Bafoussam : le nouveau stade baptisé « stade Omnisports »

Le ministre des Sports et de l’éducation physique a présidé la cérémonie officielle de réception et de baptême de cette nouvelle infrastructure, ce samedi dans le chef-lieu de la région de l’Ouest

Camfoot

On ne parlera plus de « stade Kouékong ». Mais de « stade Omnisports de Bafoussam ». Le nouveau joyau construit sur le même modèle que le Limbe Omnisports stadium a été réceptionné et baptisé ce samedi 30 avril 2016, dans le village Kouékong, situé dans le chef-lieu de la région de l’Ouest. La cérémonie qu’a présidée le ministre des Sports et de l’éducation physique, a été marquée par une forte présence de ministres du gouvernement camerounais, des élites de la région, des chefs traditionnels, et bien sûr d’une population venue assister massivement à cette journée solennelle.

Le 30 avril 2016
commentaires

Du coup, c’est sous un regard véritablement attentif de Souleymane Magassouba, émissaire de la Confédération africaine de football (CAF) en mission en vue de l’homologation de ce stade, que les activités prévues par le Comité d’organisation se sont déroulées. L’on a alors assisté à une séquence d’allocution constituée entres autres, des discours du Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam, du président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), du représentant des chefs traditionnels, et du patron des sports camerounais.

Et puisqu’il fallait bien tester la pelouse du nouveau stade Omnisports de Bafoussam, deux matchs d’exhibition ont été tenus. En levée de rideau, les Lionnes U17, qualifiées pour le Mondial de Jordanie 2016, affrontaient la sélection régionale de l’Ouest au moment où nous mettions sous presse, tandis que les Lions U20 attendaient de pouvoir défier dans le second match, Racing de Bafoussam.

Arthur Wandji à Bafoussam


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 30 avril à 21:08, par Appolyn Shamphort En réponse à : Bafoussam : le nouveau stade baptisé « stade Omnisports »

    pourquoi nos dirigeants refusent-ils de faire le moindre effort ? les chinois qui construisent les stades seront-ils obligés de nous aider une fois de plus en donnant les noms de baptême ? paul biya a-t-il demandé que l’unique nom sur les stades soit le sien ? d’où vient-il qu’on soit incapable de trouver un autre nom camerounais pour baptiser nos stades

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches