Cameroun – Afrique du Sud : Embouteillages à profusion

Camfoot

« C’est la dernière fois que je me déplace pour vivre un match dans ce stade. Je n’y reviendrai plus jamais. Ce n’est pas normal ce qui se passe dans ce pays. On ne peut pas construire un stade comme celui-ci et ne pas penser aux accès d’entrée et de sortie. S’il y a émeute ici maintenant comment cela va se passer. On sortira de quel côté. C’est très grave pour un pays comme le Cameroun. Voilà des petits détails qui permettent de savoir que ce pays n’est pas encore prêt pour accueillir une compétition majeure comme la coupe d’Afrique des nations ».

Le 28 mars 2016
commentaires

Cette déclaration est de Jean Denis Atanga, un supporter inconditionnel des Lions indomptables. Venu comme des milliers de personnes vivre en direct la confrontation entre le Cameroun et l’Afrique du Sud qui se jouait au stade omnisports de Limbé, il n’a pas caché sa colère au vu de l’énorme bouchon qui l’a contraint à rester cloué dans le véhicule après la rencontre des heures durant.

Non loin de lui, Agbor Timbang est aussi dans tous ses états. Voulant rejoindre rapidement le centre-ville de Limbé où il a un rendez-vous important avec des responsables de sa communauté, il est coincé dans un embouteillage et ne sait plus à quel saint se vouer. « J’ai une réunion importante avec les membres de ma communauté à partir de 20h30. Je suis dans ces embouteillages depuis la fin du match. Il est 20 heures et ça ne circule pas. Qu’est ce que je peux faire ? » , explique celui qui maudit les responsables de la fédération camerounaise de football et du ministère des sports et de l’éducation physique qui ont prévu une seule voie d’accès à stade Omnisports de Limbé. « Il est urgent de penser à la construction d’une seconde voie d’accès à ce stade. Si non chaque fois qu’il y aura match ici les populations souffriront beaucoup », poursuivra t-il.

Comme Jean Denis et Agbor, ce sont les milliers de supporters qui ont été bloqués dans les embouteillages à la sortie du stade. Pendant plus de trois heures, ils sont restés cloués sur place sans aucun mouvement. Il n’y avait pas moyen d’avancer ni de reculer. Les files de voitures qui occupaient les deux sens de la route étaient immobilisés à cet endroit malgré la présence des forces de l’ordre qui s’empressaient autant que faire se peut de dégager la circulation.

Les bus conduisant la délégation sud-africaine et même celle des Lions indomptables sont restés bloqués dans cet interminable bouchon pendant des heures. Les autorités eux aussi n’étaient pas en reste. Il a fallu attendre des heures pour voir la situation se décanter.

HVN


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 28 mars à 10:27, par Abeille En réponse à : Cameroun – Afrique du Sud : Embouteillages à profusion

    Et voilà !!!
    Dans mon entourage je l´avais déjà dit ! Les voies d´accès et de sortie n´avaient pas été prises en compte !

    Ceci vaut également pr le nouveau Stade "Pom Biya" dont á voir la maquette, ca saute á l´oeil que les voies d´accès et de sortie ne sont pas suffisantes.

    Wehhhh Cameroun !!!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches