Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Lions indomptables

Benjamin Moukandjo : « si nous trébuchons, soutenez-nous ! »

Dans son allocution de circonstance, le capitaine de l’équipe nationale, championne d’Afrique 2017 a tenu à remercier le peuple camerounais pour le soutien, les encouragements, les critiques et les observations, adjuvants nécessaires pour ce sacre historique.

Camfoot

Des Lions dans un palais ! Strass, paillettes, costumes et pastilles. Ça faisait longtemps qu’on avait plus vécu pareille ambiance. On n’était pas loin d’une cérémonie des Oscars ou encore du festival de Cannes. Le tapis rouge déroulé lors de cette réception offerte par le président de la République et son épouse Chantal Biya à l’honneur de l‘équipe nationale du Cameroun, épousait parfaitement les usages de ces cérémonies dont sont friandes les habituées des lambris dorés du palais de l’Unité.

Le 8 février 2017
commentaires

Les Lions indomptables, fraichement auréolés de leur couronne de champion d’Afrique obtenu de haute lutte en terre gabonaise, a donc eu droit à tous les honneurs que leur confèrent un tel exploit. Aux héros, la patrie reconnaissante.

Flatté par cet hommage retentissant, le capitaine Benjamin Moukandjo a adressé au N’nomgui et au peuple camerounais, un discours chargé de sens et de symboles. « Tous nos efforts ont contribué à consolider notre esprit d’équipe, notre sens de patriotisme et notre figthing spirit qui ont porté à la victoire. Notre pays le Cameroun revient de la Can Gabon 2017 de nombreux lauriers. Au delà des titres de champion d’Afrique, le meilleur joueur de la compétition est un camerounais à la personne de notre coéquipier Christian Bassogog. Trois Lions indomptables sont nominés dans l’équipe type de la compétition à savoir Michael Ngadeu, Fabrice Ondoa et Christian Bassogog. Excellence monsieur le président de la République, c’est l’occasion pour nous de remercier tous ceux qui ont contribué à notre succès à la Can Gabon 2017  », a-t-il confié d’entrée.

Broos, la méthode et la persévérance

Et dans le même ton emprunt d’humilité et de circonspection, Moukandjo n’a pas manqué de saluer le travail abattu par Hugo Broos, le sélectionneur et toute son équipe. « Au moment de son arrivée à la tête de l’équipe nationale du Cameroun, que de projections alarmistes ! Pourtant avec méthode, persévérance et professionnalisme de ses collaborateurs de l’encadrement technique, nous nous ont appris philosophie de la victoire ». Une fleur également au public dont le désamour parfois justifié, a permis aux fauves de rugir à nouveau. « Nous n’oublions pas l’ensemble du peuple camerounais pour le soutien et les encouragements pour les uns, les critiques et les observations pour les autres ont constitué des adjuvants nécessaires qui nous ont déterminés à aller toujours de l’avant. Nous remercions également le comité national d’organisation de la Can 2017 pour les dispositions prises pour notre accueil et notre séjour au Gabon. Nous remercions le peuple gabonais pour son fraternel soutien ».

Conscient que le statut de leader n’est pas éternel, l’attaquant de Lorient, tout en remerciant les fans de leur haute confiance qui permettra à l’équipe nationale, dit-il, de « soulever des montagnes », a fait preuve de sagesse en concluant son discours par ces mots : « si nous fléchissons, soutenez-nous, si nous tombons relevez-nous, nous sommes vos enfants, nous sommes des patriotes  ». En bon entendeur…

Christou DOUBENA


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 février à 02:54, par bamyaben En réponse à : Benjamin Moukandjo : « si nous trébuchons, soutenez-nous ! »

    Moukandjo ne fait que lire ce qu’on lui a donné et demandé de lire !

    Bizarrement ce discours a des similarités avec ceux lus par le ministre du football Bidoung et le président de la FECAFOOT lors de la présentation de la mascotte et l’hymne de la CAN féminine et les scénarios sont quasiment identiques : Après les lectures faites par Bidoung Kpwatt et Tombi a Roko, les discours étaient remis directement au Premier Ministre qui devait probablement le remettre à son auteur.
    Après la lecture dudit discours par Moukandjo, l’homme qui se tient juste derrière lui avec la pochette verte et qui serait Mr Ngoo Ngoo « la plume d’Etoudi » l’a récupéré pour l’insérer dans cette pochette verte et le remettre directement à Popol devant les caméras.

    J’ose espérer que les villageois et incultes, les zozos qui avaient comparé mon style à celui de Mr Famè Ndongo et qui m accusaient de faire de l’ACTIVISME POLITIQUE ont eu la présence d’esprit de voir cette similarité s’ils ne sont pas plongés dans un coma éthylique quelque part dans un caniveau depuis notre sacre.

    • Le 9 février à 11:02, par stesicm En réponse à : Benjamin Moukandjo : « si nous trébuchons, soutenez-nous ! »

      @bamyaben ,

      le monsieur deriere Moukandjo avec la « chemise de dossier » verte n’est autre que le jeune Bikélé, chef du protocole d’Etat, l’un des plus jeunes collaborateurs du chef de l’Etat. Puisque le discours était bien adressé à leur hôte, donc le chef de l’Etat, il est donc tout à fait normal qu’après avoir tenu l’assistence du ciontenu de ce discours, qui en fait est un message, que ce message soit remis à qui de droit. Bon maintenant, je ne sais pas quelle portée politique et quelles intentions innavouées se chachent derière ce message ou discous.

    • Le 9 février à 11:36, par bamyaben En réponse à : Benjamin Moukandjo : « si nous trébuchons, soutenez-nous ! »

      @stesicm,

      Merci pour cette correction et précision, j’ai confondu Mr Ngoo Ngoo à Mr Bikélé et j’avais des doutes que se soit bien Mr Ngoo Ngoo d’où mon emploi du conditionnel. Pour le reste pas de polémique.
      J’ai bien aimé cette réception hormis cette séquence protocolaire où ce Mr Bikélé se met derrière Moukandjo avec cette pochette (porte-document ou chemise de dossier) pour récupérer ledit discours et le remettre à Popol.
      Je n’aime pas les protocoles, Moukandjo aurait bien pu après lecture plier « son » discours, l’insérer dans sa poche et basta !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches