Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Cameroun - Chili : une relation qui a mal débuté

Camfoot

Le premier match entre les équipes nationale du Cameroun et celle du Chili n’a laissé aucun souvenir mémorable dans le subconscient des camerounais, sauf peut-être la combinaison qui a conduit au magnifique but de la tête de Patrick Mboma. C’était lors du dernier match du groupe B de la Coupe du Monde 1998 en France. Le coach Claude LeRoy espérait avoir mis tous les ingrédients en place pour offrir un second tour au pays de Roger Milla. Mais le second lors de la demi-finale des jeux olympiques 2000 a calmé les cœurs.

Le 18 juin 2017
commentaires

C’est que le premier match contre l’Autriche s’était soldé par un verdict nul de un but partout, et la seconde, par un tronçonnement en règle face à l’Italie, 3:0. 

C’était les premiers pas de Rigobert Song en Coupe du Monde. Et le jeunot ne voulait pas se laisser imposer. Dès les premières minutes, la vitesse d’exécution de l’attaque Chilienne surprend « Magnan » qui augmente son agressivité d’un cran. Sans expérience, les Chiliens décident donc de percuter de son côté, question de lui faire perdre la tête. Le coup est parfaitement réussi puisque dès la 19e minute, Rigo écope d’un premier carton jaune. La conversion de ce coup franc sera réussi et le Chili prendra l’avance, 0-1.

Les Lions ne baisseront pas les bras. Malgré le désavantage numérique, les joueurs offensifs poussent et l’égalisation survient à la 56e minute. Après un travail titanesque, flanqué de deux gardes de corps, François Omam-Biyik trouve l’espace nécessaire pour faire un centre. Tout aussi incroyablement, Patrick Mboma, entre trois défenseurs, trouve le moyen de catapulter une tête dans les filets chiliens.

Chile v Cameroon, 1998 FIFA World Cup
Goals from Patrick Mboma and Jose Sierra meant Chile and Cameroon shared the points during their group stage match at the 1998 FIFA World Cup.

Mais l’arbitre se signale une fois de plus en sortant Etame Mayer, entré quelques minutes plus tôt, sur une faute banale en lui servant un carton rouge direct.

À 9 contre 11, les Lions vont plier pavillon et rentrer au bercail. Mais une graine venait d’être semé et elle produira des fruits deux et quatre ans plus tard, avec les victoires des Lions aux Jeux olympiques 2000, aux coupes d’Afrique des Nations 2000 et 2002.

Le chemin des deux nations s’est recroisé en demi-finale des JO2000. Les Lions Indomptables, dirigés par le sélectionneur Jean-Paul Akono, ont maîtrisé leur sujet même si Patrick Abanda marque un but contre son camp. Patrick Mboma, rétablira l’équilibre, avant d’offrir un penalty que convertira Etame Mayer et qui qualifiera le Cameroun pour la finale.

Chili 1-2 Cameroun (Jeux Olympiques 2000)
26 septembre 2000 : demie finale entre le Chili et le Cameroun ..les camerounais sont en finale et espère décrocher l’or comme les nigérians 4 ans plus tôt

Pour ce qui est de la rencontre de ce dimanche, même si le Chili étale une qualité de joueurs impressionnante, le Cameroun doit jouer sur ses propres forces. Au vu de ce qu’on a vu de ces Lions lors de la récente Coupe des Nations, il vaudrait mieux ne pas vendre la peau du Lion avant de l’avoir achevé.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 18 juin à 17:21, par bamyaben En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

    Merci @Bamado pour cette remarque pertinente : « camfoot, vous êtes parfois bien limités dans vos connaissances de l histoire du foot ».

    Je ne sais pas quel journaleux a pondu cette merde, on dira qu’ils l’ont copié d’un article publié par un autre journaleux français qui voulait réécrire fallacieusement l’histoire comme dans leurs habitudes.

    Un journaliste camerounais digne de ce titre qui connaît l’histoire du Football camerounais et surtout l’arbitrage arbitraire de ce match du mondial 1998 à Nantes en France n’oserait parler de ce match sans toutefois parler des deux buts refusés injustement à François Omam-Biyik après les expulsions Rigobert Song et Etame-Mayer.

    Le Cameroun aurait pu gagner ce match de la honte qui illustrait parfaitement les recommandations faites par Platini aux arbitres contre le Cameroun. Un carton rouge arbitraire contre l’Italie qui profite de l’expulsion injustifiée de Kalla pour nous planter trois buts.
    La coupe du monde en France en 1998 est l’une des plus truquée de l’histoire des coupes du monde, Ronaldo victime d’une intoxication alimentaire pour le priver de tous ses moyens en finale, même Emmanuel Petit avait reconnu que cette coupe du monde était truquée. Il fallait une finale France contre Brésil gagnée par la France.

    • Le 18 juin à 17:26, par bamyaben En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

      Je vous invite à lire ci-dessous l’interview de Claude Leroy accordée à Jeune Afrique, l’ancien sélectionneur des Lions indomptables lors de cette coupe du monde 1998 revient sur l’arbitrage complaisant qui avait empêché la victoire du Cameroun face au Chili.

      Jeune Afrique : Que vous évoque le 23 juin 1998 et le stade de la Beaujoire à Nantes ?

      Claude Le Roy : Un souvenir douloureux. Une grande colère et une immense déception. Ce jour-là, pour le dernier match du groupe B, on doit affronter le Chili, qui compte deux points. On a besoin d’une victoire pour se qualifier pour les huitièmes de finale et affronter le Brésil au parc des Princes. On a débuté par un match nul contre l’Autriche (1-1), puis une défaite contre l’Italie (0-3). Mon équipe est jeune, et le Chili est favori. Mais j’ai rapidement compris que l’ambiance était spéciale. On prend un but sur coup-franc au bout de vingt minutes, mais on fait un match intéressant. Surtout, l’arbitre hongrois Laszlo Vagner ne laisse rien passer de notre côté. À cette époque, on entendait souvent que les équipes africaines jouaient durement, qu’elles misaient sur leur puissance athlétique. Un délit de sale gueule que le Cameroun a payé au prix fort.

    • Le 18 juin à 17:28, par bamyaben En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

      C’est-à-dire ?

      Au début de la seconde période (51e), Rigobert Song est expulsé pour un second carton jaune. C’est très sévère, mais il a payé pour l’image un peu rugueuse du défenseur africain. Cela n’empêche pas Patrick Mboma d’égaliser cinq minutes plus tard. C’est à partir de ce moment-là que l’arbitre a eu une attitude incroyable, scandaleuse même.

      Pour moi, il s’est passé quelque chose ce jour-là. Et croyez-moi, je ne suis pas le seul à le penser.

      Vous faites allusions aux deux buts refusés à votre équipe ?

      Oui. Deux buts valables. On a vu et revu les images : il n’y avait aucune raison de refuser ces deux buts à François Omam-Biyik ! Aucune. Et cet arbitre a aussi expulsé Lauren Etamé (86e), qui venait de rentrer, pour un motif que j’ignore toujours. Même à neuf contre onze, avec un arbitre qui était contre nous, la qualification est restée possible jusqu’au bout. Mais on ne voulait pas que le Cameroun se qualifie. Pour moi, il s’est passé quelque chose ce jour-là. Et croyez-moi, je ne suis pas le seul à le penser. Au Cameroun, les supporters des Lions ont ressenti cela comme une véritable injustice. À notre retour à Yaoundé, nous avions d’ailleurs reçu un très bel accueil.

    • Le 18 juin à 17:30, par bamyaben En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

      Avez-vous pu parler à l’arbitre après le coup de sifflet final ?

      J’ai juste pu lui dire que j’espérais qu’il n’arbitrerait plus jamais à ce niveau. Certains de mes joueurs étaient très en colère, il fallait aussi les calmer. Mais l’arbitre, « escorté » par des dirigeants chiliens, ne m’a pas répondu. Il a filé aux vestiaires. Dans le nôtre, il y avait de la colère, de la tristesse. Les joueurs pleuraient. On peut perdre, mais pas comme ça ! En 37 ans de carrière d’entraîneur, c’est la défaite qui me fait encore le plus mal.

      Avez-vous recroisé certains acteurs de ce match ?

      En 2007, à l’occasion d’un match organisé par la Fifa au Cap, à l’occasion du 89e anniversaire de Nelson Mandela. J’avais eu l’honneur d’être désigné par la fédération pour diriger une sélection mondiale contre une sélection africaine, et dans mon équipe, il y avait Ivan Zamorano, qui était la star chilienne de l’époque. Nous avons parlé de ce match Chili-Cameroun et il m’a avoué avoir été étonné par l’attitude de l’arbitre.

    • Le 18 juin à 17:31, par bamyaben En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

      Pensez-vous qu’une telle situation pourrait se reproduire dans un grand tournoi ?

      Ce n’est pas impossible… Lors de Guinée équatoriale-Tunisie (2-1) lors de la CAN 2015, les Tunisiens ont été victimes de décisions arbitrales incompréhensibles. Aujourd’hui, les arbitres sont plus surveillés et vite sanctionnés. Et ils gagnent mieux leur vie qu’il y a vingt ans. Mais on ne peut jamais dire jamais…

    • Le 18 juin à 17:53, par bamyaben En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

      « À cette époque, on entendait souvent que les équipes africaines jouaient durement, qu’elles misaient sur leur puissance athlétique. »

      Les équipes nationales de France et surtout celles du Football sont en 2017 composées à 90% de joueurs athlétiques d’origine africaine, les joyaux et l’argent des imbéciles sont mieux exploités par les plus rusés et les plus intelligents : « Le corbeau et le Renard ».

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 17:47, par akil En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

    Cet article est une honte. Que Camfoot le retire !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 16:41, par Bamado En réponse à : Cameroun - Chili : une relation qui a mal débutée

    Les premiers pas de Rigobert Song en coupe du monde en 1998 ? Vraiment camfoot, vous êtes parfois bien limités dans vos connaissances de l histoire du foot. Song a joué son premier mondial en 1994 et il etait titulaire malgré son jeune âge.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches