Can 2016 : Bafoussam vibre avec les Lionnes

Camfoot

Unies par la même passion : le football ; unies par la même sélection : les Lionnes Indomptables. Les populations de la ville de Bafoussam vivent avec une attention soutenue la prestation des pouliches de Carl Enow Ngachu depuis le début de la 10e coupe d’Afrique des nations (Can) Dames qui se déroule en terres camerounaises.

Le 23 novembre 2016
commentaires

Massivement mobilisés pour vivre la sortie victorieuse des Lionnes (2-0) face à l’Egypte, des habitants de Bafoussam où les autorités n’ont pris aucune disposition pour leur permettre de la vivre cette Can, se sont à nouveau donnés rendez-vous dans les débits de boissons ce mardi 22 novembre 2016, à l’occasion de la deuxième sortie de la bande à Manie Christine contre l’Afrique du Sud. Une sélection à priori prenable selon nombre de fans des Lionnes installés dans ce point situé au lieu-dit ‘’entrée de la ville’’ et animé par la société anonyme des Brasseries du Cameroun. Des pronostics enregistrés, aucun n’est en faveur des Sud-africaines. Mieux, beaucoup prédisent une victoire écrasante des Camerounaises.

Dès le coup d’envoi de la rencontre, l’Afrique du Sud se montre plutôt solide comme un roc. Imperturbable défensivement, cette sélection donne du fil à retordre à la ligne offensive camerounaise. Si Gabrielle Onguéné réussit quelques chevauchés sur le gauche, dans l’axe Gaëlle Enganamouit et Ngono Mani sont bien muselées jusqu’à la fin de la première période. Dès lors, ceux prédisaient un déluge de buts contre l’Afrique commencent à se raviser. Et pour revoir leurs pronostics, ils sont astreints à l’achat d’une nouvelle bière. L’essentiel des pronostics dès cet instant sont favorables à match un nul. Quand commence la seconde période, l’anxiété est visible sur tous les visages. Plus les minutes s’égrainent, plus s’effrite l’espoir d’une victoire camerounaise. Mais c’était sans compter sur le sursaut d’orgueil des joueuses du pays-hôte qui dans les dix dernières minutes, inscrivent l’unique but du match par l’entremise de Géneviève Ngo Mbeleck. La joie est à son paroxysme. On s’embrasse, on se congratule, on pousse un soupir de soulagement : enfin ! « Du courage, félicitations les Lionnes… », crie un fan qui souffle à tue-tête dans son sifflet. Celui invite la sélection camerounaise à fournir plus d’efforts si elles veulent enlever le trophée. « J’ai trouvé les Lionnes splendides, confiantes », ajoute Tamo, un autre supporter. Il savoure plus cette victoire qui propulse le Cameroun au second tour de la compétition, sans faire appel « aux mathématiques ». « Je trouve que l’équipe a été dynamique même si le but est arrivé un peu tardivement, mais dans l’ensemble l’équipe a très bien joué », confie Jean Marc Domché, un supporter vraisemblablement ivre… de joie.

<span class="caps">JPEG</span> - 345.9 ko

Après cette victoire, l’armée cinglée, groupe de supporters du Racing de Bafoussam, a tenu Bafoussam en haleine à travers une grande animation jusqu’au petit matin. Pour les membres de ce groupe, ce sera ainsi jusqu’à la fin de la compétition si les Lionnes ne sont pas éliminées prématurément.

Gaël Tadj, à Bafoussam


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches