Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2017 : Hugo Broos ne compte pas trop sur Nkoulou

Camfoot

L’entraîneur des Lions Indomptables l’a fait savoir ce mardi en conférence de presse. A en croire le technicien belge, le pensionnaire de l’Olympique Lyonnais est dans son groupe pour apporter son expérience à ces jeunes « qui sont prêts à prendre sa place », dit-il.

Le 17 janvier 2017
commentaires

Hugo Broos a envoyé un signal fort, en maintenant Nicolas Nkoulou sur le banc de touche, lors du premier match de la sélection nationale du Cameroun face aux Etalons du Burkina Faso samedi dernier (1-1), dans le groupe A de cette 31e Coupe d’Afrique des nations (CAN) au Gabon. Depuis, le sociétaire de l’Olympique Lyonnais est comme à l’étroit au sein de la tanière des Lions Indomptables, où de jeunes fauves semblent involontairement le pousser vers la retraite. Excepté Benjamin Moukandjo et Vincent Aboubakar et sont quelques fois très proche de lui, le rare cadre de cette équipe camerounaise s’isole comme il peut. Or ce qu’il ignore certainement, c’est que, ce n’est pas ce mercredi qu’Hugo Broos compte l’aligner. Enfin, sauf coup de tonnerre. Le technicien belge ne compte pas réellement sur lui. Même s’il avoue qu’il n’y a pas un problème Nkoulou au sein de son groupe. « Il ne faut pas chercher des choses qui ne sont pas. L’esprit est très bon dans le groupe. Il n’y a aucun joueur qui ne parle pas à un autre  », a-t-il déclaré en conférence de presse ce mardi.

Pourtant, il sait très bien – et il ne le cache pas d’ailleurs – que Nicolas Nkoulou ne fait pas partie de ses plans pour les prochains matchs. A moins que le Cameroun atteigne peut-être les demi-finales. « Je suis certain que Nicolas Nkoulou est un grand professionnel. Il connait qu’on a besoin de tout le monde. Et il comprend mon choix aussi. C’est sûr qu’il a envie d’apporter son expérience sur le terrain. Mails il comprend également qu’il y a des jeunes joueurs qui sont prêts à prendre sa place. Il comprend les choix que je fais maintenant. Je suis certain que si on a la chance de jouer les demi-finales, j’aurai encore besoin de son expérience. Il y aura des matchs où j’aurai besoin de Nicolas Nkoulou », a-t-il lâché. Au moins, le joueur est fixé maintenant. Lui qui est dans la même situation en club.

Arthur Wandji, à Libreville


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 18 janvier à 12:59, par stesicm En réponse à : CAN 2017 : Hugo Broos ne compte pas trop sur Nkoulou

    Laissez ça, vous vous êtes toujours cachés derière Chedjou pour dedouaner Nkoulou. Voilà la vérité qui sort maintenant

    • Le 18 janvier à 18:17, par Renato En réponse à : CAN 2017 : Hugo Broos ne compte pas trop sur Nkoulou

      Chedjou n’etait pas, a l’origine, un defenseur. Souvenez vous, il jouait milieu de terrain chez les juniors, lors d’une coupe du monde de cette categorie. Cela l’a desservi au cours de sa carriere de defenseur. En plus, comme Nkoulou et contrairement aux deux centraux de maintenant, Chedjou est plus technique que physique. En tout cas, la suite nous dira. Nous souhaitons que les Lions gagnent, quels que soient les joueurs alignés.

    Répondre à ce message

  • Le 18 janvier à 14:57, par petit tchio En réponse à : CAN 2017 : Hugo Broos ne compte pas trop sur Nkoulou

    Nkoulou est intelligent plus que tout un chacun a presen. mais la CAN a ce truc k ca se joue plus sur le physique, sur les mauvaises pelouses et surtout parfois a des temperatures pas du tout bon. alors la, je comprend le choix du coach qui a compris c k signifit CAN.
    en plus une autre hypothese de sa mise en ecart serait son indicipline. oui car il parait k Nkoulou n’avait pas participer a la protestation avant le depart. sur ce point encore, je felicite le coach qui encourage l’esprit de groupe

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 19:54, par Renato En réponse à : CAN 2017 : Hugo Broos ne compte pas trop sur Nkoulou

    Nkoulou a finalement le même problème qu’à Lyon. Plus technique qu’athlétique, il a deux entraineurs pour qui un défenseur africain doit d’abord être une force de la nature.
    La défense centrale des Lions d’aujourd’hui est donc surtout athlétique et commet, malheureusement beaucoup, beaucoup de fautes. Avez vous compté combien de fautes il y a eu non loin de la surface de réparation et pour lesquelles e tireur envoyait toujours la balle très fort devant le gardien ? L’une d’elles a fini par nous couter un but. Fort heureusement, les attaquants burkinabés étaient aussi maladroits que les nôtres.
    Je pense néanmoins qu’il faudra reconduire cette défense demain et même contre le Gabon mais, devant des attaquants moins naïfs, l’entraîneur devra revoir ses plans et faire jouer Nkoulou.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches