CAN 2016 : le clip de l’hymne sera monté…en France !

Camfoot

Chanté par Charlotte Dipanda et Richard Kings, puis tourné à Yaoundé, Buea et Limbe, le clip de l’hymne officiel de la CAN de football féminin, Cameroun 2016 va être monté en France, au grand dam des professionnels camerounais du montage audio-visuel.

Le 19 août 2016
commentaires

« J’ose croire que l’hymne de la CAN n’est pas un film hollywoodien, qui nécessite l’expertise de la France pour son montage ! Sinon, ce serait insulter ceux qui montent les clips de X Maleya, Stanley Enow et les autres ». Révolté, ce réalisateur audio-visuel camerounais aimerait se croire dans un « cauchemar ». Mais il est bien dans la réalité. Et la réalité c’est que, le clip de l’hymne de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football féminin que le Cameroun va accueillir du 19 novembre au 03 décembre 2016, va être monté en France.

Chanté par Charlotte Dipanda et Richard Kings, puis tournées à Yaoundé, Buea et Limbe, les images de cet hymne sont en terre française, « en vue de leur montage dans les meilleurs studios et par des mains expertes de professionnels, selon les membres de l’équipe de tournage rencontrés à Yaoundé », précise la Commission chargée de la communication au sein du Comité local d’organisation de cette CAN 2016. « Comme pour dire qu’il n’y a pas de studios et de professionnels dignes de monter un clip de 5 minutes au Cameroun ? », s’interroge encore, le réalisateur audio-visuel. Rien de surprenant, quand on sait que l’Opéra Garnier de Paris a participé à la composition de cet chanson officielle de la CAN 2016 qui, selon les jurys de la Commission de sélection du logo, de la mascotte et de l’hymne a tenu compte « des critères rigoureux d’originalité, de conformité au cahier de charges, d’esthétique, du discours mobilisateur et fédérateur, de modernisme, d’orchestration suivant la mélodie, la partition, l’harmonie, le rythme et de message ».

D’après Joseph Eloundou Atangana, cadre supérieur au Ministère des arts et de la culture, l’hymne de la Can féminine a également tenu compte « du bilinguisme, de la force de création et de la puissance artistique et culturelle du Cameroun ». Mais de là, à aller monter ce clip en France, il faut vraiment avoir de très bonnes intentions pour le faire. Attendons de voir ce que ça va donner…

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches