Cameroun-Afrique du Sud : un match-test piège pour Hugo Broos

Camfoot

Après une trêve d’environ quatre mois, les Lions indomptables descendent dans l’arène le 26 mars prochain pour disputer le match tant attendu contre l’Afrique du Sud dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017.

Le 23 mars 2016
commentaires

Nommé le 13 février dernier à la fonction de sélectionneur des Lions indomptables après plusieurs mois de vaines spéculations, Hugo Broos est aujourd’hui face aux responsabilités qui lui incombent. A quelques jours du match décisif contre l’Afrique du Sud, la toute première liste des joueurs sélectionnés ne peut encore donner une indication claire quand au dispositif tactique à déployer pour les échéances attendues. Ce que l’on sait en revanche c’est que les Lions indomptables sont à nouveau sur le pied de guerre. La nouvelle cuvée a tenu sa première séance d’entrainement le 21 février 2016 au Centre d’excellence de la Confédération africaine de football (CAF) de Mbankomo près de Yaoundé, sous la houlette du nouveau patron. Le technicien belge qui vient de procéder à la première convocation des joueurs sélectionnés pour défendre les couleurs nationales dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017 est supposé savoir qu’il n’est pas là pour inaugurer les chrysanthèmes. Loin de là, mais pour convaincre une opinion restée jusqu’ici quelque peu sceptique quant à ses capacités à porter haut les ambitions d’un pays autrefois habitué à tutoyer les sommets du football africain. Il faut rappeler à ce propos que l’arrivée d’un nouveau dompteur à la tête des quadruples champions d’Afrique est intervenue dans un contexte particulier marqué par toutes les spéculations ayant accompagné le départ de son prédécesseur et les nombreuses attentes concernant l’avenir immédiat de l’équipe nationale fanion. Au moment même où les principales échéances à l’international se bousculent à un rythme échevelé, il devient évident qu’il n’est plus urgent d’attendre alors même que les exigences de la haute compétition sonnent le tocsin d’une révolte tant espérée mais jamais assumée jusqu’ici.

Il n’est un secret en effet pour personne que les Lions, dans leur nouvelle configuration, se retrouvent devant un sacré challenge : vaincre et convaincre. Arrivé à la manette sans que l’on s’y attende vraiment, le nouvel entraîneur, alors largement inconnu de la grande majorité des Camerounais, aura visiblement du pain sur la planche pour s’imposer. Il semble opportun de rappeler que dès sa prise de fonction pour un mandat de deux ans, les instances dirigeantes du football camerounais, au premier rang desquels la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) lui ont assigné un cahier des charges clair et contraignant auquel il serait suicidaire de se soustraire dans l’immédiat. Hugo Broos a pour mission de qualifier le Cameroun pour la Coupe d’Afrique des nations, Gabon 2017 et la Coupe du monde 2018 en Russie. Pour ce faire, il fallait donner un nouveau visage à la sélection nationale, en remodelant au besoin les éléments constitutifs pour en faire des arguments massifs pour des nouvelles conquêtes.

C’est pourquoi la première liste du nouveau sélectionneur était attendue avec beaucoup d’impatience pour avoir une idée plus ou moins nette des nouvelles orientations à donner sur l’organisation et le fonctionnement de la tanière. Titillé dès le départ sur les stratégies à mettre en œuvre pour redorer le blason des Lions indomptables, Hugo Broos a préféré s’appuyer sur un schéma laissant libre cours au changement dans la continuité. A l’entendre, il est un adepte d’une discipline tactique sans faille, du jeu offensif sans négliger la rigueur défensive. Au-delà des déclarations d’intention, la confrontation du 26 avril prochain contre l’Afrique du Sud prend les allures d’un véritable test-match pour évaluer la valeur actuelle des Lions dont certains éléments-clés n’ont pas été épargné par des blessures qui ont contribué à allonger la liste des abonnés à l’infirmerie. Quoi qu’il en soit et en dépit de certaines contingences, le nouvel sélectionneur des Lions se trouve devant un défi de taille : se montrer à la hauteur de la mission qui lui est assignée, à mille lieux des critiques stériles. Il s’agira de vaincre avec la manière. Pour dissiper le doute et ramener la confiance, dans l’équipe et en dehors.

Par Jean Marie NZEKOUE


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches