Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Blaise Moussa : « à Rabat, il n’a été fait aucun débat sur la CAN 2019  (...)

Blaise Moussa : « à Rabat, il n’a été fait aucun débat sur la CAN 2019 »

Camfoot

C’est aux côtés du président de la Fécafoot, qu’il prend part au Symposium de la CAF à Rabat, au Maroc. Au courant des rumeurs qui tournent autour de l’annulation programmée de la CAN 2019 au Cameroun, le secrétaire général de l’instance assure qu’à Rabat, la question n’a même pas été évoquée.

Le 19 juillet 2017
commentaires

« J’ai siégé dans la commission de la réforme de la CAN. Les propositions qui sont faites valent pour l’avenir et devrons préalablement être validée et adoptée par le Comité Exécutif de la CAF et ensuite par son Assemblée générale, dans les mois à venir. Ici à Rabat, il n’a été fait aucun débat ni mention négative sur le Cameroun et la CAN 2019. Ici, on est gentlemen. Ici, on sait qu’il n’y a pas encore un quelconque rapport dépréciatif sur le Cameroun. La visite d’inspection de la CAF, qui fera la première évaluation étant prévue fin août début septembre. La rumeur, la sous-information, la désinformation et les allégations prétentieuses et inconsistantes ne gouvernent nulle part. Autant s’informer à bonne source. Pourquoi cette auto-flagellation ? Pourquoi, tirer contre son pays ?

Ici à Rabat, la déclaration de monsieur le ministre des Sports a fait bon effet en éclairant suffisamment, au point d’abattre le mur fragile de l’ignorance. Pour rappel, une condition d’organisation d’une CAN majeure est d’avoir organisé une mineure, pour faire déjà au moins la moitié du chemin. Or le Cameroun a réussi sa CAN féminine, avec 3 stades déjà aux normes. In fine, sur les minima de 4 stades d’un minimum de 20 000 places dont un d’au moins 40 000 (pour les matchs d’ouverture et la finale), nous en avons déjà 3 (Yaoundé Omnisports, Limbe et Bafoussam). La réfection de Douala Bepanda se fera en moins de 5 mois, idem à Garoua. Bien mieux Olembé et Japoma seront la cerise sur le gâteau. D’où nous seront à 7 stades de compétition, donc largement au-dessus de la norme minimale de 4 stades ».

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 19 juillet à 22:36, par olomo onana En réponse à : Blaise Moussa : « à Rabat, il n’a été fait aucun débat sur la CAN 2019 »

    « La rumeur, la sous-information, la désinformation et les allégations prétentieuses et inconsistantes ne gouvernent nulle part. Autant s’informer à bonne source. Pourquoi cette auto-flagellation ? Pourquoi, tirer contre son pays ? »
    Ces mots du SG Fécafoot disent tout.
    Nous sortons d’une série de CAN jouées sur 4 stades. Nous savons tous que le stade Ahmadou Ahidjo tel qu’il se présente aujourd’hui peut abriter une finale de la CAN sans complexe. Nous savons que Bafoussam et Limbe sont neufs et prêts. L’expérience de la quasi reconstruction du stade Ahmadou Ahidjo (10 mois de travaux) nous montre que Garoua et le stade de la réunification seront refaits et modernisés à coup sûr et dans les temps. Au total 5 stades dont nous sommes certains qu’ils seront prêts à abriter la CAN dans les meilleures conditions. Plus que suffisant.
    Olembe et Japoma c’est pour le prestige et pour la postérité.
    Et nous voici entrain de noircir l’image de notre propre pays sur tous les réseaux sociaux. Par ignorance ? Par masochisme ? Pour nous faire remarquer ?
    Aimons le Cameroun !! Nous n’avons pas deux pays

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet à 18:36, par Anselme En réponse à : Blaise Moussa : « à Rabat, il n’a été fait aucun débat sur la CAN 2019 »

    Honte aux détracteurs du Cameroun. Ne confondons pas Biya et le Cameroun.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches