Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

Camfoot

A moins de 24h du duel qui les attend samedi contre l’Algérie, le capitaine des Lions Indomptables s’est livré à la presse en toute franchise. L’attaquant de Jiangsu Suning reconnait que ses coéquipiers et lui sont un peu essoufflés, et qu’il faut qu’ils se réveillent vite.

Le 6 octobre 2017
commentaires

Au regard des deux matchs livrés contre le Nigéria le mois passé, croyez-vous avoir suffisamment d’atouts pour venir à bout de l’Algérie demain ?

Loin de nous l’idée de perdre demain. Ce sera un match très difficile. On a des arguments à valoir. Surtout que nous jouons à domicile. Nous devons nous réconcilier avec notre public. La dernière fois que nous avons remporté un match remonte à longtemps. Gagner ce match nous permettra de partager un bon moment de bonheur avec notre public. C’est un public qui a besoin de victoire, qui a besoin de voir son équipe bien jouer.

N’avez-vous pas l’impression que vous avez tout donné à la CAN 2017 et qu’aujourd’hui, vous êtes à bout de souffle ?

Pour ma part, ça fait 18 mois aujourd’hui que je joue sans arrêt. Je n’ai pas eu de temps de repos entre la fin de saison, la CAN, la Confédération et mon arrivée en Chine. Je n’ai pas pu avoir de vacances parce que je suis allé dans un club qui était en pleine compétition. Il fallait enchainer tout de suite. A cause de ça, il y a toujours de petites douleurs. Sur le plan collectif, j’avoue également qu’on est en-dessous de ce qu’on a montré à la dernière CAN. C’est le football, il y a des moments comme ça. Depuis un moment, on est dans une zone de turbulence. Maintenant, il est temps de se tirer de là. Forcément, quand on veut s’en sortir, il faut tout faire pour y arriver. Individuellement, il faut que chacun fasse son boulot, ainsi, collectivement, ce sera plus facile de sortir la tête de l’eau. On a besoin de tout le monde pour y arriver. Pas uniquement le public, mais aussi la presse. On a besoin que la presse nous accompagne ; pas uniquement quand tout va bien.

Quelle peut donc être la solution ?

Forcément, on n’a pas de résultats pour le moment, sinon on n’en parlerait pas. Nos performances ont vraiment pris un coup, que ce soit sur le plan individuel que collectif. Il y a une baisse de forme. C’est la réalité. Maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? Je pense que nous devons retrouver notre envie. C’est ça la clé. Avec l’envie, on sera capable de gagner des matchs, les gens verront que cette équipe veut vraiment se battre. On doit montrer qu’on veut aller jusqu’au bout. Il faut retrouver ça.

Recueillis par A.W.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 7 octobre à 17:10, par jean mark En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    Vous êtes fou avec vos commentaires bizarres décidément sa vous importe peu ce qu’ une personne peux avoir comme difficultés ou obstacles dans la vie comme pour dire je suis avec toi quand ca va bien ou quand tu m’aides et le jour que ca va mal tu es un chien et je dois te jeter des pierres bref changez de mentalité si au moins vous reconnaissez que dans votre vie quotidienne vous avez des bons et des mauvais moment

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 12:35, par camerondiazz En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    Ferme-la Moukandjo en tant que capitaine tu devais laisser ton brassard à plus méritants et tu le sais très bien !
    Tu as opté pour le championnat chinois c’était aussi une façon de dire que tu n’as plus rien à apporter au Cameroun, malgré ça ce connard de merde continue à te sélectionner et même te laisser capitaine titulaire !
    Tu ne dois même plus être dans cette équipe avec ça soit disant me-formes qui tu crois bluffer ? comme l’a fait Nicolas tu aurais dû dire à l’entraîneur de ne plus te faire appel à toi tant que tu ne reviendras pas au niveau !
    Mais cette grosse merde d’entraîneur continue à t’appeler pas te faire foutre Hugo Bro moi aussi je t’apprécie beaucoup mais mamaintenant tu n’es qu’une mange merde qui s’accroche à son poste malgré les bâtons que tu te prends dans le rectum !

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 09:48, par Andre En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    Et il ne sortira pas d’en cette zone on pari ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 07:47, par Anselme En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    Espèce de vieillard ! Tu penses être fatigué pour manque de repos, mais c’est ton vrai âge qui te rattrape. J’ai aimé Higo Broos, maintenant je le déteste parce qu’il a changé avec la corruption. Dommage certains entraineurs expatriés ne viennent que pour se faire corrompre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 01:09, par bamyaben En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    Moukandjo : « Pour ma part, ça fait 18 mois aujourd’hui que je joue sans arrêt. Je n’ai pas eu de temps de repos entre la fin de saison, la CAN, la Confédération et mon arrivée en Chine. Je n’ai pas pu avoir de vacances parce que je suis allé dans un club qui était en pleine compétition. Il fallait enchainer tout de suite. A cause de ça, il y a toujours de petites douleurs. »

    Le monde entier est au courant depuis la fin de la CAN 2017 de la méforme de Mounkandjo un joueur moyen qui n’est même pas en possession de 50% de ses moyens et il n’y a que Hugo Bross qui ne l’a vu et qui continue non seulement à le convoquer mais à le titulariser à la place d’autres joueurs en forme à 100% à l’instar de Toko Ekambi ou Choupo Moting, après il viendra nous dire que ces joueurs ne veulent pas venir en sélection au lieu de nous dire qu’ils ne viennent pas parce qu’ils sont frustrés et las des injustices dont ils sont victimes et surtout des résultats de l’équipe alors qu’ils pourraient apporter mieux que ceux qui sont alignés à leurs places.

    HUGO BROSS MUST GO !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 00:20, par feulefackr En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    @Patrick, ne commence pas avec les histoire de brassard. tu te base sur quoi pour dire de donner le brassard a Ondoa. a son jeune age tu penses deja a le metre dans les problemes. Je penses que le Brassard doit revenir a un anciens qui est performant en club et en equipe national. Ondoa n’a pas de club, et il n’est pas le plus ancien, et tant qu’il ne sera pas titulaire en club, il sera contesté. donc pour moi le brassard doit revenir soit á Aboubakar, ou a Siani

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 23:14, par Patrick En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    Moukandjo si vous voulez rendre le public heureux alors vous devriez donner le capitaine brassard à Ondoa car nous ne croyons pas à vous tous les jouers ou Aboubakar qui aime l’argent et va sauter en Chine quand l’opputunite vient. Le public ne veut pas un capitaine qui évolue en Chine. C’est inadmissible. Au moins, donnez-le à Ondoa car les gardiens de but reçoivent moins d’attention des Chinois

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 22:00, par Footfootfoot En réponse à : Benjamin Moukandjo : « on est dans une zone de turbulence »

    Moukandjo apparement vous avez decider que ce ne sont que les matches sans enjeu que vous allez desormai faire des efforts pour gagner. La raison de cette decision pourrait il peut etre que vous n’aviez tout simplement pas le niveau des vrai matches chaud ? Ou alors c’est la fatigue qu’on va maintenant blamer en meme tant qu’on n’ose pas laisser sa place un autre afin de pouvoir se reposer.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches