Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

#LeToli

Ce que Roger Milla a dit à Nkoulou et Moukandjo

CAN 2017

Camfoot

#LeToli L’ambassadeur itinérant qui espère vivement une victoire des Lions indomptables face à la Guinée Bissau, prodigue des conseils à certains cadres de cette sélection dont la jeunesse à en croire l’emblématique numéro 9, est un argument de poids.

Le 16 janvier 2017
commentaires

« Nkoulou, tu ne te coiffe pas pourquoi ? Ta barbe là m’effraie hein », lance un brin moqueur Roger Milla, lové dans un des fauteuils en cuir rembourré du Méridien hôtel de Libreville. Le défenseur de l’Olympique lyonnais qui vient de descendre de sa chambre a bien compris que le meilleur footballeur africain du siècle dernier lui lance quelques piques, répond tout aussi avec humour : « Est-ce que j’ai même l’argent pour me coiffer tonton ? C’est chaud ! », lâche le joueur qui n’a pas été titularisé samedi dernier lors du match Cameroun-Burkina Faso.

Le temps de quelques poignées de main avec l’ambassadeur itinérant qui devise avec Bill Tchato et Jeremi Sorel Njitap, des anciens internationaux qui ont connu la gloire avec le Onze national. Benjamin Moukandjo qui va se joindre à ses aînés, écoute d’une oreille attentive, les leçons du vieux Lion. « La Can ne fait que commencer. Il faut rester concentré sur notre objectif. Je vous l’ai dit hier : gardez la tête haute et ne faites que ce que le peuple camerounais attend de vous. Tout le monde a les yeux rivés vers vous. Laissez-moi les débats qui n’ont rien à voir avec la défense de votre drapeau. Votre honneur est en jeu…  »

Mouiller le maillot

Nkoulou et Moukandjo répondent au grand 9 par des hochements de tête pour manifester leur approbation. La séance conseil va durer moins de dix minutes sous l’œil avisé des hommes et femmes de médias qui ne se sont pas fait prier pour immortaliser cet instant. Par la suite, chaque Lion en aura pour son grade : mots d’encouragements, petites remarques, compliments, petits conseils… Ngadeu, Mabouka, Oyongo, Siani…Un appel à bien mouiller le maillot mercredi prochain face à la Guinée Bissau. Surtout que pour le moment, le Cameroun comme les trois autres pays qui partagent la Poule A, n’affichent qu’un maigre point au compteur. Les conseils de Milla le sage seront-ils judicieusement exploités ? Réponse dans deux jours.

Christou Doubena, à Libreville


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches