Lions Indomptables

Amadou jongle Broos, les frères Matip disent « nein »

Camfoot

Contactés pour les matchs du 03 et du 06 septembre contre la Gambie en éliminatoire de la CAN 2017, et contre le Gabon en amical, les trois joueurs ont décliné la convocation, répondant chacun à sa manière à l’entraîneur national, Hugo Broos.

Le 23 août 2016
commentaires

Hugo Broos a donné une l’occasion à Ibrahim Amadou, de fêter sa première sélection avec le Cameroun, à 23 ans. Mais le milieu de terrain de Lille a décliné l’invitation à venir jouer pour son pays d’origine à l’occasion des matchs du 03 et 06 septembre qui vont respectivement opposer les Lions Indomptables à la Gambie en éliminatoire de la CAN 2017, et le Gabon, en match amical à Limbe. Actuellement pressenti pour une sélection avec les moins de 23 ans de France, le joueur formé à Nancy ne sera pas Lion Indomptable.

« J’ai contacté Amadou de Lille. Premièrement, il m’a dit qu’il devait parler avec sa famille, puis il a dit qu’il y avait sa blessure. Mais je vois qu’il a déjà joué deux matchs avec Lille (en championnat, Ndlr.). Or il trouve que c’est encore trop tôt pour lui venir jouer avec le Cameroun », a expliqué Hugo Broos, l’air dégouté, ce lundi en conférence de presse au siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à Yaoundé. Comme Ibrahim Amadou, mais certainement plus directs, d’autres joueurs ont ouvertement dit non au sélectionneur national.

Les cas Matip

« Il y a des joueurs qui n’ont pas voulu venir jouer ces matchs contre la Gambie et le Gabon. Ils ont leurs raisons, mais ça montre aussi que si ces gens ne sont pas là, c’est une bonne chose. Ça veut dire qu’ils n’ont pas la volonté nécessaire », a ajouté le coach, faisant allusion aux frères Matip. « Les frères Matip ne sont pas là », regrette-t-il. Pour le cas de Joël, l’entraîneur aurait tenté plusieurs fois de nouer le contact, mais c’était sans retour. « Joël Matip, je l’ai téléphoné 15 fois peut-être, je lui ai fait des messages, mais il n’a jamais donné de réponses », raconte Hugo Broos. Quant au cas de son frère aîné Marvin Matip, capitaine d’Ingolstadt, l’entraîneur a indiqué que ce dernier « a préféré rester dans son club ». Hugo Broos ne croit pas trop à cet argument. « Ce que moi je dis martèle-t-il, c’est que, la balle est dans le camp de ces joueurs. S’ils veulent venir jouer avec le Cameroun, qu’ils m’appellent et qu’ils me disent : coach, je suis prêt. Moi je ne vais plus faire d’efforts. Je suis peut-être quelqu’un qui aime faire des efforts, mais à un moment, il faut que ça s’arrête. Je ne vais plus jamais téléphoner ces joueurs-là ».

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 24 août à 18:50, par Johnny En réponse à : Amadou jongle Broos, les frères Matip disent « nein »

    Badoupassy, je respecte votre point de vue bien que je ne sois pas d’accord.

    Pour ma part je pense humblement que les choses n’ont jamais changé dans l’encadrement de nos sélections nationales toutes disciplines confondues, parce que nous les supporters et les dirigeants, estimons que les joueurs n’ont pas de droits.

    Qu’un joueur Titulaire toute une saison en Bundesliga et en Champions League avec l’un des Clubs du top 5 du Championnat Allemand soit vexé d’être un second couteau chez les Lions Indomptables est tout à fait compréhensible. Encore que ce n’est que la partie visible de l’Iceberg. Quid des multiples scandales au sein de la tanière, des cas d’indisciplines non sanctionnés, des primes non définies ou pas payées à temps, etc.???

    Il ne faut pas oublier qu’un joueur professionnel, à chaque fois qu’il foule la pelouse court un risque énorme de voir sa carrière s’arrêter net. Donc autant mieux prendre ce risque là où ça en vaut la peine. Le patriotisme devient un vain mot lorsqu’il ne doit concerner que certains...

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 12:59, par badoupassy En réponse à : Amadou jongle Broos, les frères Matip disent « nein »

    Dans toutes les sélections du monde il y a des susceptibilités, il faut éviter de croire que le Cameroun est la pire des sélections. Matip n’a pas accepté que Chedjou soit titulaire devant lui à la coupe du monde, c’était le choix de l’entraineur, s’il faut que tous les joueurs arrête de jouer par ce qu’on les a mis au banc de touche un jour le football ne se jouera plus. Laissez les enfants gâtés ci , S’ils n’acceptent pas le Cameroun tel qu’il est , qu’ils courrent vers les nationalités prestigieuses. Qu’ils se rappellent les cas Nouma, Ngotty, Ngock , Ntep etc.... Mmonsieur H BROSS composez votre équipe avec ceux qui veulent se battre pour le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 23 août à 09:55, par bentidemanjo En réponse à : Amadou jongle Broos, les frères Matip disent « nein »

    Il ne faut pas fusiller les joueurs qui hésitent ou refusent de venir jouer pour le Cameroun, leur pays d’origine. Quand on sait la pagaille en tous genres qui règne dans le football camerounais, à leurs places, ne nous voilons pas la face, beaucoup d’entre nous feraient comme eux. C’est trop facile de les traiter de tous mauvais qualificatifs ! Les gens ne veulent pas changer dans notre pays. Ils veulent que d’autres changent à leur place. Ca ne marche pas.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches