CAN féminine 2016 : En attendant le sponsor officiel !

Camfoot

Mandatée par la Confédération africaine de football (Caf) pour assurer la commercialisation exclusive des droits marketing et audiovisuels de cette compétition que le Cameroun abrite du 17 novembre au 06 décembre prochains, l’agence International football advertising and promotion (Ifap) Sport, est à la quête des entreprises désireuses de coller leur image à cette compétition.

Le 12 juillet 2016
commentaires

C’est déjà la CAN dans la Commission marketing. Si la Can féminine est incontestablement un grand moment de football, c’est aussi un centre de coût et de profit pour le pays, ses entreprises, ses chaînes, ses cafés et autres bars… Les marketeurs ne voient pas dans la Can que l’évènement footballistique, mais la considèrent d’abord comme un produit qu’il faut vendre, commercialiser et rentabiliser. Les entreprises et grandes institutions du pays, elles, y voient un moment de télé, un rendez-vous émotionnel qu’il faut capter à tout prix, pour vendre son image ou sa marque. Bref, la Can, c’est du foot, mais c’est aussi un business. C’est consciente des enjeux attachés à cette grande fête du football féminin africain que la Caf a pris les devants en mandatant Salah Ben Maftah pour « traquer » les entreprises qui veulent accompagner l’événement. Directeur international du sponsoring de la société de marketing Ifap Sport qui est l’agence officielle de la Caf, l’expert franco-tunisienne a d’ailleurs échangé ce lundi 11 juillet avec la Commission Marketing du Comité local d’organisation que pilote désormais le Vice-président Oumarou Fadil Bayero après le décès de son président David Mayebi.

Mettre en avant des marques

Parmi les missions assignées à la forte et dynamique équipe dont il a la charge, « communiquer et créer de l’effervescence autour de l’événement tout en veillant au respect du droit à l’image de cette Can 2016 », confie Ben Maftah conscient qu’il ne sera pas seulement question d’organiser une bonne Can, mais la meilleure possible, celle de tous les records. « Notre démarche commerciale vise des entreprises locales et panafricaines. Nous devons faire une Can de record médiatique, de record commercial, de record du remplissage des stades et permettre aussi au Cameroun, le pays hôte », projette-t-il. Les différents packages et leurs coûts, apprend-t-on, ont déjà été dressés pour les différentes entreprises désireuses d’associer leurs marques respectives à cette compétition qui va se dérouler à Yaoundé et à Limbé. La balle est donc désormais dans le camp des entreprises désireuses de baigner et coller leur image à l’événement avec tous les avantages que ce marché florissant offre en retour. « On est dynamique sur le terrain nous rencontrons pas mal de décideurs de grandes entreprises du secteur d’activités. En tout cas, il y a de l’engouement car c’est une compétition prestigieuse qui intéresse de nombreux annonceurs car cela sera un avantage pour eux de mettre en avant leurs marques, de promouvoir leurs produits pendant les matchs, de créer des animations qui vont aujourd’hui contribuer à agrémenter et animer cette compétition pour que ce soit un évènement grandiose », explique-t-il.

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches