Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Actualités
  • Arnaud Djoum : « ce n’est pas le Sénégal qui va nous barrer la route  (...)

Arnaud Djoum : « ce n’est pas le Sénégal qui va nous barrer la route »

Camfoot

Comme tous ses coéquipiers de la sélection nationale du Cameroun, le pensionnaire de Hearts en Ecosse rêve de d’une place en demi-finale de cette Coupe d’Afrique des nations (CAN). Or, pour cela, ses coéquipiers et lui doivent au préalable se défaire du Sénégal samedi à Franceville. Ce sera difficile avoue-t-il, mais imaginer un seul instant que les Lions Indomptables s’inclinent est une attitude à proscrire. « Le Cameroun n’a pas le droit de perdre. Le Cameroun a l’obligation de continuer cette aventure », crie-t-il. Entretien.

Le 27 janvier 2017
commentaires

Avez-vous eu suffisamment le temps d’étudier le style de jeu du Sénégal ?

Je pense qu’on a eu assez de temps, oui ! Nous avons regardé leurs trois matchs de groupe. Nous avons bien décortiqué leur jeu. Nous savons comment ils construisent leurs occasions, sur quels joueurs ils misent le plus, leurs forces et leurs faiblesses. Nous savons de quoi ils sont capables. C’est une équipe dangereuse qui joue très haut. Une équipe qui a de bonnes individualités, et qui possède des joueurs de qualité. Il va vraiment falloir faire attention à ces joueurs qui peuvent faire mal à tout moment.

Comment aborde-t-on ce genre de match, face à un tel adversaire ?

Affronter une équipe comme le Sénégal à cette CAN, c’est comme un match de Ligue des champions contre un grand club européen. C’est le genre de match de haut niveau que tout joueur rêve de disputer. Parce que c’est comme une finale, et chacun a envie de contribuer à la victoire de son équipe. C’est le genre de match qu’il faut aborder avec calme, sans se mettre de pression. Veiller à ne pas commettre d’erreur, et surtout ne pas laisser le temps aux adversaires de dérouler leur jeu. Nous devons les empêcher de jouer dès les premières minutes de la rencontre, concrétiser la moindre occasion qui se présentera à nous, et surtout ne jamais lâcher peu importe la physionomie du match. Nous devons croire en nos qualités jusqu’au bout.

Parlant de qualités, qu’est-ce qui pourrait faire la force de l’équipe camerounaise au cours de ce match ?

Notre esprit d’équipe et surtout notre détermination. Nous possédons un groupe soudé, constitué de joueurs prêts à tout, les uns pour les autres. Nous sommes tous solidaires, et nous savons que, tant que nous le resterons, il sera difficile de nous battre. Nous allons affronter un grand prétendant au titre de champion d’Afrique. Tout le monde mise sur le Sénégal, estimant que c’est la meilleure équipe du tournoi. Et c’est en cela que nous savons que nous devons cravacher dur pour fausser les pronostics. C’est à la fois un match pour une place en demi-finale, mais aussi un bon challenge pour notre équipe. Le Cameroun n’a pas le droit de perdre. Le Cameroun a l’obligation de continuer cette aventure. Et ce n’est pas le Sénégal qui va nous barrer la route.

Mené par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 28 janvier à 09:10, par david thadus En réponse à : Arnaud Djoum : « ce n’est pas le Sénégal qui va nous barrer la route »

    le cameroun n’est pas la gambie, ou maky sall fait ses pipis comme il veut et quand il veut, si ce soir il tente de sortir son zizi nous on coupe ca et on va faire soya avec a la briqueterie. un homme avertit en vaut deux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 03:17, par jean mark En réponse à : Arnaud Djoum : « ce n’est pas le Sénégal qui va nous barrer la route »

    @Small Lion il ne gueule pas c est le fighting spirit que les Camerounais ont et c est la seule chose qui nous reste pour le moment on ne peut pas ce permettre de le perdre

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 02:22, par small lion En réponse à : Arnaud Djoum : « ce n’est pas le Sénégal qui va nous barrer la route »

    Continuez de gueuler ... + que quelques heures

    Senegal 4 Cameroon 1

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier à 22:34, par Happi de Bana... L’enfant du pays En réponse à : Arnaud Djoum : « ce n’est pas le Sénégal qui va nous barrer la route »

    Même si je souhaite la défaite du Cameroun pour tout ce qui se passe autour de cette équipe, et avec souhait que les choses changent, je vais essayer d’être plus objectif dans le message suivant.

    Tout d’abord, toutes les équipes qui ont trichée notre nom « Lion » doivent immédiatement le changer.
    Au fil des années, cette équipe c’est construite un redoutable nom de « gâcheur de fête ».
    - 1984 ils tapent la Côte d’Ivoire à son propre tournoi
    - 1986 ils font baver l’Égypte à sa propre fête jusqu’au tire de péno
    - 1988 ils tapent le Maroc pays organisateur en demi finale
    - 1992 ils tapent le Sénégal pays organisateur au 1/4 de finale
    - 2000 ils tapent le Nigeria pays organisateur en finale
    - 2002 ils tapent le Mali pays organisateur en demi finale
    - 2008 ils tapent le Ghana pays organisateur en demi finale
    - 2017 ils gâchent la fête des Gabonais pays organisateur au premier tour
    - 2005 ils tapent les ivoiriens et gâche la fête au Félicia stadium

    Bref, j’ai tout simplement voulu montrer que les Camerounais sont les gâcheurs de fête. Le jour de ton mariage, si tu laisses ta femme avec un Camerounais, c’est à tes risques et périls.
    Donc les Sénégalais qui ont tant d’espoir risquent de se réveiller dimanche avec une bouche très très fade.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches