• Accueil
  • Actualités
  • Bertin Ebwelle « Nous n’allons pas nous contenter d’un minimum de (...)

Bertin Ebwelle « Nous n’allons pas nous contenter d’un minimum de qualification »

Camfoot

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football des moins de 17 ans parle de l’état d’esprit de ses poulains à quelques jours du match fatidique contre le Soudan à Bafoussam.

Le 27 septembre 2016
commentaires

Qu’est-ce qu’il y avait au menu de cette première séance d’entrainement ?

Après le voyage d’hier (dimanche 25 septembre 2016, ndlr), il fallait d’abord penser à la régénération ; c’est-à-dire réveiller un peu les muscles, les mettre prêts pour le travail qui commence demain. Nous allons entrer dans une autre phase, celle technico-tactique pour essayer de prendre les marques et que les joueurs trouvent les repères sur le terrain de Bafoussam. Nous avons une semaine pour cela. Quand je leur ai posé la question, beaucoup avaient de bonnes sensations et nous pensons que la semaine va bien se passer.

Qu’est-ce qui n’a pas marché lors du match aller au Soudan ?

Nous n’avons pas fait un mauvais match au Soudan, nous avons perdu sur des erreurs individuelles d’un de nos joueurs. Ses erreurs nous ont coûté deux buts, mais c’est une partie que nous voulons remettre ici à Bafoussam. Nous sommes décidés parce que nous avons fait le jeu au Soudan, et je pense que nous allons dans le sens. A savoir faire le jeu, produire du jeu pour gagner et se qualifier pour la Can. La tâche n’est pas aisée, mais nous pensons que nous sommes à la hauteur de cette tâche. Les joueurs également sont déjà prêts mentalement pour aborder cette rencontre.

Quel est le discours que vous tenez à ces gamins pour qu’ils ne soient pas effrayés par la lourdeur de la tâche qui les attend ?

Il faut reconnaitre que ce sont des joueurs déjà très courageux, ils ont l’habitude l’offensive, je crois que c’est un discours qui les plait déjà. Ils aiment les buts et je crois qu’il faut s’attendre à un match très enlevé dimanche (2 octobre 2016, ndlr). Nous n’allons pas reculer ; c’est vrai qu’avec les choses semblent compliquées du fait que l’adversaire ait inscrit quatre buts. Nous espérons que la réussite soit de notre côté, et il y aura vraiment beaucoup de buts dans ce match. Il faut marquer autant de buts, nous n’allons pas nous contenter à un minimum de qualification. J’ai du mal à expliquer ce match en ce moment parce que les enfants sont excités, ils sont motivés à mouiller le maillot pour que la qualification soit obtenue ici au Cameroun.

Qu’est-ce que vous attendez du public de Bafoussam ?

Nous leur demandons de venir nombreux déjà nous soutenir et découvrir cette jeune équipe des U17 qui fait vraiment parler d’elle. Il faut qu’il vienne voir ces jeunes qui représentent l’avenir du football camerounais. En venant nombreux nous supporters, ils ne vont pas le regretter.

Quels sont les points forts et les points faibles de cette équipe soudanaise ?

C’est une équipe qui joue essentiellement long de la droite vers la gauche. Ils ont un attaquant avec beaucoup d’expérience vers qui l’essentiel de leurs ballons sont destinés. Je crois que pour gérer cet aspect nous avons trouvé la solution dès le match aller au Soudan. Puisqu’en seconde mi-temps, nous avons réussi à museler ce joueur. Et cela nous a permis de produire notre jeu et de revenir à la marque. Nous n’allons pas insister sur les erreurs techniques individuelles qui nous ont couté deux buts.

Propos recueillis par Gaël Tadj, à Bafoussam


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches