France – Cameroun : un onze avec Njie, Ondoa et Enoh

Camfoot

Les onze Lions Indomptables qui vont débuter le match ce soir, face à la sélection nationale de France sont connus. Avec les forfaits d’Idriss Carlos Kameni et de Nicolas Nkoulou, Hugo Broos a décidé d’innover.

Le 30 mai 2016
commentaires

La France et le Cameroun ont rendez-vous avec l’histoire ce soir à Nantes. Pour la troisième fois, les deux nations vont se mesurer dans un stade de football. Le 04 octobre de l’an 2000, les deux sélections se sont séparées sur un nul (1-1) en amical, avec une bicyclette légendaire de « Magic », Patrick Mboma. Trois ans plus tard, le 29 juin 2003, Thierry Henri offrait la victoire aux siens (1-0) lors de la finale de la Coupe des Confédérations, face à des Camerounais diminués moralement par le décès du regretté homme à tout faire, Marc Vivien Foé, tombé en plein match trois jours plus tôt (le 26 juin 2003, Ndlr.).

Or, loin d’être un simple match amical, le duel de ce soir présente un grand enjeu pour les deux sélections : le vainqueur pourra en effet se bomber le torse et gagner quelques points à son capital estime. Mais pour les Camerounais, c’est surtout un ultime match qui devrait permettre à l’entraîneur de composer le groupe qui affrontera la Mauritanie le 03 juin prochain, dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la CAN 2017. Autant dire que c’est un match décisif pour ceux qui espèrent gagner définitivement (peut-être), une place dans le cœur du tacticien belge qui devrait miser sur le physique de ses hommes. Les Français étant logiquement plus techniques.

Avec l’absence d’Idriss Carlos Kameni, Fabrice Ondoa est celui qui a été préféré pour garder la cage. En défense, l’absence de Nicolas Nkoulou aura eu le mérite de donner à découvrir le potentiel d’une paire Chedjou – Teikeu dans la charnière centrale. Dans le couloir gauche, Ambroise Oyongo aura la chance de s’exprimer (enfin) à son poste de prédilection. Lui qui a souvent joué les sapeurs pompiers dans le couloir droit qui sera occupé par un Allan Nyom en grande confiance. Avec un milieu traditionnel à trois, Hugo Broos a misé sur Enoh Eyong et Sébastien Siani comme relayeurs et un Eric-Maxim Choupo-Moting pour servir de courroie de transmission du ballon vers l’avant. Henri Bédimo va aider l’attaque avec ses centres dans le couloir offensif gauche, tandis que Clinton Njie fête son retour à droite. Vincent Aboubakar est aligné seul à la pointe.

Arthur Wandji

Le onze des Lions

Ondoa
Nyom – Chedjou – Teikeu – Oyongo
Enoh – Mandjeck – Bédimo
Choupo-Moting - Njie - Aboubakar


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches