Amical : péril sur le match France – Cameroun

Camfoot

A peine annoncé, des incertitudes planent désormais sur la tenue du match amical retenu pour le 30 mai prochain au Stade la Beaujoire (Nantes) entre la France et le Cameroun. Pour cause, l’avocat d’Abdouraman Hamadou, Joseph Antoine Bell et Emmanuel Loga a fait une sommation par correspondance à la Fédération française de football (FFF) « d’avoir à ne pas collaborer avec sieur Tombi a Roko » présenté comme le président illégitime de la Fécafoot.

Le 10 février 2016
commentaires

Une mise en demeure a été adressée en effet à la FFF lundi, par Me Georges Makollo Wamba, avocat au barreau du Cameroun. « Au nom et pour le compte de nos clients : Etoile Filante de Garoua, Bandjoun FC et sieur Loga, tous les membres de la Fédération camerounaise de football, lesquels élisent domicile à mon étude. Nous avons le respectueux honneur de bien vouloir vous faire tenir les documents en annexe des présentes et de solliciter de vous, la cessation immédiate de toute collaboration avec sieur Tombi a Roko, qui, actuellement ne peut agir légalement et légitimement au nom et pour le compte de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot)  », a écrit l’avocat cité par le Quotidien Le Jour ce mercredi.

L’homme de droit a joint à cette mise en demeure les sentences rendues par la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Cnosc du 1er octobre 2015 constatant l’illégalité des Statuts de la Fécafoot, et celle du 12 novembre de la même année, annulant l’ensemble du processus électoral organisé à la Fécafoot. « En conséquence, tout contrat, toute convention, tout engagement, tout partenariat que la Fédération française de football signerait avec sieur Tombi a Roko sera nul et de nul effet  », prévient-il dans les mêmes colonnes, rappelant à cette occasion que « compte tenu de ce que sieur Tombi a Roko occupe par la force les locaux de la Fécafoot, l’affaire est désormais pendante devant le Tribunal arbitral du Sport (TAS) à Lausanne en Suisse ». Toute chose qui n’augure rien de bon en perspective.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 13 février à 11:09, par jufrada En réponse à : Amical : péril sur le match France – Cameroun

    pourkoi la bande a ABDOURAMAN ....... n’est pas aller a la CHAN ? qu’il nous laisse tranquille avec ça jalousie la

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 06:52, par fatnine En réponse à : Amical : péril sur le match France – Cameroun

    On verra qui votera, pour le Cameroun le 26 Février, lors de élections du président de la fifa, au lieu d’écrire à la FFF, attendez le verdict du TAS. Pour le moment c’est M. Tombi le président...

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 18:10, par karley En réponse à : Amical : péril sur le match France – Cameroun

    La federation francaise de football a-t-elle donne des signes d’inquietude ? Il en faut plus qu’une simple mise en garde d’un avocat pour remettre en cause les accotds entte la FECAFOOT et la FFF. La legitimite dans le monde du football est conferee par la FIFA, monsieur Tombi l’a. Tous les engagement pris par sa personne au nom de la fede ne peuvent etre remis en cause s’il n’est plus president de la FECAFOOT. Pourquoi Abdoutaman et compagnie voudraient l’annulation du match si ce n’est par pure jalousie. Ou est l’interet du football camerounais dans cette annulation ? Soyons serieux ces individus la prouvent une fois de plus que leur egoisme est sans bornes. Eux ou rien. Ils ont beau etre mis en minorite a un contre cent, ils ont toujours raison contre cette " bande de corrompus". Heureusement les temps changent. Fini le temps ou lMINSEP leur faisait la part belle. Fini aussi les sentences teleguidees de la CCA du CNOSC...

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 18:32, par chowankid En réponse à : Amical : péril sur le match France – Cameroun

    Mais Mr Karley, il me semble que vous aimez beacoup le cafouillage. Donc vous croyez que la CNOSC est la pour faire simple figuration ? Quand est-ce que la corruption finira au Cameroun ? Il faut cela commence quelque-part. Je voire l’affaire Fecafood comme un instrument de la revolution au Cameroun.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches