Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions Indomptables

#BruxellesGate - Tombi calme le jeu et évoque l’incompréhension

Camfoot

En attendant les principales résolutions après la consultation organisée ce mardi au MINSEP entre les différents protagonistes du #BruxellesGate, le président de la fédération camerounaise de football est monté au créneau pour jouer la carte de l’apaisement. Serait-ce suffisant pour calmer les esprits ? Les prochaines heures seront déterminantes.

Le 4 avril 2017
commentaires

Morceaux choisis :

« Nous avons examiné les questions des incidents de Bruxelles. Et en scrutant froidement, nous avons constaté qu'il s'agissait de quelques incompréhensions entre des personnes en charge de la gestion de l'équipe nationale »

« Comme on dit en football, petite erreur, grosse conséquence »


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 5 avril à 15:47, par Rasta En réponse à : #BruxellesGate - Tombi calme le jeu et évoque l’incompréhension

    A Roko doit prendre ses responsabilités dans cette affaire. A Roko se doit de sanctionner Broos de façon exemplaire. S’il ne le fait pas, c’est clair, son autorité va en prendre un coup. Les gens vont dire « Oui si c’était un Camerounais, tu allais frapper fort. Maintenant que c’est le blanc, tu as peur ! ».

    A Roko est un Président mal élu qui peut se donner du crédit en gérant avec efficience ce dossier. Qu’il arrête de toujours se faire doubler par un Minsep incompétent qui n’a rien à voir dans ce dossier.

    Il ne faut pas oublier que le retard de paiement d’où tout part est du fait du Minsep (ou Minfi, c’est la même chose), et que ce dossier démontre à souhait la disqualification du gouvernement à financer les activités des Lions : une facture payée par 2 clients, DU JAMAIS VU. C’est à se demander à qui la facture était adressée ? Et puis, le Minfi qui gère l’argent du contribuable a pour seule mission de financer les activités du gouvernement. Dès lors qu’il s’agit d’une entreprise ou autre organisation, elle peut accorder des subventions, et non directement financer leurs activités. Par conséquent, c’est à voir s’il n’y a pas matière à attaquer le Minfi pour abus de biens sociaux. A mon avis, les juristes de ce pays ont du grain à moudre avec ces agissements du Minfi qui va au delà de ses missions.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches