipolopolos avait marqué le but de la victoire contre le Zimbabwe, la même scène s’était produite. C’est le charme du football africain, une manière d’associer le public à la joie des joueurs.

A la mi-temps, la Zambie avait donc pris un mince avantage. Elle n’avait pas volé son maigre pécule car elle s’était créé de belles opportunités comme sur ce lob magnifique de Katongo sauvé sur sa ligne par le défenseur ougandais Denis Okot, auteur d’un retourné très difficile sur sa ligne de but. Les Cranes eurent aussi leur lot d’occasions dont ce coup franc parfaitement réalisé par le capitaine Joseph Ochaga qui contraignit le gardien Jacob Banda à une énorme détente suivie d’une claquette de la main gauche pour fermer la porte d’entrée au but. Magnifique.

Ce match fut pendant près de quatre-vingt-dix minutes un ballet incessant d’allers-retours entre les deux camps. Les milieux de terrain avaient pour seule mission de fournir les attaquants en munitions. On aurait pu terminer la partie sur un 3-3. L seconde moitié du match fut la répétition de la première. Sans but. Malheureusement il y eu ce déchet des deux côtés toujours dans le positionnement offensif – ils ne sont pas les seuls à avoir ce défaut ici au Rwanda – et dans la finition. Que de maladresses, de gestes inutiles. Mais pour emballer le match, on ne peut rien reprocher aux Chipolopolos et aux Cranes, ils ont obligé les spectateurs du stade Umuganda de tourner promptement la tête de la gauche vers la droite et vice-versa.
Grâce à ses trois points, la Zambie a validé son billet pour les quarts de finale. En principe le Mali qui compte quatre points est le mieux placé pour l’accompagne car l’Ouganda est derrière à trois points.

Lors de la dernière journée, mercredi 27 janvier, Zambiens et Maliens en découdront au stade régional, le deuxième stade de Kigali tandis qu’à la même heure, à Rubavu l’Ouganda abattra sa dernière carte face au Zimbabwe. Petit détail qui peut avoir son importance, à l’heure de pénétrer dans le stade, la Zambie connaîtra le nom de ses deux adversaires potentiels en quart de finale. Fera-t-elle le calcul en choisissant de terminer première ou deuxième du groupe pour éviter un adversaire plus redoutable ? Possible. D’autant que dans le groupe C, il y a le Nigeria par exemple.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches