Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

En attendant la CAF, Bidoung et Tombi révisent leurs leçons

Camfoot

A deux jours de la première visite de la mission d’inspection de la Confédération africaine de football au pays organisateur de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, le ministre des Sports et le président de la Fécafoot passent au peigne fin les grandes lignes qui vont meubler le séjour de leurs hôtes.

Le 18 août 2017
commentaires

Pas de temps pour les vivats, les youyous et les flonflons qui résonnaient dans les rangs des fans clubs de certains membres récemment nommés dans les différentes commissions techniques du Comité local d’organisation de la Can 2019, installés ce jeudi 17 août par Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. Priorité à plutôt été accordée à l’arrivée imminente dans nos murs, de la première mission d’inspection de la Caf dont le rapport final sera présenté comme le thermomètre qui jugera de la capacité du pays de Roger Milla d’abriter ou non cette prestigieuse compétition prévue dans 22 mois. Le ministre des Sports et de l’éducation physique, s’adossant sur l’engagement solennel du Chef de l’Etat il y’a une semaine, a recommandé : synergie des efforts, précision, concision et sérieux à chacun des présidents des différentes commissions concernées par cette première halte des « gendarmes » de la Caf. Respect du timing, hospitalité et commodités doivent rythmer le séjour des hôtes. « Rassurez-vous que ce que vous présentez à nos hôtes soit à l’image de la réalité sur le terrain. Sachez maitriser votre sujet et présentez le avec assurance et précision  », a-t-il lancé à ses collaborateurs.

Défi national

Du haut de sa stature de président du Cocan à qui consigne a été donnée de relever le défi de l’organisation en dépit des craintes et des inquiétudes qui ont attisé le scepticisme de certains responsables de l’instance faîtière du football africain au premier rang desquels, son président Ahmad Ahmad, le patron des Sports a tenu à rappeler à ses coéquipiers que l’heure n’est plus aux beaux discours, aux polémiques stériles et autres batailles qui fragilisent les énergies mais à la compétence. Toute chose qui passe d’emblée par une parfaite présentation des acquis du pays hôte mais surtout de l’absolu conviction d’être prêt et dans les délais. Respect du timing, hospitalité et commodités doivent rythmer le séjour des hôtes. « Il ne s’agit nullement d’une affaire d’humeur ou d’optimisme. Il s’agit d’un engagement pour relever un défi national, car malgré les contraintes liées à l’adversité et la conjoncture économique actuelle et à la préservation de la sécurité de notre pays, le gouvernement est totalement engagé, sous la très haute impulsion du président de la République, chef de l’Etat, son excellence Paul Biya et la coordination du premier ministre, chef du gouvernement à remplir le cahier de charge de la Confédération Africaine de football ».

Les assurances de Tombi à Roko

Concernant justement ce fameux cahier de charges, Tombi à Roko qui en a sommairement présenté les grandes orientations, a déclaré que le pays de Samuel Eto’o sera largement au dessus des exigences de la Caf. Ce d’autant plus que cette dernière demande de prévoir 6 stades pour la compétition, dont 2 stades d’au moins 15 000 places, 2 autres d’au moins 20 000 places et les 2 derniers, d’une capacité d’au moins 40 000 places devant accueillir le match d’ouverture et la finale du tournoi. Pour les séances d’entraînement, la Caf exige 2 stades par site.

Au niveau de l’hébergement, la Caf exige des hôtels 4 étoiles pour ses officiels, arbitres et les délégations sportives. Mais là aussi, rassure Tombi, il n’y a pas de problème. Quid de la production du signal international ? La Crtv en tant que diffuseur national produira le signal dans la mesure du possible ou sous traitera le cas échéant pour remplir aux exigences de la Caf qui veut 20 cameras pour la retransmission d’un match. Quant aux infrastructures routière, aéroportuaire et hospitalière, le président de la Fécafoot rassure que plusieurs mesures sont déjà prises et d’autres seront renforcées pour que le Cameroun soit au point le moment venu.

C.D.


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches