Lions Indomptables

Simulation : quelle équipe pour Hugo Broos ?

Camfoot

L’entraîneur national va publier ce jeudi, sa liste de 23 pour la double confrontation avec l’Afrique du Sud, les 26 et 29 mars prochains, dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2017. Le technicien devrait s’appuyer sur les performances et quelques critères comme la finition, la création du danger, la percussion, la distribution et la récupération du ballon, et enfin la rigueur.

Le 9 mars 2016
commentaires

Les gardiens

Hugo Broos devrait miser sur des gardiens puissants, capables de s’imposer dans les duels. Une bonne taille et un physique imposant sont requis. En l’absence d’Idriss Carlos Kameni, c’est Ndy-Assembe (27 matchs, 25 buts encaissés cette saison en Ligue 2) qui pourrait assurer sur ces plans. Mais il y a également Fabrice Ondoa et André Onana qui ont une bonne détente, utile pour les sorties aériennes et les plongeons. Mais si le premier peine à jouer en club (4 matchs de D3 espagnole après une saison blanche), le second pourrait s’avérer plus intéressant encore, vu son temps de jeu avec l’Ajax B (17 matchs en championnats). Surtout qu’il est capable de réagir vite face au danger et sait jaillir rapidement dans les pieds des attaquants adverses lors de face-à-face.

Les défenseurs centraux

Depuis la retraite de Rigobert Song et de Jean-Armel Kana-Biyik après lui, le Cameroun peine à trouver des défenseurs centraux rigoureux, tranchants et féroces. Or c’est ce dont l’équipe aura besoin pour repousser les Bafana Bafana. La qualité de relance et d’anticipation, la force dans les duels, être à mesure de prendre le dessus sur son adversaire quelle que soit la position sont des facteurs qui devraient compter. Les frères Matip, Nicolas Nkoulou et Aurélien Chedjou devraient à cet effet faire l’affaire.

Les latéraux

La vitesse est un atout pour ce poste. Des joueurs comme Oyongo Bitolo et Raul Kenne ont ce potentiel. Ce sont des joueurs capable de courir vite et longtemps. Mais il faut aussi des joueurs à même de multiplier des efforts, être capables de déborder et de créer le surnombre sur le plan offensif, être efficace dans les duels, les passes et les centres. Henri Bédimo, Fai Collins ou encore Kombi Mandjang pourraient assurer à ce niveau.

Les milieux défensifs

Ils seront au cœur du jeu. Là où les duels et les ballons sont les plus nombreux. Posséder un gros volume de jeu, multiplier les efforts, avoir un bel impact physique, une bonne maîtrise technique dans la conduite du ballon sont les qualités que l’entraîneur devrait pouvoir retrouver chez des joueurs comme Georges Mandjeck, Stéphane Mbia et Sébastien Siani.

Les milieux offensifs

Ils doivent faire preuve d’une bonne endurance, avoir une excellente condition physique pour multiplier les allers et retours, avoir des qualités de bon dribleur, une grosse explosivité et une bonne vitesse de pointe. Comme Olivier Boumal (18 matchs, 5 buts cette saison en championnat de D1 de Grèce), percutant balle au pied, et capable de lever un stade sur un drible ou une feinte etc. Yazid Atouba de Coton Sport et Wilfrid Kaptoum du FC Barcelone pourraient également faire l’affaire à ce poste.

Les attaquants

Le sens du placement, de l’anticipation, le flair pour le but sont des éléments qui devraient caractériser les attaquants camerounais. Hugo Broos devrait pouvoir se tourner vers des joueurs comme Aboubakar Vincent, Jacques Zoua, Benjamin Moukandjo, le jeune Anatole Abang de New York Red Bulls, Georges-Kevin Nkoudou de Marseille et Eric-Maxim Choupo-Moting, de retour de blessure. Des joueurs qui devraient avoir le coût de l’effort.

Par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches