Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Benjamin Moukandjo : « on sait tous que le plus dur reste à venir  (...)

Benjamin Moukandjo : « on sait tous que le plus dur reste à venir »

Camfoot

Le capitaine des Lions Indomptables est serein. A moins de 24h du choc de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019, l’attaquant du FC Lorient croit aux chances du Cameroun qui affronte le Maroc ce samedi à Yaoundé. Pour lui, la page de la CAN 2017 est tournée. Ses coéquipiers et lui doivent à présent aller de l’avant. « Ce serait inconscient de notre part de rester figés sur nos acquis », a-t-il confié en conférence de presse.

Le 9 juin 2017
commentaires

« L’état d’esprit de tout un chacun est là. On est conscient du statut qu’on a. Le plus dur commence maintenant. Le match de demain est un match qui compte. C’est important pour nous d’être dans la même dynamique pour bien entamer la Coupe des Confédérations qui commence dans une semaine. Nous allons mouiller le maillot comme il se doit face au Maroc, afin d’aller en Russie la tête haute. Nous sommes une famille et c’est quelque chose d’important, parce qu’entre nous, on fait le maximum pour que l’ambiance soit toujours bonne. On est persuadé qu’avec notre solidarité, notre vie de groupe, notre esprit collectif, on pourra encore soulever des montagnes. On sait tous que le plus dur reste à venir.

On a gagné la CAN il y a quatre mois, on ne va pas s’éterniser là-dessus. Ce serait inconscient de notre part de rester figés sur nos acquis. Même si on a gagné la CAN, ça ne veut pas dire que tout a été beau, tout a été clair. Il y a des choses à améliorer, et c’est ce que nous faisons pendant nos séances d’entraînement. Nous avons à présent deux échéances importantes qui s’annoncent : ce match contre le Maroc, et la Coupe des Confédérations. Nous ne devons pas passer à côté de ces deux rendez-vous.

Recueillis par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 10 juin à 11:40, par kasky-blogueur En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on sait tous que le plus dur reste à venir »

    Tu parles bien ’capit’. il ya vraiment « des choses à améliorer » notamment dans le fond du jeu, plus précisément sur l’animation offensive qui se doit d’être audacieuse.. mais à cela il faut un déclencheur. messi est le déclencheur en argentine, christiano au portugal, neymar au brésil.. avant étaient éto’o, milla, abéga ou mfede. Voila ce qui qui manque capitaine, rien d’autre. le déclencheur est toujours celui qui se démarque de part son talent.. peut être se sera bassogog mais comme il est allé en chine il a appuyer sur ’dérangé’

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches