Poule B

CAN 2016 : Les Egyptiennes se relancent

CAF

En disposant du Zimbabwe (1-0), l’Egypte s’est maintenue dans la course à la qualification pour le second tour au terme d’un match dont le final a été haletant.

Le 23 novembre 2016
commentaires

C’est une équipe égyptienne totalement transfigurée qui démarré le match contre le Zimbabwe. Dernière de la poule A après sa défaite en match d’ouverture contre le Cameroun (0-2), les Cléopâtres d’Egypte ont très vite affiché leur envie d’en découdre avec une formation zimbabwéenne pas facile à jouer. Aliaa Shoukry Mohamed et Suzanne Mohamed Mahmoud ont multiplié les occasions dans une défense zimbabwéenne fébrile sans réussir à trouver le chemin des filets.

Le Zimbabwe, avec quelques contres bien menés, réussit tout de même à inquiéter la gardienne Maha Shehata. La rencontre s’anime de plus en plus même si les occasions se font rares dans un camp comme dans l’autre. C’est donc tout logiquement que les deux équipes regagnent les vestiaires sur un score nul et vierge.

A la reprise, la rencontre s’installe dans un faux-rythme avec de temps à autres quelques actions saluées par un public encore présent en nombre dans l’enceinte du stade Ahmadou Ahidjo. Les remplacements effectués par les deux entraîneurs ne parviennent pas à changer la physionomie de cette rencontre.

Les deux équipes procèdent par de longs ballons vers l’avant. A la 73e minute un slalom de Salma Ahmed dans la surface zimbabwéenne est enrayé in extrémis. A la 77e minute, le Zimbabwe a l’occasion la plus nette de la partie mais la maladresse de l’attaquante Kudakwashe ne permet aux joueuses du coach Shadreck Mlauzi de mener au score. Les minutes s’égrènent et le scénario d’un partage de points entre les deux formations se précise. Jusqu’à la 83e minute lorsque Salma Ahmed reprend un centre venu de la droite pour l’ouverture du score.

Le Zimbabwe, dos au mur, se rue à l’attaque alors qu’il reste cinq minutes à jouer. Une offensive rapidement jouée aboutit à ce qui aurait pu être l’égalisation mais le but est refusé par l’arbitre burundaise Suavis Iratunga après avoir consulté sa première assistante l’ivoirienne Kossonoux Akoua dont le fanion est resté levé. L’Egypte, pour conserver le score, multiplie les astuces pour gérer au mieux les deux minutes de temps additionnel. Au coup de sifflet final, l’Egypte réalise le hold-up parfait et se relance dans la compétition. Le Zimbabwe devra impérativement battre le Cameroun, déjà qualifié, s’il souhaite encore poursuivre l’aventure. L’Egypte et l’Afrique du Sud se livreront un duel à mort pour le second ticket qualificatif du groupe.

Réactions

Shadreck Mlauzi (sélectionneur du Zimbabwe)

De notre point de vue il n’y avait ni hors-jeu, ni faute sur la gardienne. C’est troublant et cela pose des questions sur la justice dans le football. Cela donne l’impression qu’il y a des équipes privilégiées et cela est frustrant. Toutefois je félicite l’équipe égyptienne pour sa victoire. Nous nous sommes compliqué la tâche. Nous avons du travail à faire pour remporter la victoire. Nous avons conscience que le Cameroun joue devant son public et que ce sera difficile mais nous allons tout faire pour remporter la victoire en espérant pouvoir nous qualifier pour la suite de la compétition.

Mostafa Mohameed (sélectionneur de l’Egypte)

Je voudrais d’abord féliciter le coach zimbabwéen. C’est la dure loi du sport. Nous nous connaissons bien. Nous nous sommes déjà rencontrés plusieurs fois et nos rapports ne peuvent pas s’altérer à cause d’un match de football.

Le match contre le Cameroun se jouait dans un contexte particulier et nous avons mis sur pied une stratégie adaptée. Je voudrais féliciter mes joueuses qui ont respecté les consignes données et féliciter à nouveau le Zimbabwe. L’Afrique du Sud est une équipe très organisée que je respecte. Nous la connaissons bien. Nous l’avons observé jouer au cours des deux premières journées. Nous allons en tirer les leçons tout en sachant qu’un match ne ressemble à aucun autre. On a espoir de pouvoir nous qualifier.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 23 novembre à 10:33, par carlos En réponse à : CAN 2016 : Les Egyptiennes se relancent

    Bonjour. Vraiment, l’image nous montre que le stade était vide. On parle d’un pays où le football est aimé. Que faire pour que les stades se remplissent. Il faut demander la recette aux supporters de Bamboutos.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre à 10:13, par Pierre En réponse à : CAN 2016 : Les Egyptiennes se relancent

    Je voudrais déplorer l’arbitrage de cette CAN féminine car sur les six matches déjà livrés, deux résultats ont été faussés par l’arbitrage et cela risque non seulement ternir l’image de cette coupe, mais biaiser la réalité avec l’élimination injuste de certaines équipes.
    Je regrette particulièrement la mauvaise prestation des arbitres camerounaises qui ont dirigé la match Ghana-Kenya mais surtout la frustration subie par le Zimbabwe dont le but refusé ne souffrait d’aucune irrégularité.
    Je voudrais aussi savoir si les juges de touche ne peuvent pas interpeller le central lorsqu’il commet une faute aussi grave que le refus d’un but si clair.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches