Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2017

Groupe A : Gabon et Burkina Faso se neutralisent

Camfoot

Les deux équipes ont fait jeu égal ce mercredi (1-1) au stade de Libreville, à l’occasion de la deuxième journée de cette Coupe d’Afrique des nations. Les Etalons ont mené grâce à Nakoulma, mais Aubameyang égalisait ensuite sur penalty.

Le 18 janvier 2017
commentaires

Encore un match nul dans le groupe A de cette 31e Coupe d’Afrique des nations (CAN). Comme ils ont démarré dans cette compétition, le Gabon et le Burkina Faso se sont partagés les points ce mercredi, à l’occasion de la deuxième journée du tournoi. Dans un stade de Libreville à moitié plein, les Panthères et les Etalons ont fait jeu égal (1-1). Sans Pitroipa sorti sur une civière, le Burkina Faso a mené (0-1, 23e) grâce à Nikoulma, rentré en jeu à la place du meilleur joueur de la CAN 2013. Mais le capitaine des Panthères, Pierre-Emérick Aubameyang égalisait ensuite sur penalty (1-1, 38e)
Les Panthères mettent le feu dans le camp des Etalons dès les premières minutes de la rencontre. Après plusieurs tentatives coupées à l’entrée de la surface de Kouakou Koffi, le pays hôte frôle l’ouverture du score avec cette frappe de Dénis Bouanga qui heurtait la barre (7e). Les Etalons perdaient ensuite Pitroipa, touché au genou et contraint de céder sa place (11e). Le hasard faisant bien les choses, c’est Nakoulma, son remplaçant qui inscrivait le premier but de la partie. Au combat dans les airs avec Serge Obiang, il récupère la balle et engage une course vers Didier Ovono qu’il bat ensuite (0-1, 23e). La réponse gabonaise tarde, mais arrive quand même. Accroché par le gardien burkinabé, Aubameyang obtient un penalty qu’il transforme ensuite sans trembler (1-1, 38e). Un but qui donnait à nouveau les ailes à des Panthères qui ne quittaient plus le camp adverse jusqu’à la pause.

Ovono hué malgré ses parades

De retour des vestiaires, les Panthères repartent à la chasse aux Etalons. Poussés par un public reconquis depuis l’égalisation, Aubameyang et ses coéquipiers ne ménagent aucun effort pour prendre l’avantage. Et malgré les bonnes phases offensives, les Gabonais ne trouvent pas la faille au milieu du bloc défensif construit autour de Bakary Kone. Or, comme à la première mi-temps, ce sont les Burkinabés qui sont tout prêts de marquer. Mais heureusement, Bertrand Traore (58e) et Charles Kabore (59e) butaient sur un Ovono bien en place, et hué quand même par le public.

Or malgré le niveau technique élevé du jeu, les deux équipes ne parviennent pas à trouver des solutions. Les rares occasions qu’elles se créent ne donnent rien. Comme cette tentative de Didier Bouanga repoussée par le mur burkinabé (81e). Ou ce centre de Nakoulma, capté par Ovono, devant le pied d’Abdou Traore (86e). Ou encore cette tête d’Aubameyang qui passe à quelques millimètres de la barre de Kouakou Koffi (88e). En fin de compte, le score restait inchangé. La dernière journée va s’avérer décisive pour les deux nations.

Arthur Wandji, à Libreville

Fiche technique
Compétition : CAN 2017
Deuxième journée : Groupe A
Gabon – Burkina Faso : 1-1
Stade de l’Amitié de Libreville
Buts : Gabon
(Aubameyang, 38e) – Burkina Faso (Nakoulma, 23e)
Avertissements : Burkina Faso (Koffi, 36e)
Gabon : Ovono – Ondele – Abdoulaye (Ngouali, 66e) – Ecuélé – Obiang (Ze Ondo, 34e) – Evouna – Palun – Aubameyang – Poko (Aboue, 75e) – Bouanga – Ndong. Coach : Camacho
Burkina Faso : Koffi – Kone – Malo – Traore – Diawara – Alain Traore (Sane, 76e) – Pitroipa (Nakoulam, 11e) – Issoufou – Zongo (Bertrand Traore, 54e) – Kabore – Coulibaly. Coach : Duarte


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches