Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2017 : un Sénégal revanchard face au Cameroun

Camfoot

Battus aux tirs au but (2-3) au terme d’un match nul (0-0) lors de la finale de l’édition de 2002, les Lions de la Teranga veulent dompter les Lions camerounais ce samedi à Franceville, à l’occasion des quarts de finale.

Le 26 janvier 2017
commentaires

Les supporters sénégalais l’affirment : ce match qui verra les Lions Indomptables affronter les Lions de la Teranga samedi à Franceville, est l’affiche rêvée. Certains anciens joueurs de l’équipe de Sadio Mané ne sont pas loin de penser la même chose, mais pour d’autres raisons. Pour eux, ce match de quart de finale sera l’occasion de prendre leur revanche, et de mettre fin à plusieurs années de frustrations.

En effet, le Cameroun et le Sénégal se sont déjà affrontés une fois, lors d’une Coupe d’Afrique des nations (CAN). C’était lors de la finale de l’édition de 2002. Les Lions de la Teranga s’étaient inclinés aux tirs au but (2-3) après 120 minutes d’un match nul et vierge (0-0). « Je veux que le Sénégal gagne. Je veux que cette génération nous venge après la finale perdue face au Cameroun en 2002 », espère Alassane Ndour, ex international sénégalais ayant pris part à cette finale perdue face au Cameroun de Samuel Eto’o. Or s’il rêve d’une victoire de ses jeunes frères sur les Camerounais, il reconnait néanmoins que ce ne sera pas un match facile. « Les Camerounais dit-il, sont très bons sur les coups de pieds arrêtés, ils sont virevoltants sur les côtés avec Bassogog et Clinton Njie que je trouve assez percutants. Ce sont de supers joueurs. Il y a aussi Oyongo qui m’a l’air très fort à gauche, et puis Jacques Zoua qui a causé beaucoup de problèmes aux Burkinabés. C’est une équipe assez disciplinée, qui peut créer beaucoup de problèmes aux Sénégalais ».

C’est évident qu’il y aura des occasions dans les deux camps. « Surtout pour le Sénégal qui ajoute-il, attaque avec des joueurs puissants comme Sadio Mané et Diao Baldé qui sont des joueurs qui provoquent, driblent et frappent beaucoup. Chaque équipe a ses armes  ». Sur le papier, le Sénégal a un bel avantage. Après cette finale perdue en 2002, les Lions de la Teranga ont affronté leurs prochains adversaires à deux reprises, à l’occasion des éliminatoires de la CAN 2012. Lors du match aller le 26 mars 2011 à domicile, le Sénégal s’est imposé (1-0), avant de concéder le nul (0-0) à Yaoundé le 04 juin de la même année. D’autres statistiques pèsent également en faveur des Sénégalais qui, lors de leurs 20 derniers matchs joués totalisent 13 victoires, 2 nuls et 5 défaites, contrairement aux Camerounais qui cumulent 8 victoires, 10 nuls et deux défaites.

Mais ce ne sont que des chiffres. Un match, c’est sur le terrain qu’il se gagne. Et le Cameroun a également son mot dire. « Pour être meilleur, il faut battre les meilleurs. Pour être grand, il faut affronter plus grands que soi. Pour nous, c’est un match qui nous permettra de marquer notre histoire. Le Sénégal a une bonne équipe, mais le Cameroun reste le Cameroun », avouait Ambroise Oyongo Bitolo, défenseur-latéral gauche camerounais. Et si les matchs Sénégal – Cameroun ne se ressemblaient pas ?

Arthur Wandji, à Libreville


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 26 janvier à 20:40, par bamyaben En réponse à : CAN 2017 : un Sénégal revanchard face au Cameroun

    On parle beaucoup de la finale perdue par les sénégalais contre nos valeureux Lions Indomptables en 2002, mais la défaite que les sénégalais ne digéreront jamais qui leur fera toujours très mal est leur élimination en 1992 au stade des quarts de finale de la CAN qu’ils organisèrent chez eux et dont-ils avaient mis le paquet pour l’emporter non seulement en s’attachant les services de Claude Leroy (qui prétendait connaître les Camerounais et leur jeu au bout des doigts ) mais qui avaient également essayé par tous les moyens d’acheter ce match jusqu’à la dernière minute du retour sur le terrain après la mi-temps.

    Les officiels sénégalais avaient tout essayé en vain pour que nous leur laissons passer.

    Il y a une génération de sénégalais qui en veulent toujours aux Camerounais (qui malheureusement l’ignorent et ignorent qui nous sommes) jusqu’au jour d’aujourd’hui pour cette humiliation qu’ils n’effaceront jamais de leur mémoire.

    Je suis le premier à traiter nos dirigeants de corrompus mais ils savent parfois être dignes et fiers et ça les sénégalais en 1992 et les gabonais en 2017 l’ont appris à leurs dépens.

    Allez les Lions Indomptables ! Un bon petit 1-0 samedi pour remettre ces petits sénégalais à leur place d’éternels perdants.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 18:10, par Gatt En réponse à : CAN 2017 : un Sénégal revanchard face au Cameroun

    Le Cameroun et le Sénégal ne sont pas affrontés seulement une fois en phase finale de CAN. Avant la CAN 2002 Il y a eu 1990 CAN en Algérie en match de poule (2-0 pour le Sénégal ) et en quart de finale 1992 CAN au Sénégal (1-0 pour le Cameroun, but de Ebongué Ernest)

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 15:58, par Happi de Bana... L’enfant du pays En réponse à : CAN 2017 : un Sénégal revanchard face au Cameroun

    Si le Cameroun jouait avec sa vrai formation type de l’heure, la victoire aurait été la seule et unique option.
    Jouer un tournoi aussi important avec son équipe C est une insulte pour le reste de l’Afrik et pour cette raison, la CAF devait suspendre le Cameroun du tournoi.

    Ben puis qu’on y est jusqu’avec les Moukandjo comme capitaine, voici ceux qui doivent être sur le terrain pour essayer de sauver les meubles.

    ************** Thomas Nkono ONDOUA *****************

    **** FAI *** Nkoulou *** Magnak Teixeira *** Oyongo ****

    *************** Ngadeu ************* Mandjeck *************

    ******** Bassogog ***** Siani ***** Clinton Njié ************

    *********************** Zoua Zoua ****************************

    Remplaçants : Aboubacar (65e), Toko (70e). Je laisse Brosse à dents choisir le 3e remplaçant.
    Avec un classement tel quel, je Cameroun gagnera. Si non, les Lions seront battus.
    Les gestionnaires Camerounais divisent et essayent de tuer notre 11e province. Les parents intelligents ne chassent jamais un enfant de la maison. Et quand son fils pleure, le parent intelligent essaye de l’écouter avant toute chose.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches