Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Compétitions

CAN2019 : La CAF veut-elle pousser le Cameroun à renoncer ?

Camfoot

L’organisation d’une Coupe d’Afrique des Nations avec 16 pays n’était déjà pas pas une sinécure. Maintenant avec 24 pays, ce sera plus qu’un casse-tête chinois. Le Cameroun devra désormais redoubler d’efforts et revoir ses plans s’il tient à accueillir sur son territoire la grand-messe du football africain en 2019. En effet, lors de la réunion son comité exécutif, tenue à Rabat au Maroc le jeudi 20 juillet dernier, la confédération africaine de football (CAF) a adopté une résolution modifiant le modèle de cette compétition.

Le 24 juillet 2017
commentaires

Désormais, a décidé l’instance du football africain, la Coupe d’Afrique se disputera avec 24 pays au lieu de 16 comme précédemment entre les mois de juin et de juillet, au lieu de janvier et février comme par le passé, exécutoire dès la prochaine édition de la compétition.

Au-delà d’une révolution, cette décision semble camoufler les intentions que certains avisés prêtaient au Malgache Ahmad Ahmad de vouloir tout faire pour retirer au Cameroun l’organisation du plus prestigieux événement sportif du continent « en guise de vengeance contre son prédécesseur, le Camerounais Issa Hayatou qui avait retiré la CANU17 2017 à Madagascar au profit du Gabon ».

En termes d’infrastructures sportives par exemple, le pays organisateur devait avoir quatre stades pour les matchs, et 20 stades d’entrainement (soit 16 pour les pays qualifiés et 4 pour les arbitres). Avec cette révolution que vient d’apporter le nouveau président de CAF, ces besoins vont de facto augmenter au 1/4. De même que les autres aspects contenus dans le cahier de charge. A moins de deux ans de l’échéance, le Cameroun qui peinait à rassurer se retrouve dans une situation davantage embarrassante. Outre la construction des stades, le Cameroun se doit de se rassurer que ceux-ci sont couverts puisque la nouvelle période de la phase finale de la CAN coïncide avec la grande saison de pluie.

Financièrement mal en point, le Cameroun a récemment fait son come-back dans le cercle peu enviable des pays sous ajustement structurel. Le pays de Paul Biya a contracté auprès du Fonds monétaire international (FMI), un prêt de 400 milliards afin de continuer à honorer les différentes missions qui sont siennes, lesquelles concernent notamment la sécurité, la subvention des produits de grande consommation …

Si on s’en tient à la dernière édition de la CAN, l’on peut déduire que le Cameroun aura besoin d’au moins 500 milliards Fcfa pour respecter le cahier de charge de la Caf. L’enveloppe de la 31e édition de la CAN gabonaise s’est chiffrée à 463 milliards, alors que la compétition se disputait avec 16 pays.

Malgré les dernières résolutions du comité exécutif de la Caf, le Cameroun dont la situation économique n’est guère reluisante, ira-t-il jusqu’au bout de son engagement ? Va-t-il sauter sur l’argument que lui donne la CAF pour se retirer ? Ou bien va-t-il contester devant les tribunaux cette décision qui modifie les termes d’un accord à posteriori ? Ahmad Ahmad sous-estime certainement la force de frappe du Cameroun.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 24 juillet à 22:39, par bekospeed En réponse à : CAN2019 : La CAF veut-elle pousser le Cameroun à renoncer ?

    Il semble que ahmad n’a pas encore digéré le retrait de l’organisation de la coupe d’Afrique U17 à Madagascar au profit du gabon. Le problème pour lui c’est que les dirigeants camerounais sont prêts à tous les sacrifices pour conserver leur gâteau ( y compris s’endetter davantage pour pour respecter le nouveau cahier de charge) et cette CAN est une occasion pour eux de rendre leur propagande plus audible.... Ahmad devra encore attendre avant de pouvoir se venger.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 21:02, par small lion En réponse à : CAN2019 : La CAF veut-elle pousser le Cameroun à renoncer ?

    La seule chose qui puisse pousser les camerounais francohones a la revolte c laugmentation sauvage du prix de la biere. A part ca Rien dautre !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 19:34, par John the virus En réponse à : CAN2019 : La CAF veut-elle pousser le Cameroun à renoncer ?

    Il est clair qu’ ahmad ahmad est un chargé de mission que les ennemis d ’issa ayatou utilisent pour le combattre .il veut pousser le Cameroun à renoncer à l’organisation de la can ,mais ce qu’il perd de vue c’est que seuls les pays riches pourront désormais organiser cette compétition .les pays pauvres ,y compris Madagascar se contenteront d’y participer quand ils sont qualifiés .le service qu’il rend par contre à son pays c’est celui de lui donner une chance de souvent prendre part à cette fête sportive désormais de bas niveau ,étant donné que le public m’associe presque jamais le nom de Madagascar à celui d’une équipe nationale de football .

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 18:53, par Rasta En réponse à : CAN2019 : La CAF veut-elle pousser le Cameroun à renoncer ?

    C’est clair que la CAF veut pousser le Cameroun à renoncer, mais le Cameroun ne le fera pas pour au moins 2 raisons :
    1- L’ État du Cameroun plus certains investisseurs locaux et étrangers ont déjà pris de tels engagements financiers et autres liés à cette CAN, qu’un renoncement aurait des conséquences incalculables à tous les niveaux, ce serait un vrai suicide économique pour tous les investisseurs, publics et privés confondus.
    2- L’année prochaine est une année électorale. Ce sera à mon avis l’élection la plus compliquée pour le Président Biya. La perspective d’organiser une CAN ne sera pas pour lui un argument de trop. L’inverse signera à coup sûr son départ. C’est lui qui tient les clés du coffre malgré le FMI. Le pourrissement de la situation va lui donner la possibilité de jouer les sauveurs et il adore ce rôle. Et surtout en année électorale ça peut aider.

    Ahmad peut tranquille continuer de faire son show. C’est pas un con. Il sait un truc. À la tête de la Fecafoot trône actuellement un Président dont l’illégitimité a été reconnue par les juridictions de sport. A Roko n’aura jamais assez de cran pour le traîner devant les juridictions de la FIFA, alors que sa décision est clairement illégale. Du coup le mec va continuer à essayer de nous impressionner, mais le Cameroun en a vu plus que ça. Le seul regret dans l’histoire, c’est que si la Fecafoot avait un Président légitime, il aurait eu des nouvelles du Cameroun. Dommage !!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches