Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

Journal Intégration du 21 août 2019

Retournement de situation. Vendredi dernier, la CAF a publié un bref communiqué qui annonçait sans autre forme de procès sa décision de repousser sine die la mission d’inspection qui devait décider du sort de l’organisation de la CAN2019 par le Cameroun. C’est que l’institution africaine avait besoin d’un partenaire fort et mondialement reconnu qui devait lui donner les arguments pour retirer cette organisation au Cameroun pour l’offrir, comme promis, au Maroc.

Le 21 août 2017

Dans une lettre adressée à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) le 18 août dernier, l’instance faîtière du football africain explique que ce report est dû « au désistement à la dernière minute de la compagnie d’audit Price Watherhouse Coopers (PWC) qui devait accompagner la délégation de la Caf ».

Clash

Si pour l’instant les deux parties restent officiellement muettes par rapport à ce retournement de situation, la sortie de Édouard Messou sur les ondes d’une radio française le 20 août 2017, fournit cependant quelques pistes de lecture. L’Ivoirien, président pour l’Afrique francophone de PWC, a souligné moins une position unilatérale qu’une réelle conjoncture ouverte entre Ahmad Ahmad d’une part et le cabinet d’audit londonien d’autre part. PWC reprocherait au Malgache de vouloir absorber et de dominer les intérêts privés et est seul juge de l’intérêt général.

« A Casablanca (Maroc) le 17 août 2017, lors d’une séance de travail avec le président de la Caf, le débat autour du cahier de charge de PWC en terre camerounaise a échappé à la sphère de la neutralité pour devenir, aux yeux de cette structure, un enjeu de mise à l’écart du Cameroun », affirme Édouard Messou. Ceci pourrait sembler anecdotique si les récentes déclarations d’Ahmad Ahmad n’étaient pas le cruel révélateur de la nécessité de « faire quelque chose et vite » pour barrer la voie au pays des Lions Indomptables.

« Permettez-moi de rappeler que la Caf a déjà souhaité organiser des missions d’inspection au cours des derniers mois, mais à chaque fois le Cameroun a sollicité un report », confiait-il le 17 août 2017 à l’hebdomadaire Jeune Afrique. Pour Édouard Messou, « ce propos, autant que les craintes sur la sécurité de la mission au Cameroun, est venu réamorcer inutilement la polémique sur l’incapacité du Cameroun à organiser la compétition ».

« Dans l’histoire des controverses ou des conflits qui opposent, sur la longue durée, des acteurs dotés de représentations et d’intérêts divergents, il arrive que surgisse un argument qui contraint les protagonistes à une forme d’invention argumentative, soit pour consolider leur position défensive, soit pour déplacer le jeu des alliances et conquérir ou reconquérir l’assentiment du public », soutient une source à la Fécafoot.

Telle semble être la stratégie adoptée par Ahmad Ahmad qui, au nom de la Caf et de PWC, aurait émis des réserves sur la sécurité de la mission d’inspection au Cameroun. Relativement à cela, Tombi à Roko Sidiki a adressé une lettre au secrétaire général de la Caf le 18 août dernier. Dans ses écrits, le président de la Fécafoot a assuré que toutes les dispositions sont prises, balayant du coup toutes les déclarations erratiques du président de la Caf.

A Tsinga (Yaoundé), on conclut qu’il s’agit d’une fuite en avant. « En composant avec l’ignorance, en se livrant à des interprétations, en posant des hypothèses et de ces constructions intellectuelles sur la sécurité, il en ressort des croyances plus erronées », appuie une autre source. Celle-ci ajoute avant de s’interroger : « Nous savions que du 20 au 28 août prochains, la délégation de la CAF forte de six personnes serait dans nos murs. D’où vient-il que subitement, ces gens craignent une ambiance glaciale malgré l’implication personnelle du président de la République ? ».

Jean-René Meva’a Amougou


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 22 août à 05:52, par small lion En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    @ FOOTFOOTFOOT

    Merci !!

    Pour certains le patriotisme cest taper la poitrine, se comparer au tchad ou la somalie, insulte le Maroc parce quils ont pense a developer leur pays et par consequent reunissent deja tous les criteres meme si la CAN se jouait la semaine prochaine ..hihihi...vraiment les Camerounais ont perdu toute notion de la honte...jai poste une video ici de Tanger....3e ou 4e Ville la bas a titre de comparaison avec le grand village quils appellent Yaounde

    • Le 22 août à 21:33, par le special lion En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

      bonsoir All
      merci Camfoot
      footfootfoot le patriotisme c’est quoi ?

    • Le 22 août à 23:04, par Footfootfoot En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

      Mon gars tu n’a rien dit. Tu arrive avec une tete completement vide sans argument et tout ce que tu peux ecrire c’est « bonsoir, merci Camfoot, Footfootfoot le patriotisme c’est quoi ? »

      Je crois que Small Lion a deja eclairer ce que les grands patriotes comme toi pense de ce que le patriotisme est. Si tu n’as pas vu regarde juste la haut, ca va faire du bien a une tete vide comme toi.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 01:52, par small lion En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    Au singe Bamyaben...sache que la vérité rougit les yeux mais ne les casse pas !! ahaha le connard a le culot de dire que je ne suis pas Camerounais parce que je souhaite que les Camerounais vivants au pays aient acces ne serait ce qua leau potable, lelectricite dans les ’’grandes villes’’ avantr quon nous rabache les oreilles avec une histoire de CAN qui n’apportera absolument rien economiquement a cette putain de jungle sinon des dettes colossales que nos enfants auront a rembourse pour satisfaire l’ego d1 faineant dictateur. Comme tout bon bonobo, toi Bamyaben et ton pere quand il sagit de jouir vous etes pret a prendre ’’des engagements personels’’ mais depuis 35 ans les engagements pour doter le pays de routes, dhopitaux, eradiquer la corruption, faire de votre pays le 100e de ce que vous aimez tant chez les autres vous etes incapables !! N’importe quoi !! Un bonobo qui insulte le Maroc hihihi...le Maroc ou les Camerounais vivent et y etudient par milliers parce que ’’cest comme l’europe’’ ?????

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 22:16, par small lion En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    Si les choses ne dependaient que de moi la CAN ne se tiendrait chaque 2 ans qu’en Afrik du Sud, au Maghreb et dans 3 ou 4 autres pays dafrik noir jusqua ce que le reste puissent rattrapper ne serait ce la moitie du retard ! On ne peut pas continuer a penaliser ceux qui sont en avancent par souci dequite !!

    Voyez Tanger au Maroc !! Vous voulez vraiment que les Marocains viennent faire quoi a Bafousam ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 03:29, par Footfootfoot En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    Quand quelqu’un vient sur un forum pareil insulter grossierement les parents d’un autre tout simplement parcequ’il a une opinion different, cela montre pourquoi le Cameroun va mal. Vraiment la majorite des camerounais est devenu tellement bete qu’ils n’arrivent meme plus a voir la realiter qui es en face d’eux et cela est bien domage.
    Quand un soit disant fier d’etre Camerounais regarde par example les photos de Bafoussam que Camfoot a poster sur ce site, j’aimerais bien demander a Bayemben le patriote numero 1 camer s’il pense vraiment que ce sont les photos d’une ville qui devrait recevoir un tournoi comme la CAN ?
    A un moment je crois qu’il faudrait etre honnete evec nous meme et dire les choses telles qu’elles sont. Certains diront surement que le gouvernement a dit qu’il allait tout arranger pour etre pret avant la CAN, et moi je demande alors que donc les Camers trouvent cela normale qu’on prennent des centaines de milliards de dettes pour permettre aux etrangers d’etre alaise pendant trois semaines, mais ce meme gouvernement n’a jamais fait pareil pour mettre les Camers eux meme alaise dans leur propre pays. Tous qu’ils savent faire c’est de mitrailler les gens lorsqu’ils denoncent la mauvaise qualite de vie.

    • Le 22 août à 13:30, par Bobill En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

      Arrêtons un peu l’hypocrisie mon cher Footfootfoot, j’avoue que Bamyaben s´est laisser piéger par small lion, car nous voulons souvent débattre des problèmes relatifs au football Camerounais et ne pas trop nous perdre dans les méandres politiques interminables. L’état des routes de Bafoussam me laisse à zéro degré, car mon village n´en a même pas et ceux qui les trouvent en piteux état peuvent se plaindre chez les délégués du gouvernement ou chez les députés de la Mifi. Tanger n’est pas le soucis des Camerounais et ces derniers peuvent en se structurant politiquement changer les données ou le cours fatidique de ce qui ne leurs plait pas. Camfoot n’est pas le site de discussion politique et dans les sites de politique, je n’ai jamais lu les arguments de small lion, mais il prend depuis plus d’un an Camfoot en otage et détruit sciemment tous les débats productifs sur le football pour les déporter sur des sujets de son choix.

      Bamyaben se perd aussi parfois, mais il est moins fauteur de troubles que small lion. Si je peux lui donner un conseil, c’est de ne pas avoir la langue pendue en injures rapides et en jugement du même calibre. Que doit-on attendre small lion ? mais avec le injures...pas grand chose également.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 10:32, par Rasta En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    Ce qui me gêne le plus dans cette affaire, c’est moins les bourdes à répétition de Ahmad que l’attitude incroyablement frileuse de la Fecafoot. Tous les jours ou presque, Ahmad donne à la Fecafoot un bâton pour se faire fouetter, mais la Fecafoot demeure sans réaction, c’est à mourir de désespoir. L’attitude de Ahmad vis à vis du cabinet d’audit est d’une extrême gravité. La Fecafoot doit normalement sauter sur cette autre opportunité que leur offre le décidément incompétent et visiblement corrompu Ahmad pour introduire une demande d’ouverture d’une enquête auprès de la Fifa, mais le définitivement frileux de À Roko ne le fera pas. Il faut que À Roko se mette une chose dans sa tête de peureux, le patron du foot dans ce pays, c’est lui, c’est pas Biya. Donc c’est à lui de piloter ce dossier, et Biya les infrastructures. S’il nous arrive quelque chose parce qu’il aura simplement manqué de caractère, il va voir la réaction de ses compatriotes, Biya en 1er.

    Ahmad a changé de formât de la Can contre toute logique, il l’a presque félicité. Ahmad a insulté le Cameroun au Burkina, pas de réaction. Aujourd’hui, de graves accusations contrarient le même Ahmad, le cher À Roko continue de dormir. Réveille toi À Roko !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 23:58, par bamyaben En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    Les autorités camerounaises et les médias camerounais doivent rester mobilisés 24H/24 et suivre ce dossier à la loupe jusqu’en 2019.

    ahmed ahmed, ce sale type corrompu ne représente et ne défend pas le Football africain, il n’est qu’une marionnette du royaume narcotrafiquant, vendeur des oranges et des tomates, grand pourvoyeur des terroristes et grand promoteur du tourisme pédophile et homosexuel.
    Ce que cet imbécile d’ahmed ahmed ne comprend pas c’est que la CAF et la CAN appartiennent à l’Afrique et aux Africains et non aux pseudo africains occasionnels.

    Jamais le Maroc n’est venu au secours de la CAF pour remplacer un pays préalablement désigné pour organiser la CAN mais incapable de le faire pour X raisons.
    Le Maroc a toujours essayé de sortir de toutes les institutions africaines (UA, CAF, etc...) et ne se sent pas faire partie de l’Afrique, elle a toujours essayé d’intégrer l’Union européenne en vain, les européens lui ont toujours opposé une fin de non recevoir.

    • Le 22 août à 00:01, par bamyaben En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

      Après le désistement de la Libye en 2013 pour cause de guerre civile, c’est l’Afrique du Sud qui reprenait au pied levé l’édition de 2013.

      Après le désistement du Maroc à l’organisation de l’édition 2015 sur un motif fallacieux reposant sur Ebola mais ayant pour motif réel la volonté d’humilier la CAF et les Africains, c’est la Guinée-équatoriale qui reprenait au pied levé l’édition de 2015.

      La Libye devait finalement organiser l’édition 2017, initialement dévolue à l’Afrique du Sud, mais c’est la Gabon qui reprenait au pied levé l’édition de 2017.

      Pourquoi le Maroc ne s’intéresse qu’actuellement à l’édition de 2019 ? Pas pour servir le Football africain mais pour utiliser la CAF et la CAN pour décrocher l’organisation de la coupe du monde 2026 et en passant humilier le Cameroun et Issa Hayatou.

      Les autorités camerounaises et les médias camerounais doivent rester mobilisés 24H/24 et suivre ce dossier à la loupe jusqu’en 2019, ne plus réagir tardivement, mais du tac au tac, contre-attaquer vigoureusement tout en attaquant tous azimuts ahmed ahmed et sa politique qui va contre l’intérêt du Football africain chaque fois que l’opportunité se présente.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 23:30, par pep4lions En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    @ bamyaben. There is no need responding to small lion. The best reaction and advice to every reasonable person on this forum is to totally ignore him and his negatively notorious comments which are a vexation to the spirit.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 22:31, par pep4lions En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    Ahmad Ahmad should understand his role as CAF President, that is, accompany and facilitate the hosting country to organize a good competition. For me it is very abnormal that the decision to increase participating teams from 16 to 24 was taken when the qualifying stage of AFCON 2017 is already going on. This type of decision is expected to be taken well ahead of time, before the qualifying stage for instance. It simply shows lack of seriousness in the whole matter or other hidden intentions. That said, Cmr has accepted to embark on the new assignments, reasons for which they have to be encouraged. Mr Ahmad Ahmad should equally remember that there comes a time when the CAF President has to negotiate with countries to host the competition because a country withdrew from hosting at the last minute. It has happened in the past and can still happen during his reign. You have a variety of countries opting to replace Cameroon now, some because they want to kind of « revenge » but mark my words, it will not be like that forever

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 21:50, par fiston En réponse à : CAN2019 : Ahmad Ahmad voulait influencer le cabinet PwC

    Est ce que ce malgache se rend compte du faite qu’il introduit deja la politique dans le sport ! Je comprends qu’il veut se vanger, mais pour cela il faudra au moins savoir parler. Ou ira le football Africain avec ce dirigeant a la tete de la CAF !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches