Cameroun : Les primes déjà réglées

Publié le 27 février 2012
commentaires

Les autorités sportives camerounaises disent avoir pris toutes les dispositions afin d’éviter un autre« Marrakechgate », lors du séjour des Lions Indomptables en Guinée Bissau, mercredi pour les éliminatoires de la CAN 2013.

Depuis samedi, les joueurs convoqués pour le match du mercredi 29 février 2012 contre la Guinée Bissau, comptant pour le premier tour des éliminatoires de la CAN 2013, débarquent dans la tanière des Lions Indomptables installée à Paris, lieu de regroupement avant l’expédition de Bissau. Visiblement échaudées par la mésaventure de novembre 2011 à Marrakech qui avait vu les joueurs refuser d’aller disputer un match amical contre l’Algerie à Alger pour défaut de prime de présence, les autorités ont pris le soin cette fois-ci de servir à chaque joueur dès son arrivée au lieu de regroupement un paquetage comprenant comme principal élément, la fameuse prime. Alors, les incidents de Marrakech ne sont-ils plus qu’un vieux souvenir ? « Ce qu‘on fait n‘a rien à voir avec Marrakech. Les choses marchent plutôt comme elles devraient l’être. On vous a expliqué ce qui s’est passé à Marrakech vous n’avez pas voulu comprendre, les primes lors des matches officiels ont toujours été payées. L’Etat n’a jamais transigé là-dessus. Marrakech c’était un autre cas, on ne revient pas dessus, ça nous a permis de tirer des leçons. Je crois qu’il n y aura plus de Marrakechgate comme certain de vos confrère l’ont qualifié », se défend Linus Pascal Fouda, l’attaché de presse de la sélection fanion du Cameroun.

Par ailleurs, un autre dispositif particulier a été installé pour permettre aux joueurs de récupérer afin d’être à nouveau d’attaque dans deux jours. Bon nombre d’entre eux vont disputer mercredi leur quatrième match en l’espace de dix jours, en vertu d’un calendrier presqu’inhumain. « Pour faciliter la récupération, dès que les joueurs arrivent, ils sont pris immédiatement en charge par le staff médical qui les soumet à 20 minutes de vélo, suivi de piscine pour étirement, ensuite massage et repos. Donc, on ne va pas trop tirer sur la corde. L’hiver, c’est une période propice pour des blessures. On est déjà heureux que parmi ceux qui ont joué (samedi), il n’y a pas de blessé. On croise les doigts pour que ceux qui (ont joué dimanche) nous viennent lundi bien portants », espère Linus Pascal Fouda. Une séance de décrassage est prévue lundi en fin de matinée, avant le départ pour Bissau où l’arrivée est prévue à 17h. Avant le match qui est programmé le mercredi à 16h30, les Lions indomptables auront au menu mardi, une conférence de presse et une séance de reconnaissance de l’aire du jeu du stade qui va abriter la rencontre contre la sélection locale.

Paul Nana (Rédaction Football365/FootSud)


REAGIR

La Chronique de Léon
Les Depêches