Spécial compte à rebours Can féminine

Can 2016 : le Cameroun marque de bons points devant la CAF

Camfoot

Après avoir écouté le président de la Fécafoot, vice-président du Comité local d’organisation de la Can, le président de la Commission football féminin de l’instance africaine s’est dit satisfait « des efforts qui ont été faits » par le Cameroun.

Le 17 novembre 2016
commentaires

Il y avait deux « matchs » au cours de la conférence de presse qui a été présidée par la Confédération africaine de football (CAF) ce jeudi à l’hôtel Hilton de Yaoundé. D’un côté, celui de l’Union Africaine et de l’Unicef qui entendent profiter de la Can de football féminin que le Cameroun accueille dès samedi, pour mettre en avant la promotion d’une cause qui consiste à dire : « Non au mariage des jeunes filles de moins de 18 ans ». Et de l’autre, le match autour du niveau de préparation de cette Can. Entre les deux, l’instance faîtière du football s’est dite satisfaite de ce qui est fait dans le pays de Samuel Eto’o. « Je suis satisfait du travail qui a été effectué. Nous avons vu ce qu’on espérait. Nous sommes vraiment satisfaits, et nous remercions le chef de l’Etat, le gouvernement et les autorités du Cameroun. Parce que, organiser une compétition comme la Can n’est jamais facile », a assuré Leodegar Tenga, président de la Commission football féminin à la CAF.

Le stade Omnisports réceptionné

Les échanges entre la CAF et la presse étaient en effet l’occasion pour le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), vice-président du Cocan, de présenter « sommairement » le niveau de préparation côté Cameroun. Selon Tombi A Roko Sidiki, le cahier de charges de l’instance a été respecté. Au niveau des infrastructures sportives, le stade Omnisports de Yaoundé est prêt à environ « 98,99%. Sachant que le reste concerne l’installation du matériel au Centre médias et le nettoyage », explique-t-il. Et il est d’ailleurs soutenu par le secrétaire général de la CAF, Hicham El Amrani qui assure que « le stade Omnisports de Yaoundé a été réceptionné par la CAF. Il est à la disposition du Coordonnateur de la compétition ». Les stades militaire et Annexe réservés aux séances d’entraînement « sont prêts et n’attendent plus que la programmation des séances d’entraînement des équipes », ajoute-t-il. A Limbe, même constat pour le stade Omnisports, le Middle Farm, le Centenary et le Molyko.

Il a aussi été question de parler des aspects liés au transport. Or sur le plan du transport terrestre, 65 véhicules ont été mobilisés pour la délégation de la CAF, de même qu’un bus a été affecté à chaque sélection qualifiée. Sur le plan aérien, la compagnie nationale, Camair-Co « va mettre à notre disposition un avion MA 60 pour le déplacement de moins de 42 personnes, et un 737 pour le déplacement des personnes dont le chiffre tourne autour de 100 passagers », confie-t-il encore. Rien à dire au sujet des hôtels retenus pour les sélections, les arbitres et autres officiels, et la délégation de la CAF. On n’a cependant pas parlé des hôpitaux et des routes. Mais « tout est fin prêt », assure quand même Tombi A Roko qui se réjoui enfin. « Nous pouvons nous réjouir du travail qui a été fait dit-il ; parce que beaucoup n’y croyaient pas. Aujourd’hui, nous n’attendons que le coup d’envoi ».

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches